La bourse de Paris s'arroge près de 0,8% ce matin, autour des 7490 points, tirée par le luxe avec notamment +2,5% pour Kering et +1,9% pour LVMH.

La séance sera marquée par le très attendu rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis qui sera publié 14h30 par le Département du Travail. Cette donnée prendra une importance particulière au moment alors que le marché attend avec impatience la première baisse de taux de la Fed.

L'enjeu va consister à prendre connaissance d'un chiffre de l'emploi américain en novembre qui puisse valider le scénario d'une baisse des taux dès le mois de mars prochain.

A l'inverse, une statistique bien supérieure aux attentes compliquerait la tâche de la Réserve fédérale dans le recalibrage de sa politique monétaire.

Les économistes tablent sur un rebond des créations d'emploi à 175.000 sur le mois passé, après les 150.000 annoncées pour octobre, et un taux de chômage stable à 3,9%.

'Les deux indicateurs seront surveillés de près dans la mesure où les créations de postes ont considérablement ralenti depuis le début de l'année, ce qui s'était traduit par un taux de chômage au plus haut depuis janvier 2022 le mois dernier' rappelle Jim Reid, analyste chez Deutsche Bank.

'On dispose donc de nombreux signaux allant dans le sens d'une décélération du marché du travail', souligne-t-il.

L'euro recule autour de 1,0780 dollar, à un creux de deux semaines, les cambistes attendant prudemment la statistique mensuelle de l'emploi aux Etats-Unis.

Les cours du brut, toujours pénalisés par les craintes entourant la demande mondiale, tentent un petit rebond après avoir inscrit hier de nouveaux planchers de six mois.

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) reprend 2% à 71,2 dollars le baril tandis que le Brent gagne 1,8% à 75,9 dollars.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries américains à dix ans revient sous les 4,13% un plancher depuis cet été, mais les investisseurs savent que des chiffres de l'emploi américains au-dessus des attentes entraîneraient un regain de volatilité sur les taux longs.

Dans l'actualité des sociétés tricolores, Airbus annonce que Cathay Group, déjà l'un des plus grands opérateurs de l'A350, est devenu le dernier transporteur aérien en date à commander son tout nouvel A350F, suite à la signature d'un contrat d'achat portant sur six appareils.

ArcelorMittal annonce avoir finalisé la vente d'ArcelorMittal Temirtau, filiale regroupant ses activités sidérurgiques et minières kazakhes, à Qazaqstan Investment Corporation (QIC), un fonds d'investissement contrôlé par l'État du Kazakhstan.

Enfin, Euronext a annoncé hier soir que l'action Vivendi ferait son retour au sein de l'indice CAC 40, six mois après l'avoir quitté, une décision qui permettait à la valeur de grimper de plus de 2,3% ce vendredi à la Bourse de Paris.

Copyright (c) 2023 CercleFinance.com. Tous droits réservés.