VusionGroup chute de 10,66% à 142,50 euros alors qu’il fait de nouveau l’objet d’une attaque d’un hedge fund, ShadowFall. Ce dernier reproche au spécialiste des étiquettes électroniques et des solutions digitales pour le commerce physique - sans pour autant nommer la société - des irrégularités comptables. ShadowFall détient une position vendeuse sur VusionGroup selon un document déposé auprès de l’Autorité des marchés le 15 avril.

Matthew Earl, qui dirige ShadowFall, évoque dans un tweet une société française cotée en bourse qui, l'année dernière, avait été accusée de transactions circulaires (round tripping) avec un important fournisseur. Matthew Earl est connu pour avoir découvert les irrégularités chez le spécialiste du paiement, Wirecard.

Il souligne également qu'au cours des dernières semaines, le PDG et le directeur financier de cette entreprise ont vendu collectivement pour 10 millions d'euros d'actions.

VusionGroup, alors nommé SES-imagotag, avait fait l'objet en juin dernier d'une attaque de Gotham City Research au sujet notamment de ses relations avec son actionnaire et fournisseur chinois, BOE Technology. VusionGroup avait réfuté en détail les accusations du vendeur à découvert. Le groupe avait convaincu les investisseurs : l'action VusionGroup a atteint le 24 mai dernier un nouveau plus haut historique à 175,10 euros.

Contacté par AOF, VusionGroup n'avait pas encore répondu à nos sollicitations.