(Alliance News) - Le Mib - selon le marché à terme - est positionné pour une ouverture haussière jeudi, alors que les traders évaluent les perspectives monétaires et économiques. Les membres de la Fed ont souligné qu'ils continuaient de s'attendre à ce que l'inflation revienne à 2 % à moyen terme, bien que les données récentes n'aient pas renforcé leur confiance dans les progrès vers l'objectif, selon le compte-rendu de la dernière réunion du FOMC.

En conséquence, les responsables ont laissé entendre que le processus de désinflation prendrait probablement plus de temps que prévu, et certains ont laissé entendre qu'ils étaient prêts à resserrer davantage leur politique si les risques pour l'inflation se matérialisaient de telle sorte qu'une telle action serait appropriée.

Lors de sa réunion de mai, la Réserve fédérale a maintenu la fourchette cible du taux des fonds fédéraux inchangée à 5,25 %-5,50 %, pour la sixième fois consécutive.

Les marchés se positionnent plutôt sur une baisse de la BCE pour la réunion de juin, tandis que la Fed est attendue en septembre, bien qu'avec une probabilité non pas totale mais de 60 %, selon les contrats à terme de la plateforme CME.

En effet, Christine Lagarde, présidente de la BCE, a indiqué qu'une baisse des taux d'intérêt était probable le mois prochain, car la croissance rapide des prix à la consommation est désormais largement contenue.

"Si les données que nous recevons renforcent le niveau de confiance que nous avons, à savoir que nous serons en mesure de garantir une inflation de 2 % à moyen terme, ce qui est notre objectif, notre mission, notre devoir, alors il y a une forte probabilité" d'une décision le 6 juin, a-t-elle déclaré au radiodiffuseur irlandais RTE One lors d'une interview télévisée diffusée mardi.

Ainsi, le FTSE Mib - après avoir clôturé dans le rouge de 0,4 pour cent à 34 460,52 hier soir - progresse de 72,50 points.

Parmi les plus petites valeurs cotées hier soir, la Mid-Cap était en dessous du pair à 47 724,57, la Small-Cap a clôturé dans le vert de 0,2 pour cent à 29 081,06, tandis que l'Italy Growth abandonne 0,4 pour cent à 8 213,41.

En Europe, le CAC 40 parisien a progressé de 15,50 points, le FTSE 100 londonien de 5,50 points, tandis que le DAX 40 de Francfort a gagné 25,30 points.

Sur le Mib, Enel a clôturé avec moins 0,9 pour cent, dans sa cinquième session avec une bougie baissière.

Italgas, d'autre part, était en baisse de 1,7 pour cent, dans sa troisième session avec un solde négatif.

Saipem était également dans le rouge, terminant la séance en baisse de 1,8 %, brisant une tendance haussière de six séances.

Stellantis a cédé 0,2 % après que l'ACEA, l'Association des constructeurs européens d'automobiles, a publié les ventes de voitures dans l'UE pour le mois d'avril. Le groupe a rapporté une croissance de 1,7 pour cent en glissement annuel, tandis que les immatriculations totales sur le marché de l'UE ont augmenté de près de 14 pour cent en glissement annuel en avril 2023.

STMicroelectronics, quant à lui, a progressé de 3,1 % à 38,83 euros par action, le titre faisant suite à la perte de 2,7 % de la veille.

En revanche, Banca Monte dei Paschi a progressé de 2,3% à 5,09 euros par action, après deux séances de baisse.

Sur le segment des cadets, El.En. a progressé de 3,8%, après deux séances de baisse.

Anima Holding a fait encore mieux, avec un gain de 4,3%. Le titre a augmenté sa capitalisation de plus de 20% depuis le début de l'année 2024.

Fincantieri - dans le rouge de 1,2% - a annoncé lundi la signature d'un accord avec Edge, l'un des principaux groupes mondiaux de technologie avancée et de défense, officialisant le lancement de Maestral, la coentreprise créée entre les deux sociétés dans le secteur de la construction navale basé à Abu Dhabi. La signature de l'accord a été suivie par l'annonce d'une importante commande de 10 patrouilleurs offshore OPV de 51 mètres, technologiquement avancés, par les gardes-côtes des Émirats arabes unis, d'une valeur de 400 millions d'euros.

Webuild - en baisse de 1,3 % à 2,28 euros - a annoncé mardi que la nouvelle usine de pierre de taille de La Chapelle en France, qui dessert le lot 2 du tunnel de base de la ligne ferroviaire AC/AV Turin-Lyon, sera opérationnelle en juin.

