JERUSALEM, 24 juin (Reuters) - Benjamin Netanyahu a déclaré lundi qu'Israël maintenait sa proposition de trêve et de libération des otages dans la bande de Gaza, tandis que le chef de l'armée israélienne a affirmé que les dernières forces combattantes du Hamas à Rafah, dans le sud du territoire palestinien, étaient quasiment démantelées.

"Nous sommes attachés à la proposition israélienne saluée par le président (américain) Joe Biden. Notre position n'a pas évolué. Le deuxième élément, qui ne contredit pas le premier, est que nous ne mettrons pas fin à la guerre tant que nous n'aurons pas éliminé le Hamas", a dit le Premier ministre israélien aux députés de la Knesset.

Dans un point de situation sur Rafah, où l'armée israélienne a lancé début mai une offensive contre les combattants du Hamas, le général Herzi Halevi, chef d'état-major de Tsahal, déclare pour sa part: "Nous approchons clairement du point où nous pourrons dire que nous avons démantelé la brigade de Rafah, qu'elle est vaincue non pas dans le sens où il n'y a plus de terroristes, mais dans le sens où elle ne peut plus fonctionner en tant qu'unité combattante." (Rédigé par Ari Rabinovitch, version française Bertrand Boucey, édité par Nicolas Delame)