New York (awp/afp) - Après avoir terminé la semaine sur une note positive, le dollar flanchait lundi, en attendant des données sur le marché de l'emploi et sur l'inflation aux Etats-Unis tandis que le yen restait sous pression.

Vers 19H45 GMT, le billet vert cédait du terrain face à la monnaie unique qui prenait 0,41% à 1,0737 dollar, mais aussi face à la devise britannique qui s'appréciait de 0,36% à 1,2691 dollar.

"On assiste à un changement d'humeur sur le marché", a affirmé à l'AFP Marc Chandler de Bannockburn Global Forex. Selon lui, les investisseurs craignent "une détérioration du marché du travail" aux Etats-Unis, à travers les données hebdomadaires des demandes d'allocations chômage qui seront publiées jeudi.

Le marché guette aussi l'indice PCE d'inflation qui sera annoncé vendredi. Pour Marck Chandler, "le PCE ne devrait guère être une surprise puisqu'on a déjà eu l'indice CPI" en petite baisse à 3,3% en mai sur un an au lieu de 3,4% en avril.

L'indice PCE, toujours plus faible que le CPI, devrait ressortir à 2,6% sur un an au lieu de 2,7% le mois d'avant, estiment les analystes interrogés par MarketWatch.

"Aux États-Unis, les paris sur une baisse des taux de la Fed en septembre" se sont accrus, alors que l'inflation PCE pour mai, publié vendredi, pourrait ralentir, remarque Kathleen Brooks, de XTB.

Si ces prévisions se confirment, "cela suggérerait que la récente croissance des prix constatée à la fin du premier trimestre et au début du deuxième trimestre a peut-être été passagère, de sorte qu'une baisse des taux pourrait être justifiée", estime l'analyste de XTB.

Or des taux plus faibles pénalisent le rendement d'une devise, qui perd de son intérêt auprès des cambistes.

Marc Chandler mettait aussi en avant "la bonne résistance de l'euro vu les chocs qu'il a subis", notamment une première baisse des taux par la BCE avant celle de la Fed. "Les marchés escomptent même une deuxième baisse des taux en zone euro avant une réduction des taux par la Fed", a ajouté l'analyste de Bannockburn.

Le yen quant à lui restait sous pression face à l'euro qui gagnait 0,37% face à la devise japonaise à 171,40 yens pour un euro. Face au dollar, il grappillait 0,11% à 159,63 yens.

Poursuivant un repli amorcé début juin, le bitcoin s'inclinait de 6,09% à 59.822 dollars, victime d'une aversion au risque.

Les portefeuilles de bitcoins traqués par la plateforme d'analyse CryptoQuant montrent, selon son fondateur et PDG Ki Young Ju, que les "baleines" - un terme familier désignant les grands détenteurs de jetons - ont vendu pour plus de 1,2 milliard de dollars de bitcoins en l'espace de deux semaines début juin.

        Cours de lundi Cours de vendredi

        19H45 GMT               21H00 GMT

EUR/USD 1,0737                  1,0693

EUR/JPY 171,40                  170,87

EUR/CHF 0,9588                  0,9558

EUR/GBP 0,8460                  0,8456

USD/JPY 159,63                  159,80

USD/CHF 0,8930                  0,8939

GBP/USD 1,2691                  1,2645

afp/rp