Cembre, en revanche, a clôturé en baisse de 3,3%, après deux séances de hausse.

OVS a également chuté, enregistrant une baisse de 0,8 %, après la baisse de 0,8 % de la séance précédente. La société, qui poursuit régulièrement son plan de rachat, a récemment annoncé lundi qu'elle avait racheté 49.414 actions à un prix moyen de 2,69130 euros pour une valeur totale d'environ 133.000 euros.

Sur le marché des petites capitalisations, Alkemy a progressé de 7,2 pour cent à 9,54 euros, rebondissant après cinq séances de baisse.

Datalogic a clôturé avec une avance de 6,2 pour cent à 6,20 euros, brisant une tendance mini-baissière de trois séances.

CY4Gate a augmenté de 0,6 pour cent, après un vert de 3,5 pour cent dans la session précédente. La société a annoncé mardi qu'elle avait obtenu trois contrats de recherche internationaux dans le cadre du Fonds européen de défense et du programme Digital Europe d'une valeur totale d'environ 1,7 million d'euros sur trois ans à partir de 2025, augmentant ainsi le carnet de commandes du groupe.

En queue de peloton, Aedes abandonne 3,2%, dans sa quatrième séance de baisse.

Sabaf, quant à lui, a baissé de 0,8 %, après une perte de 1,1 % la veille de la séance qui a interrompu une tendance haussière de huit séances.

Parmi les PME, Casta Diva a progressé de plus de 11 % - suspendu plusieurs fois à l'enchère de volatilité - mais a tout de même refait surface après neuf séances parmi les baissiers.

Compagnia dei Caraibi a progressé de plus de 10%, les comptes trimestriels étant attendus lundi.

SolidWorld Group a progressé de 6,0 % après avoir annoncé mercredi qu'il avait déposé un brevet par l'intermédiaire de sa filiale Bio3DPrinting pour la première "personnalisation avancée" de tissus humains à partir des cellules originales d'un patient en créant des têtes ad hoc pour répliquer des types de tissus individuels.

DHH - dans le vert de 3,0 pour cent - a rapporté mercredi que le conseil d'administration a approuvé les chiffres du premier trimestre, clôturant la période avec un bénéfice net qui a augmenté à 1,2 million d'euros par rapport à 34 000 euros l'année dernière. Les revenus des ventes consolidées sont passés de 8,1 millions d'euros au premier trimestre 2023 à 8,9 millions d'euros, soit une augmentation de 10 pour cent.

En queue de peloton, Culti Milano a abandonné 7,0%, dans sa troisième session baissière.

Eles a chuté de 3,6 pour cent, reculant après deux sessions haussières.

En Asie, le Nikkei a progressé de 1,3 pour cent, le Hang Seng a chuté de 1,8 pour cent, et le Shanghai Composite a baissé de 1,4 pour cent.

À New York, dans la soirée européenne, le Dow Jones a cédé 0,5 %, le Nasdaq a chuté de 0,2 %, tandis que le S&P a marqué une baisse de 0,3 %.

Parmi les devises, l'euro a changé de mains à 1,0822 USD contre 1,0835 USD à la clôture européenne de mercredi, tandis que la livre valait 1,2744 USD contre 1,2727 USD mardi soir.

Parmi les matières premières, le Brent s'échange à 81,42 USD le baril contre 82,42 USD le baril mercredi soir. L'or, quant à lui, s'échange à 2 360,23 USD l'once contre 2 389,77 USD l'once mercredi soir.

Sur le calendrier économique de jeudi, les indices PMI des services et de la production pour l'Allemagne sont attendus à 0930 CEST, pour la zone euro à 1000 CEST et une demi-heure plus tard pour le Royaume-Uni.

Aux États-Unis, les données sur les demandes d'allocations chômage sont attendues à 1430 CEST, tandis qu'à 1545 CEST, ce sera le tour des PMI des services et de l'industrie manufacturière. Dans la soirée, à 2100 CEST, un discours de Bostic du FOMC est prévu.

Sur le calendrier des entreprises, les résultats trimestriels de First Capital sont attendus.

Par Maurizio Carta, journaliste à Alliance News

Commentaires et questions à redazione@alliancenews.com

Copyright 2024 Alliance News IS Italian Service Ltd. Tous droits réservés.