Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
  1. Accueil Zonebourse
  2. Actions
  3. France
  4. Euronext Paris
  5. Vivendi SE
  6. Actualités
  7. Synthèse
    VIV   FR0000127771

VIVENDI SE

(VIV)
  Rapport
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésNotationsAgendaSociétéFinancesConsensusRévisionsDérivésFondsCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéReco analystesAutres languesCommuniquésPublications officiellesActualités du secteurAnalyses Zonebourse

Lagardère accueille favorablement le projet d'OPA de Vivendi

16/09/2021 | 16:47
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
C'est un coup d'éclat que l'on avait pas vu venir. En tout cas, pas si tôt. Et pourtant, l'annonce du lancement d'une OPA de Vivendi (-0,06% à 31,69 euros) sur Lagardère (+19,34% à 23,26 euros) ne saurait mieux tomber. En effet, d'un côté, la fin du statut particulier de commandite du groupe d'Arnaud Lagardère et les perquisitions menées cette semaine à son siège par le Parquet National Financier n'ont fait qu'affaiblir le pouvoir du dirigeant. De l'autre, l'empire médiatique de Vincent Bolloré arrive à un nouveau tournant de son histoire, avec l'introduction en bourse de sa pépite UMG.

Vivendi a fait le plein de cash...

Depuis décembre dernier, Vivendi a essayé de tirer un maximum de cette IPO en procédant à une cession fractionnée du capital de sa société de production musicale : 20% vendus à Tencent en deux fois (pour une valeur d'entreprise de 30 milliards d'euros), 10% à Pershing Square (en deux fois également, pour une VE de 35 milliards), avant une redistribution de 60% du capital à ses actionnaires le 21 septembre prochain, premier jour de cotation des titres UMG à la Bourse d'Amsterdam.

Le géant des médias aura donc empoché 9,5 milliards d'euros et, une fois l’introduction en bourse réalisée, Vincent Bolloré détiendra 18% du capital d'UMG, estimés à 5,9 milliards d'euros. Pour certains observateurs, qui s'interrogeaient déjà sur l'avenir de Vivendi sans sa principale filiale (représentant plus de 45% du chiffre d'affaires au premier semestre 2021), se posait également la question de l'utilisation de tout cet argent.

... et ne devrait pas avoir de mal à payer

L'annonce d'hier soir a donc permis de répondre en grande partie à ces inquiétudes. Vivendi a accepté de racheter la participation de 17,93% détenue dans Lagardère par le fonds Amber Capital pour un montant de 610 millions d'euros, soit 24,10 euros par action. Un prix qui fait ressortir une prime de 24% par rapport au cours de clôture d'hier soir, des multiples de cours sur bénéfices 2022-2023 estimés de 26,2x-15,1x et une capitalisation boursière de 3,4 milliards d'euros pour une dette nette 2021 estimée de 1,7 milliard, relève Invest Securities.

Par conséquent, si l'opération obtenait l'approbation des autorités, Vivendi détiendrait 45,1% du capital et 36,1% des droits de vote de Lagardère, franchissant ainsi en hausse le seuil des 30%. La réglementation l'obligerait donc à lancer une offre publique d'achat sur les actions de sa cible non encore détenues, au prix de 24,10 euros l'unité.

Le communiqué précise que si l'opération n'avait pas obtenu les autorisations réglementaires (CSA et Commission Européenne) d'ici le 15 décembre 2022, l'acquisition devra être réalisée au même prix, au profit d'un tiers substitué à Vivendi.

"Au maximum, Vivendi devrait débourser 2,5 milliards d'euros pour acquérir 72,8% du capital [de Lagardère] et consolider 1,7 milliards de dettes supplémentaires, ce qui ne devrait pas poser de question en termes de financement", compte tenu de la situation du groupe à fin juin 2021, estime Invest Securities. A la fin du premier semestre, celui-ci détenait en effet une trésorerie nette de 2,4 milliards post déconsolidation d'UMG et cession de 10% d'UMG à Pershing Square.

Une opération stratégique qui fait sens

"Rien ne dit toutefois que Vivendi cherche à récupérer 100% du capital et retirer la société de bourse, ajoute l'analyste. Tout dépendra de la position d'A. Lagardère (6,8%) et de B. Arnault (7,2%) et du Qatar (12,1%)".

Mais en dépit des craintes réglementaires que cette acquisition pourrait soulever, le groupe de Vincent Bolloré aurait (presque) tout à gagner à mettre la main sur son concurrent, alors que sa pépite s'apprête à faire cavalier seul. Car depuis de nombreuses années, l'homme d'affaires lorgne de nombreux actifs détenus par Lagardère, en particulier les médias d'influence comme la station radio Europe 1, stratégique de par ses audiences à l'approche de la présidentielle, ou encore le JDD et Paris Match pour la presse écrite.

Côté édition, Vivendi pourrait aussi marier sa filiale Editis avec Hachette, mariage qui avait déjà capoté en 2003, et ainsi créer un champion français et européen du secteur. D'autant plus que le prix d'acquisition de la branche se ferait pour un multiple de VE sur EBITDA presque deux fois inférieur à ce qui se pratique ailleurs dans le secteur, note Bank of America. L'analyste ajoute que jusqu'à 40 millions d'euros de synergies pourraient être dégagés chaque année.

