LE CAIRE/JERUSALEM, 26 mai (Reuters) - La branche armée du Hamas, les Brigades al-Qassam, a annoncé avoir lancé une "vaste" attaque "de missiles" dimanche sur Tel Aviv, où des sirènes de l'armée israéliennes ont retenti pour prévenir de frappes possibles.

Dans un communiqué publié sur leur chaîne Telegram, les Brigades al-Qassam ont ajouté que cette attaque était une réponse à ce qu'elles ont qualifié de "massacres sionistes contre des civils".

La chaîne de télévision Al-Aqsa TV du Hamas a indiqué de son côté que les roquettes avaient été tirées depuis la bande de Gaza.

De telles sirènes n'avaient pas retenti à Tel Aviv depuis quatre mois. Les services médicaux d'urgence en Israël ont déclaré ne pas avoir eu connaissance de victimes.

Cette attaque montre que la faction islamiste est toujours en mesure de tirer des roquettes longue distance malgré plus de sept mois d'offensive israélienne à Gaza.

Un porte-parole de la branche armée du Hamas a également déclaré dimanche que ses combattants avaient capturé des soldats israéliens durant des combats la veille dans le Nord de la bande de Gaza.

Le porte-parole n'a pas dit combien de soldats avaient été enlevés et n'a pas apporté de preuve de ses affirmations. Celles-ci ont été démenties par l'armée israélienne. (Nidal et al-Mughrabi Jaidaa Taha, Emily Rose, et Hatem Maher, Gilles Guillaume pour la version française)