Connexion
Connexion
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     
Inscription
Ou se connecter avec
GoogleGoogle
Twitter Twitter
Facebook Facebook
Apple Apple     

US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB)

Temps Différé  -  18:24 09/12/2022
62.5000 RUB   +0.16%
19:06La Russie tente de se procurer des missiles balistiques en Iran, selon la Grande-Bretagne
ZR
18:40Fonds bloqués : le bras de fer entre Bruxelles et la Hongrie continue
RE
18:34Exclusif - L'administration Biden prépare un ordre exécutif pour simplifier les règles spatiales -sources
ZR
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivés 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesAnalyses Zonebourse

Les nations de l'ONU atteignent un objectif climatique à long terme pour l'aviation

07/10/2022 | 18:33
Un organe des Nations Unies a accepté vendredi un objectif à long terme pour l'aviation, à savoir des émissions nettes nulles d'ici 2050, malgré les contestations de la Chine et de la Russie, les pays s'alignant massivement sur les compagnies aériennes dans un contexte de pression pour réduire la pollution due aux vols.

La décision, qualifiée de "compromis" par plusieurs pays européens qui souhaitaient un objectif plus ambitieux, a été accueillie avec des applaudissements par les membres de l'assemblée de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), qui compte 193 pays et se tient tous les trois ans.

La Chine, soutenue par la Russie et l'Érythrée, a mis en doute la faisabilité de l'objectif sans plus de preuves, et a fait valoir que les pays développés doivent fournir un soutien financier aux nations en développement qui sont encore en train de développer leurs marchés de l'aviation.

Une réunion préparatoire de l'OACI en juillet avait jeté les bases de cet objectif non contraignant, après des années de pourparlers.

L'année dernière, les compagnies aériennes ont adopté un objectif de zéro émission nette d'ici 2050 dans une répétition générale de facto qui a suscité des réserves de la part des transporteurs chinois, reflétant la position plus prudente de Pékin sur l'action multilatérale.

Les compagnies aériennes ont fait pression pour une action mondiale afin d'éviter que les pays imposent des règles et des frais différents pour réduire les émissions.

"Bien que l'accord ne soit pas parfait, il s'appuie sur les progrès notables que nous avons réalisés au cours des dernières décennies et empêchera un patchwork de mesures mondiales", a déclaré le groupe commercial des compagnies aériennes américaines Airlines for America.

L'assemblée a également approuvé des modifications de la base de référence de l'accord phare de l'OACI sur les émissions de l'aviation, le CORSIA.

L'OACI ne peut pas imposer de règles mais ses décisions influencent les politiques nationales. Les responsables espèrent qu'un objectif mondial fixé par l'OACI ira au-delà des annonces de l'industrie pour stimuler l'approvisionnement en nouveau carburant aviation durable (SAF) et encourager les investissements privés.

"Les décideurs politiques doivent envoyer le signal de la demande", a déclaré Nancy Young, Chief Sustainability Officer du producteur de SAF Alder Fuels.

Les pays et les régions prennent des mesures pour stimuler l'utilisation du SAF, l'Europe demandant des mandats de carburant propre dans le cadre de son "paquet Fit for 55", et les États-Unis visant à produire 3 milliards de gallons de SAF d'ici 2030.

Dan Rutherford, directeur de l'aviation du Conseil international pour le transport propre (ICCT), basé aux États-Unis, a déclaré que les pays riches devront particulièrement réduire leurs émissions, car les pays en développement sont toujours en train de développer leurs marchés.

Pour laisser aux pays plus pauvres la possibilité de développer leur secteur de l'aviation, les pays plus riches devront plafonner leurs émissions encore plus rapidement, a-t-il ajouté.

Néanmoins, l'aviation devrait rester dans le collimateur des groupes de défense du climat qui considèrent l'exercice comme un écran de fumée.

Jo Dardenne, directeur de l'aviation chez Transport & Environment, basé à Bruxelles, a déclaré que l'objectif est mieux que pas d'objectif, mais a décrié l'absence de plan pour atteindre l'objectif.

"C'est un objectif sans dents". (Reportage d'Allison Lampert à Montréal. Reportage supplémentaire de David Shepardson à Washington ; Montage de Chris Reese)


© Zonebourse avec Reuters 2022
Toute l'actualité sur US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB)
19:06La Russie tente de se procurer des missiles balistiques en Iran, selon la Grande-Bretag..
ZR
18:40Fonds bloqués : le bras de fer entre Bruxelles et la Hongrie continue
RE
18:34Exclusif - L'administration Biden prépare un ordre exécutif pour simplifier les règles ..
ZR
18:31Selon un groupe d'experts de la Chambre des représentants des États-Unis, les grandes c..
ZR
18:10La capacité inutilisée de raffinage primaire de pétrole de la Russie révisée à la hauss..
ZR
17:43Russie: l'inflation a ralenti à moins de 12% en novembre
AW
17:36Près de 19 milliards d'euros d'avoirs russes gelés dans l'UE
AW
17:17TotalEnergies retire ses administrateurs de Novatek, dépréciation liée de $3,7 mds
RE
17:16Les contrats à terme sur le gaz naturel américain bondissent de 6 % en raison des prévi..
ZR
16:54TotalEnergies retire ses administrateurs de Novatek, dépréciation liée de $3,7 mds
RE
Plus d'actualités
Graphique US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB)
Durée : Période :
US Dollar / Russian Rouble (USD/RUB) : Graphique analyse technique US Dollar / Russian Rouble (USD/RUB) | Zonebourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique US DOLLAR / RUSSIAN ROUBLE (USD/RUB)
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreNeutreBaissière