La Bourse de Paris achève la séance sur une hausse modérée de +0,24%, à 7277 points, au terme d'une journée calme -à peine 1,6 milliard d'euros échangés depuis l'ouverture- marquée par la fermeture de Wall Street en raison de 'Thanksgiving'.

Ce matin, les investisseurs ont pris connaissance d'une nouvelle contraction de l'activité du secteur privé dans l'ensemble de la zone euro au mois de novembre, et ce pour le sixième mois d'affilée, renforçant un potentiel scénario de récession.

L'indice PMI préliminaire composite mesurant l'activité globale dans la zone euro, publié par HCOB, s'est certes redressé à 47,1, contre 46,5 en octobre mais il reste sous le seuil des 50 qui marque la limite entre expansion et contraction de l'activité.

La Hamburg Commercial Bank a d'ailleurs indiqué que ces données allaient dans le sens d'un deuxième trimestre consécutif de contraction du PIB de la zone euro, synonyme de récession technique dans la région.

Dans l'Hexagone, l'activité dans le secteur privé a encore accentué sa contraction en novembre, pénalisée par la faiblesse persistante de la demande. Ainsi, l'indice PMI 'flash' composite mesurant l'activité globale compilé par HCOB s'est replié à 44,5 en novembre, contre 44,6 en octobre, ressortant en territoire négatif pour un sixième mois d'affilée.

En revanche, à la faveur de la bonne tenue du secteur des services, le PMI mesurant l'activité dans le secteur privé britannique est revenu en zone d'expansion au mois de novembre, selon des données publiées ce jeudi.

L'indice composite 'flash' publié par S&P Global et CIPS qui suite l'évolution de l'activité globale dans le pays est ressorti à 50,1 ce mois-ci, contre 48,7 points en octobre.

Les marchés sont aussi affectés par les craintes d'instabilité dans la zone euro après la victoire du parti populiste et anti-UE PVV de Geert Wilder aux élections législatives d'hier aux Pays-Bas (le leader classé 'très à droite' n'a en réalité pas de majorité et devra parvenir à constituer une coalition qui ne lui permettra pas de 'dérouler son programme').

Sur le marché des changes, le billet vert est globalement stable par rapport à l'euro, à 1,09$/euro. Par ailleurs, le prix du Brent poursuit sa décrue à -1%, avec un baril à 80,8$.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se fige autour de 4,45% (pas de cotations aujourd'hui) et le rendement du Bund allemand de même échéance, qui a reflué de 21 points sur le mois écoulé, se retend vers 2,61%, nos OAT se dégradent vers 3,18%).

Dans l'actualité des sociétés françaises, Stellantis et Dongfeng Motor confirment avoir conclu une transaction pour le rachat par Stellantis de 50 millions d'actions ordinaires (1,58 % du capital social de Stellantis avant annulation) à Dongfeng, pour un montant de 934 millions d'euros. Stellantis envisage d'annuler ces actions.

Eviden, la ligne d'activité du groupe Atos dans le digital, le big data, le cloud et la sécurité, s'associe avec Microsoft pour aider les clients, de divers secteurs, à migrer vers le cloud, et faciliter leur utilisation du service Azure OpenAI.

Alstom, Transdev et la Région Sud dévoilent la première rame Omneo qui assurera la liaison ferroviaire de la première ligne régionale ouverte à la concurrence, entre Marseille, Toulon et Nice.


Copyright (c) 2023 CercleFinance.com. Tous droits réservés.