La bourse de Paris gagne près de 0,5% ce matin, vers 7285 points, tirée par le secteur automobile avec +3,5% pour Stellantis et +3,3% pour Renault.

Si le marché parisien tend à reprendre son souffle depuis quelques jours, la tendance de fond demeure haussière et le fameux 'rallye' de fin d'année reste bien vivant, soulignent les chartistes.

Les investisseurs vont devoir surveiller aujourd'hui toute une série de statistiques majeures, à commencer par la première estimation des prix à la consommation en Allemagne au mois de novembre, qui paraîtra à 14h00.

'Si l'inflation allemande ressort en baisse, cela renforce la possibilité que l'inflation en zone euro reflue encore après avoir déjà chuté plus que prévu en septembre et en octobre', rappelle Christopher Dembik, stratège chez Pictet Asset Management.

'Evidemment, la baisse de l'inflation risque de renforcer les anticipations de baisse des taux par la BCE qui constituent l'un des moteurs principaux de hausse des marchés financiers en ce moment', ajoute-t-il.

Autre rendez-vous important, la publication, à 14h30, de la deuxième estimation du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au titre du troisième trimestre.

Les économistes misent sur une confirmation de la première estimation, qui avait montré une forte croissance de 4,9% de l'activité économique sur la période allant de juillet à septembre.

Sur le marché des changes, l'euro faiblit un peu avant la parution de ces chiffres pour s'échanger aux alentours de 1,098 dollar, en baisse de 0,1%.

Côté emprunts d'Etat, les rendements obligataires confirment leur bonne entame de semaine, avec un rendement du Bund à dix ans qui reflue vers 2,5% tandis que son équivalent américain s'établit autour de 4,33%, un plus bas de deux mois.

Les prix du baril évoluent, eux, en petite hausse avant la parution, dans l'après-midi, des stocks de pétrole aux Etats-Unis et à la veille d'une réunion très attendue de l'Opep.

Le Brent progresse actuellement de 0,3% à 81,9 dollars le baril.

Dans l'actualité des sociétés tricolores, TotalEnergies indique investir 20 millions de livres sterling pour acquérir une participation minoritaire dans Xlinks First Limited, société fondée en 2019 au Royaume-Uni, et rejoindre ainsi les investisseurs Octopus Energy et Abu Dhabi National Energy Company.

RIVE Private Investment annonce avoir signé un partenariat exclusif avec Safran Helicopter Engines, qui a mis au point une offre conseil en décarbonation avec un modèle de suivi des émissions de CO2.

EDF annonce le succès de sa première émission obligataire verte dédiée au financement du parc nucléaire existant, pour un montant nominal d'un milliard d'euros, d'une maturité de 3,5 ans avec un coupon fixe de 3,75%.


Copyright (c) 2023 CercleFinance.com. Tous droits réservés.