Pour sa part, JPMorgan pense que "Vivendi est principalement intéressé par l'activité d'édition à l'international de Lagardère, qui contribuerait à la taille, à des synergies et à des économies à Editis". La banque d'affaires estime en outre que Vivendi chercherait probablement à vendre l'activité Travel Retail, moins stratégique pour un groupe de médias, afin de financer l'OPA.

Lagardère se montre optimiste sur l'opération

Malgré cette menace de démantèlement, le groupe d'Arnaud Lagardère ne semble pas paniquer. Au contraire, puisqu'il s'est fendu d'un communiqué estimant que "ce projet témoigne de la confiance de Vivendi dans la pertinence du modèle stratégique de Lagardère basé sur la complémentarité de ses activités et son efficacité opérationnelle. Il conforte le respect de l'intégrité du groupe Lagardère et le soutien apporté à son management".

Selon Bank of America, les investisseurs sont quant à eux déçus de l'attitude de Vivendi, qui "privilégie les fusions et acquisitions par rapport aux rachat d'actions". La banque américaine pense cependant que l'opération reste une bonne idée, et a réitéré son opinion d'Achat sur le titre du groupe coté au CAC 40, avec un objectif de cours de 39 euros, considérant la faiblesse du cours de l'action comme une opportunité d'achat accrue juste avant la scission d'UMG.

Quant à JPMorgan, bien qu'elle ait réitéré son opinion Surpondérer avec un objectif de cours de 45 euros sur Vivendi, elle s'est montrée plus prudente et estime l'approbation de l'offre par les actionnaires minoritaires de Lagardère "peu probable". Par ailleurs, l'opération ne devrait pas empêcher le groupe de Vincent Bolloré de procéder à un important rachat d'actions, écrit également la banque.


© AOF 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BANK OF AMERICA CORPORATION 1.22%47.085 Cours en différé.53.35%
CAC 40 0.54%6705.61 Cours en temps réel.20.15%
JPMORGAN CHASE & CO. 1.05%170.39 Cours en différé.31.07%
LAGARDÈRE S.A. -0.35%22.62 Cours en temps réel.10.84%
PERSHING SQUARE HOLDINGS, LTD. -1.25%39.5 Cours en temps réel.14.29%
S&P GSCI SILVER INDEX 2.24%1193.1153 Cours en différé.-10.40%
TENCENT HOLDINGS LIMITED 2.10%509.5 Cours en clôture.-9.66%
UNIVERSAL MUSIC GROUP N.V. 0.99%25.065 Cours en temps réel.0.00%
VIVENDI SE -0.22%11.23 Cours en temps réel.-57.34%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur VIVENDI SE
18:24Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris - Jeudi 21 octobre 2021
AO
17:16Agenda AOF / Sociétés France - Jeudi 21 octobre 2021
AO
18/10Agenda AOF / Sociétés France - Semaine du lundi 18 octobre 2021
AO
15/10Le groupe français Bollore envisage de vendre ses divisions logistiques africaines -Le ..
ZR
15/10BOLLORÉ : prêt à vendre ses activités logistiques en Afrique-presse
RE
15/10BOLLORÉ : prêt à vendre ses activités logistiques en Afrique-presse
RE
13/10VIVENDI SA : UBS maintient sa recommandation à l'achat
ZD
11/10Kirao Smallcaps signe une bonne rentrée
AO
08/10VIVENDI SA : Barclays persiste à l'achat
ZD
08/10BOURSE DE PARIS : Frilosité à la Bourse de Paris avant l'emploi américain (-0,14%)
AW
Plus d'actualités
Recommandations des analystes sur VIVENDI SE
Plus de recommandations
Données financières
CA 2021 9 221 M 10 738 M -
Résultat net 2021 96,5 M 112 M -
Tréso. nette 2021 1 185 M 1 380 M -
PER 2021 24,4x
Rendement 2021 5,59%
Capitalisation 11 633 M 13 546 M -
VE / CA 2021 1,13x
VE / CA 2022 1,12x
Nbr Employés 42 800
Flottant 62,1%
Graphique VIVENDI SE
Durée : Période :
Vivendi SE : Graphique analyse technique Vivendi SE | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique VIVENDI SE
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreBaissièreBaissière
Evolution du Compte de Résultat
Consensus
Vente
Achat
Recommandation moyenne ACHETER
Nombre d'Analystes 21
Dernier Cours de Cloture 11,26 €
Objectif de cours Moyen 14,49 €
Ecart / Objectif Moyen 28,7%
Révisions de BNA
Dirigeants et Administrateurs
Arnaud Roy de Puyfontaine Chairman-Management Board & CEO
Hervé Philippe Chief Financial Officer & Member-Management Board
Yannick Bolloré Chairman-Supervisory Board
Stéphane Roussel Chief Operating Officer & Member-Management Board
Caroline Le Masne de Chermont Senior VP-Legal Affairs, CSR & Compliance
Secteur et Concurrence
Var. 1janvCapi. (M$)
VIVENDI SE-57.34%13 567
WARNER MUSIC GROUP CORP.26.38%24 696
BOLLORÉ SE54.05%17 776
TOEI ANIMATION CO.,LTD.158.22%7 480
WORLD WRESTLING ENTERTAINMENT, INC.24.81%4 572
BEIJING ENLIGHT MEDIA CO., LTD.-20.46%4 412