Paris (awp/afp) - La hausse des prix en France en mai était de 2,3% sur un an, soit 0,1 point de plus qu'en avril, a indiqué vendredi l'INSEE, qui a révisé en hausse de 0,1 point son estimation provisoire pour le mois.

"Cette légère hausse de l'inflation résulte d'une nouvelle accélération sur un an des prix de l'énergie" et des prix de l'alimentation, alors que les prix des services ralentissent, précise l'institut.

L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH, qui sert pour les comparaisons européennes) augmente de 2,6% sur un an en mai, après 2,4% en avril.

Ce chiffre, utilisé par la BCE pour l'évaluation de sa politique monétaire, est de 0,1 point en dessous de l'estimation initiale publiée le 31 mai.

Sur un mois, les prix sont stables, avec une baisse des prix de l'énergie mais une hausse de 0,4% des prix de l'alimentation.

Sur un an, les prix de l'énergie accélèrent car les prix des produits pétroliers "ont baissé sur un mois entre avril et mai 2024, mais avaient baissé d'une manière plus importante entre avril et mai 2023, générant ainsi une hausse de l'inflation sur une année", explique l'Insee.

Dans le détail, les prix alimentaires progressent de 1,3% après 1,2% sur un an, et ceux des services de 2,8% contre 3,0%.

Les prix des produits manufacturés sont stables.

afp/fr