PARIS, 8 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont sur de faibles variations mercredi en matinée dans un contexte de prudence avant un discours du président de la Réserve fédérale américaine (Fed), Jerome Powell.

À Paris, le CAC 40 perd 0,08% à 6.980,30 points vers 09h00 GMT. À Londres, le FTSE 100 cède 0,17% et à Francfort, le Dax abandonne 0,20%.

L'indice EuroStoxx 50 recule de 0,25%, le FTSEurofirst 300 de 0,03% et le Stoxx 600 de 0,07%.

Les contrats à terme à Wall Street préfigurent une ouverture quasiment stable pour le Dow Jones et le Standard & Poor's 500 , tandis que le Nasdaq pourrait refluer de 0,12% au lendemain d'une séance à New York où deux responsables de la Fed, Neel Kashkari et Austan Goolsbee, ont refusé d'écarter la possibilité que la banque centrale américaine relève encore ses taux.

Jerome Powell s'exprimera ce mercredi à partir de 14h15 GMT, puis jeudi également, tandis qu'en zone euro, on attend dans le courant de la journée Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), dans le cadre d'une réunion de l'Eurogroupe.

"Nous assisterons probablement à une confirmation de ce que Powell a dit il y a environ trois semaines à l'Economic Club de New York et au FOMC (Federal Open Market Committee) la semaine dernière, à savoir que la Fed va maintenir ses taux à ces niveaux actuels, mais que de nouvelles hausses sont probablement terminées", prédit Ilya Spivak, chef macroéconomie chez Tastylive.

Mais le remontée du dollar (+0,18%) et du rendement des bons du Trésor à dix ans à 4,5915% (+3,3 points de base) témoignent d'une certaine prudence.

Côté indicateurs économiques, les investisseurs attendent à 10h00 GMT les données mensuelles des ventes au détail dans la zone euro alors que les chiffres des PMI dans le bloc, publiés lundi, ont renforcé les craintes d'une récession.

Une pluie de résultats animent par ailleurs les échanges en Europe, les valeurs liées à l'assurance (-0,64%) pesant particulièrement sur les indices dans le sillage de la chute de plus de 6% de Swiss Life Holding , dont les résultats du troisième trimestre ont déçu.

ABN Amro (-7,26%), Ahold Delhaize (-6,91%), E.ON (-1,45%) et Bayer (-1,70%) sont également pénalisés après leurs publications.

Adidas , dont l'action a pris plus de 30% depuis le début de l'année, abandonne mercredi 1,62% malgré l'annonce d'une diminution de ses stocks.

Commerzbank , lui, bondit de 4,62% à la faveur d'un bénéfice net trimestriel plus que triplé, tandis qu'à Paris, Crédit Agricole prend 0,72% après avoir battu les attentes au troisième trimestre.

Les comptes trimestriels de Continental (+2,2%) et Siemens Healthineers (+0,88%) sont également salués. (Rédigé par Claude Chendjou, édité par Kate Entringer)