La bourse de Paris s'essouffle un peu (-0,2%) à 30Mn de la clôture alors que Wall Street poursuit en léger repli avec des scores uniformes de l'ordre de -0,1% à -0,2% pour les 3 principaux indices US.

C'est un début de semaine plutôt prudent de Wall Street alors que les ventes en ligne de Thanksgiving (+5,5%) ont pulvérisé les attentes.
Et c'était encore plus enthousiasmant vendredi ('black friday') avec une flambée de +7% des ventes via internet.

Les opérateurs ont accueilli sans émotions la chute de -5,6% des ventes de logements individuels neufs aux Etats-Unis (à 679.000 unités en rythme annualisé) après un bond de 8,6% en septembre.

Le Département du Commerce indique par ailleurs que le prix médian des maisons s'est établi à 409.300 dollars et le prix moyen à 487.000 dollars (un record historique).
Le stock de maisons neuves en vente représente 439.000, soit une réserve d'environ 7,8 mois au rythme actuel des ventes.

Globalement la croissance ralentit davantage en Europe (Allemagne en récession, +0,3% attendu en 2024) qu'aux Etats-Unis, raison pour laquelle les opérateurs pourraient être tentés de sous-pondérer les actions du Vieux continent, malgré leurs valorisations plus attrayantes.

Les investisseurs surveilleront de près les indicateurs prévus cette semaine, histoire de confirmer ou non le scénario de fin du cycle de hausses de taux qui a jusqu'ici porté la tendance.

Très attendue, l'inflation en zone euro - dont la publication est prévue jeudi - devrait encore décliner par rapport au mois précédent: le consensus table sur un recul à 4% en données de base, contre 4,2% en octobre.

Les statistiques américaines seront également analysées avec soin car elles témoigneront, entre autres, de l'état des dépenses de consommation, qui demeurent le principal moteur de la croissance Outre-Atlantique.

Les dépenses des ménages aux Etats-Unis, également attendues jeudi, donneront un aperçu de la propension du consommateur à dépenser en cette fin d'année, alors que les ventes de détail ont reculé en octobre (mais ont fortement rebondi ce weekend).

Cette publication s'accompagnera de l'indice PCE 'core' pour le mois
d'octobre, qui demeure la mesure 'de référence' de l'inflation pour la Réserve Fédérale américaine.

Plus généralement, une nouvelle estimation de la croissance américaine - attendue demain - puis l'indice ISM manufacturier qui paraîtra vendredi permettront de savoir si l'économie continue de bien résister.

Alors que les scores sont insignifiants sur les indices boursiers, l'or se distingue avec un gain de +0,4% vers 2.010$ : il pourrait s'agir d'une conséquence mécanique d'une nette détente des taux ce lundi avec -5Pts de base sur les T-Bonds US (vers 4,433%) et de -8Pts sur nos OAT vers 3,120% et de -8,5Pts sur les Bunds vers 2,561%.

Dans l'actualité des sociétés françaises, Valneva annonce que l'Agence européenne des médicaments (EMA) a jugé recevable son dossier de demande d'autorisation de mise sur le marché (AMM) pour son vaccin candidat à dose unique contre le chikungunya VLA1553.

Veolia annonce avoir signé un accord en vue de l'acquisition par NGE, groupe indépendant de travaux publics, de SADE-CGTH, sa filiale de construction et de remise en état des réseaux d'eau et d'infrastructures, pour un montant en valeur d'entreprise de 260 millions d'euros.

Enfin, Lhyfe a annoncé lundi avoir été retenu par Nantes et le port de Saint-Nazaire en vue de développer un site de production d'hydrogène vert destiné à décarboner 'à grande échelle' l'écosystème portuaire.

Copyright (c) 2023 CercleFinance.com. Tous droits réservés.