L'Inde et la Russie envoient le plus grand nombre de visiteurs aux Maldives, une chaîne d'îles baignées de soleil dans l'océan Indien qui abrite de nombreuses stations balnéaires de luxe. Le tourisme représente près d'un tiers de son économie, selon la Banque mondiale.

Prashant Pitti, cofondateur et directeur exécutif d'EaseMyTrip, a déclaré que les réservations pour les Maldives étaient suspendues "pour une durée indéterminée".

Bien que New Delhi et Malé aient traditionnellement entretenu des liens étroits, les relations sont tendues depuis l'arrivée au pouvoir du président Mohamed Muizzu, qui a remporté les élections en novembre en menant une campagne "India Out".

La controverse suscitée par les commentaires de trois ministres maldiviens, aujourd'hui suspendus, sur M. Modi survient au moment où M. Muizzu s'embarque pour la Chine pour sa première visite d'État, du 8 au 12 janvier, rompant ainsi avec la convention qui veut que la plupart des dirigeants maldiviens choisissent New Delhi comme premier port d'escale international.

Pékin et New Delhi rivalisent en effet d'influence dans ce pays de l'océan Indien.

"Nous avons décidé de prendre cette mesure parce que toute nation qui se respecte devrait le faire. Les déclarations que nous avons entendues de la part des représentants du gouvernement des Maldives étaient extrêmement désobligeantes pour le pays", a déclaré M. Pitti à Reuters.

M. Pitti a déclaré qu'EaseMyTrip était la deuxième plateforme de réservation de voyages en ligne en Inde, avec une part de marché de 22 %.

Le gouvernement des Maldives a suspendu les vice-ministres Malsha Shareef, Mariyam Shiuna et Abdulla Mahzoom Majid pour avoir traité Modi de "clown", de "terroriste" et de "marionnette d'Israël" sur la plateforme de médias sociaux X, en réponse à une vidéo de lui visitant les îles indiennes de Lakshadweep, au nord des Maldives, pour promouvoir le tourisme local.

M. Pitti a déclaré que son entreprise ferait la promotion de Lakshadweep plutôt que de n'importe quelle destination étrangère, même si EaseMyTrip pourrait connaître une "baisse temporaire du tourisme international".

De nombreux Indiens, y compris des célébrités, ont partagé sur les réseaux sociaux des messages faisant la promotion de destinations nationales au détriment des Maldives.

New Delhi a convoqué l'envoyé maldivien Ibrahim Shaheeb, un jour après que la mission indienne à Malé a "fortement soulevé et exprimé ses préoccupations" auprès du ministère des affaires étrangères des Maldives dimanche, a déclaré une source au courant de l'affaire.

Le haut-commissaire indien aux Maldives, Munu Mahawar, a également tenu une réunion "préétablie" avec le ministère des affaires étrangères des Maldives lundi, a déclaré la mission indienne sur X.

Le tourisme est la principale source de devises pour les Maldives, l'Inde et la Russie envoyant le plus grand nombre de visiteurs, environ 209 000 chacun l'année dernière.

Les Maldives visent 2 millions d'arrivées en 2024.