Washington (awp/afp) - La production industrielle a progressé de 0,9% en mai aux Etats-Unis, une hausse plus forte qu'attendu tirée notamment par les services d'utilité publique, selon l'enquête mensuelle de la Réserve fédérale (Fed) publiée mardi.

Les analystes voyaient la production progresser de 0,4%, selon le consensus de Market Watch.

Dans le détail, c'est la production de services d'utilité publique (eau, électricité) qui a enregistré la plus forte progression sur un mois, +1,6%.

La production manufacturière a elle progressé de 0,9%, tandis que la production minière a connu une hausse plus timide de 0,3%.

La production industrielle de mai est supérieure de 0,4% à celle de mai 2023.

Le taux d'utilisation des capacités industrielles s'améliore, à 78,7%, un taux qui reste néanmoins inférieur de 0,9% à sa moyenne de long terme calculée entre 1972 et 2023.

Faisant état d'une production "beaucoup plus forte que prévu", l'économiste Rubeela Farooqi, de High Frequency Economics, précise que "le secteur manufacturier continue de faire face à des difficultés liées à la hausse des coûts d'emprunt et au resserrement des conditions de crédit".

"Cependant, une éventuelle réduction des taux d'intérêt par la Fed ainsi qu'une relocalisation des réseaux d'approvisionnement devraient soutenir l'activité industrielle à terme", nuance-t-elle.

Les coûts d'emprunt restent en effet élevés, alors que la banque centrale américaine (Fed) a de nouveau, mercredi, maintenu ses taux d'intérêt à leur plus haut niveau depuis plus de 20 ans, dans la fourchette de 5,25 à 5,50%.

Ses responsables ont répété qu'il leur faudrait observer plusieurs mois de progression de l'inflation vers l'objectif de 2%, avant d'envisager de baisser les taux.

Celle-ci a repris sa trajectoire à la baisse en avril et mai, après un rebond cet hiver. La hausse des prix à la consommation s'est établie à 3,3% sur un an en mai contre 3,4% en avril, selon l'indice CPI, sur lequel sont indexées les retraites.

Les responsables de la Fed ont signalé qu'ils tablent sur une seule baisse cette année.

afp/rp