LE CAIRE (Reuters) - L'armée israélienne a intensifié vendredi ses bombardements sur la bande de Gaza, son aviation frappant en particulier la ville de Rafah, dans le sud de l'enclave palestinienne, ont rapporté des habitants et des médecins.

D'intenses combats ont aussi été signalés à Jabalia, dans le nord du territoire, où Israël dit avoir récupéré les corps de trois personnes tuées lors de l'attaque du Hamas dans le sud de son territoire le 7 octobre, dont le Franco-Mexicain Orión Hernández-Radoux.

A Rafah, dernier refuge de centaines de milliers de Palestiniens déplacés par les combats dans la bande de Gaza, des habitants ont fait état d'une intensification des bombardements aériens et terrestres sur le sud et le centre de cette ville frontalière de l'Egypte.

Jugeant la situation sur place "catastrophique", la Cour internationale de justice (CIJ) a ordonné en vain vendredi à Israël de cesser "immédiatement" son offensive militaire sur Rafah.

Peu après la lecture de cette décision à La Haye, des habitants et des médias palestiniens ont signalé une série de frappes sur des routes et des habitations dans le quartier de Chaboura, dans le centre de Rafah.

Dans le nord de la bande de Gaza, au moins cinq Palestiniens ont été tués et plusieurs autres semblent ensevelis sous les décombres de leurs maisons après des frappes sur Jabalia mais le quartier est inaccessible en raison de l'intensité des bombardements, ont dit des médecins.

D'après des habitants, des chars ont détruit le marché et des bulldozers ont continué à raser des boutiques et des bâtiments dans les ruelles de Jabalia, le plus grand des huit camps de réfugiés palestiniens de Gaza.

Des chars se sont aussi approchés de l'hôpital Kamal Adouane, où, selon le corps médical, l'activité a dû être suspendue en raison des tirs israéliens.

(Nidal al-Mughrabi et Alex Richardson, version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Stéphane Brosse)

par Nidal al-Mughrabi