La croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Russie au premier trimestre a été confirmée à 5,4 % par rapport à la même période de l'année dernière, au cours de laquelle il s'était contracté de 1,6 %, a déclaré vendredi le service national des statistiques.

La Banque de Russie prévoit un ralentissement de la croissance du PIB à 4,4 % au deuxième trimestre en raison d'une politique monétaire restrictive.

Le ministère de l'économie prévoit une croissance de 2,8 % en 2024, et la Banque centrale une fourchette de 2,5 à 3,5 %. La prévision la plus optimiste a été donnée par le ministre des finances Anton Siluanov, qui a prédit en avril que le PIB augmenterait de 3,6 % cette année, soit le même taux qu'en 2023.

Le rebond de la Russie après l'effondrement de 2022 repose en grande partie sur les dépenses publiques à grande échelle pour la production d'armes, alors que Moscou poursuit sa guerre en Ukraine.

En avril, le Fonds monétaire international a relevé ses prévisions de croissance du PIB de la Russie pour 2024 à 3,2 %, contre 2,6 % auparavant, soulignant l'importance des recettes d'exportation du pétrole ainsi que des dépenses publiques et des investissements liés à la guerre. (Reportage de Darya Korsunskaya ; Rédaction de Mark Trevelyan)