L'interdiction des activités d'Al Jazeera en Israël a été prolongée de 45 jours par l'autorité israélienne de régulation des télécommunications dimanche, le cabinet ayant estimé que ses émissions constituaient une menace pour la sécurité.

La semaine dernière, un tribunal de Tel Aviv a confirmé l'interdiction initiale de 35 jours des activités d'Al Jazeera en Israël, imposée par le gouvernement pour des raisons de sécurité nationale, qui a pris fin samedi.

Dans une décision distincte concernant une requête d'Al Jazeera contre la fermeture, la Cour suprême d'Israël a qualifié de "précédent" la mesure prise à l'encontre de la chaîne de radiodiffusion soutenue par le Qatar.

Elle a donné au gouvernement israélien jusqu'au 8 août pour présenter des arguments expliquant "pourquoi il ne devrait pas être déterminé que la loi empêchant un radiodiffuseur étranger de nuire à la sécurité nationale" est nulle.

Al Jazeera avait déclaré au tribunal qu'elle n'incitait pas à la violence ou au terrorisme et que l'interdiction était disproportionnée, comme le montrent des documents judiciaires. La chaîne, qui a critiqué les opérations militaires israéliennes à Gaza, n'était pas immédiatement disponible pour un commentaire.

Les émissions de la chaîne sur les réseaux câblés et satellitaires ainsi que l'accès à ses sites web resteront bloqués, a déclaré le ministère israélien des communications.

"Nous ne permettrons pas à la chaîne terroriste Al Jazeera d'émettre depuis Israël et de mettre en danger nos combattants", a déclaré Shlomo Karhi, ajoutant que la loi l'autorisait, en tant que ministre des communications, à prendre de telles mesures à l'encontre des diffuseurs étrangers.

"Compte tenu de la gravité des dommages causés à la sécurité de l'État, je suis convaincu que les ordres de fermeture seront également étendus à l'avenir", a-t-il ajouté.

Le juge Shai Yaniv avait déclaré avoir reçu des preuves, qu'il n'a pas précisées, d'une relation étroite et de longue date entre le groupe islamiste palestinien Hamas et Al Jazeera, accusant la chaîne de promouvoir les objectifs du Hamas.

Le 5 mai, les autorités israéliennes ont fait une descente dans une chambre d'hôtel de Jérusalem utilisée comme bureau par Al Jazeera et ont déclaré qu'elles mettaient fin à l'opération pour la durée de la guerre de Gaza. (Reportage de Steven Scheer ; Reportage complémentaire de Dan Williams ; Rédaction d'Alexander Smith)