La bourse de Paris débute la semaine du bon pied avec un gain de 0,6%, à 7087 points, tirée par Alstom qui s'arroge 2,3% devant Société Générale et Stellantis (+1,8%), malgré des volumes réduits avec un peu moins de 2,5 milliards d'euros échangés depuis l'ouverture.

Outre-Atlantique, les indices US réagissent à peine à la décision de Moody's d'abaisser sa note de crédit des Etats-Unis à 'Aaa' avec perspective négative (à la prochaine dégradation, la note passerait à 'AA').

Pas d'avantage d'émotion sur l'obligataire avec des T-Bonds qui se dégradent de +2,5Pts, vers 4,65%.

La décision de Moody's n'affecte pas non plus le FOREX avec un dollar qui reste globalement stable face à l'Euro vers 1,07$/euro.

En Europe, l'obligataire est au point mort avec +1 et +2Pts de base sur les OAT et les Bunds à 3,303 et 2,728% respectivement.

Les analystes 'chartistes' estiment que si l'indice parisien retrouvait son plus haut mensuel de 7110 points, sa séquence haussière pourrait l'emmener vers 7140 puis 7180 points.

La semaine débute doucement mais s'annonce riche en statistiques, avec notamment les derniers chiffres de l'inflation aux Etats-Unis, mais aussi les ventes de détail et de nouvelles données sur le secteur de l'immobilier outre-Atlantique.

Ces indicateurs devraient confirmer qu'un ralentissement de l'économie mondiale est bien à l'oeuvre, mais aussi que l'inflation ne reflue que très graduellement.

D'autres statistiques importantes sont également attendues en Europe cette semaine, dont les prix à la consommation en octobre, la seconde estimation du PIB de troisième trimestre et l'indice ZEW du moral des investisseurs allemands.

Ces données pourraient entraîner un regain de volatilité sur le compartiment obligataire, déjà sujet à d'importants mouvements en montagnes russes ces derniers temps.

La semaine passée s'est achevée sur des évolutions divergentes de part et d'autre de l'Atlantique, avec un repli des dettes libellées en euro et un petit sursaut technique des T-Bonds malgré le trou d'air de jeudi dû au semi-échec d'une émission du Trésor américain.

'La volatilité des parties longues de courbe de taux reste très élevée, avec des courbes toujours inversées malgré le mouvement récent, ce qui nous amène à conserver une préférence pour les parties courtes de la courbe', souligne François Rimeu, stratégiste senior à La Française AM.

Du point de vue de l'analyste, les marchés d'actions ne semblent pas encore refléter le biais restrictif actuellement conservé par les politiques monétaires des banques centrales.

'Pour la première fois depuis 15 ans, la normalisation des taux d'intérêt et une inflation plus résiliente que prévu ont rendu l'investissement dans les obligations plus performant que dans les actions', rappelle de son côté Mauro Ratto, co-fondateur et co-directeur des investissements chez Plenisfer.

Dans l'actualité des sociétés tricolores, TotalEnergies annonce avoir signé un accord avec la société américaine TexGen en vue de l'acquisition, pour un montant de 635 millions de dollars, de trois centrales à gaz représentant 1,5 GW de capacité de génération électrique au Texas.

Alstom indique avoir signé un contrat de près de 73 M$ avec l'aéroport international de Dallas Fort Worth pour la réalisation d'un programme de modernisation et de remplacement du système de transport automatisé de personnes (APM), Skylink.

Alstom a par ailleurs inauguré ce lundi à Paris le RER NG, son train de nouvelle génération destiné aux lignes D et E du RER francilien.

Saint-Gobain annonce avoir conclu un accord définitif en vue de l'acquisition d'Izomaks Industries, acteur de premier plan sur les produits d'étanchéité (sols, toits) en Arabie saoudite, transaction dont les termes financiers ne sont pas précisés.

Orpea a annoncé lundi le lancement d'une augmentation de capital d'environ 3,9 milliards d'euros, ainsi que son intention de nommer un nouveau conseil d'administration afin d'acter l'entrée du nouveau groupement d'investisseurs à son capital.

Enfin, Solutions30 (+10,9%, large leader du SBF120) annonce avoir signé un accord avec GlasfaserPlus pour le déploiement d'un réseau FTTH en en Allemagne, en débutant par la Sarre et la Bavière.

Copyright (c) 2023 CercleFinance.com. Tous droits réservés.