Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

DAX

(DAX)
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunautéHeatmapComposition 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesActualités des composants de l'indiceAnalyses Zonebourse

Les Bourses mondiales rattrapées par le variant Omicron

02/12/2021 | 10:35
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Paris (awp/afp) - Les marchés mondiaux étaient à nouveau dans le rouge jeudi, face aux craintes liées au variant de coronavirus Omicron.

En Europe, les indices boursiers pliaient, dans le sillage de Wall Street. Vers 10H00, Paris lâchait 0,92%, Francfort 1,02%, Milan 1,04%, Londres 0,72% et Zurich 0,79%.

En Asie, Tokyo (-0,65%) et Shanghai (-0,09%) ont également reculé, tandis que Hong Kong s'est adjugé 0,55%.

Alors qu'elle avait commencé la séance nettement dans le vert, la Bourse de New York s'est retournée, terminant en nette baisse mercredi, après l'annonce d'un premier cas de variant Omicron identifié aux États-Unis.

"Un autre jour, un autre revirement massif de la direction (des marchés) entraînée par des informations concernant Omicron", constate Jeffrey Halley.

Depuis la découverte du nouveau variant Omicron, vendredi, les indices boursiers font le yoyo: chutant après des plus hauts atteints début novembre, se reprenant à la faveur d'une chasse aux bonnes affaires puis repartant à la baisse et tentant un rebond la séance suivante...

La nouvelle souche Omicron a été repérée sur tous les continents, mais l'Europe, déjà confrontée avant son apparition à un fort rebond de l'épidémie, semble la plus touchée.

Dernier pays en date, la France a détecté jeudi un premier cas de variant Omicron sur son territoire métropolitain.

L'OMS juge de son côté "élevée" la "probabilité qu'Omicron se répande au niveau mondial", même si de nombreuses inconnues demeurent: contagiosité, efficacité des vaccins existants, gravité des symptômes.

Elément rassurant: à ce jour, aucun décès associé à Omicron n'a été signalé.

En plus des incertitudes sanitaires, le second élément qui affecte le moral des investisseurs sont "les anticipations que la Réserve fédérale (Fed) retire plus rapidement son soutien pour maîtriser les pressions inflationnistes croissantes", affirme Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

Le président de la Fed Jerome Powell, a changé de ton mardi et estimé qu'il était temps de ne plus parler d'inflation transitoire.

Cette déclaration ouvre la voie à une hausse des taux directeurs dans le courant de 2022, comme l'anticipe le marché depuis quelques semaines.

Dans un rapport publié mercredi, la Fed a indiqué que les difficultés mondiales d'approvisionnement, ainsi que le manque de main d'oeuvre et les inquiétudes liées au variant Delta du Covid-19, ont fait ralentir la croissance de l'activité économique aux Etats-Unis au début de l'automne.

Les investisseurs suivront jeudi la réunion des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs alliés via l'accord Opep+, qui se retrouvent pour décider de leurs volumes de production du début d'année prochaine.

De nombreux analystes parient désormais sur un maintien du niveau actuel de la production, après la détection du nouveau variant du coronavirus, dont on ne connaît pas encore la dangerosité.

Un maintien des quotas actuels serait un camouflet pour Washington, qui appelle le cartel à ouvrir davantage les vannes et a même annoncé, conjointement avec d'autres pays, puiser dans ses propres réserves stratégiques afin de calmer la flambée des prix.

GSK résiste à Omicron

Le marché restait dubitatif après l'annonce du laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) que son anticorps monoclonal expérimental contre le coronavirus, autorisé jeudi par l'agence du médicament britannique, restait actif "contre les mutations clés du nouveau variant Omicron".

Le cours était en légère baisse (-0,14% à 1.538,80 pence peu après 08H50 GMT) après avoir évolué en terrain légèrement positif dans les premiers échanges.

Rebond du pétrole, le bitcoin stable

Les prix du pétrole rebondissaient jeudi, dans un marché nerveux avant la réunion de l'Opep+.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février gagnait 1,38% à 69,78 dollars, à Londres vers 09H00 GMT.

Le baril américain de WTI pour livraison en janvier prenait 1,25% à 66,40 dollars.

L'euro s'adjugeait 0,05% à 1,1327 dollar.

Le bitcoin était stable à 57.020 dollars.

afp/rq


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
CAC 40 0.74%6837.96 Cours en temps réel.-5.11%
DAX 0.75%15123.87 Cours en différé.-4.79%
FTSE 100 1.02%7371.46 Cours en différé.-1.18%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur DAX
07:37Point marchés-Du vert en vue en Europe avant la Fed
RE
25/01BOURSE DE WALL STREET : L'Europe rebondit grâce aux résultats, Wall Street attend la Fed
RE
25/01Les bourses européennes clôturent en hausse grâce aux résultats des entreprises
MT
25/01L'Ukraine et la Fed pèsent encore lourd sur la tendance
RE
25/01Les bourses européennes progressent à la mi-journée malgré les tensions en Ukraine
MT
25/01Rebond en Europe après Wall Street, la volatilité perdure
RE
25/01BOURSE DE PARIS : Ça balance pas mal à Paris (et ailleurs)
24/01Les actions européennes terminent dans le rouge avant la réunion de la Réserve fédérale..
MT
24/01L'Europe en net repli, l'Ukraine et la Fed incitent à la prudence
RE
24/01Les Bourses européennes finissent dans la tourmente, Ukraine et Fed plombent
AW
Plus d'actualités
Actualités des composants de l'indice DAX
08:17Airbus Helicopters a enregistré 414 commandes nettes en 2021
DJ
08:08COVESTRO : Jefferies confirme sa recommandation neutre
ZD
08:04COVESTRO : JP Morgan est neutre
ZD
08:04DEUTSCHE POST AG : Barclays réitère son opinion positive sur le titre
ZD
08:03BASF SE : JP Morgan optimiste sur le dossier
ZD
08:00AIRBUS : Barclays persiste à l'achat
ZD
04:55La Deutsche Bank envisage une augmentation des primes de 15 % pour stimuler l'acquisiti..
MT
Plus d'actualités
Graphique DAX
Durée : Période :
DAX : Graphique analyse technique DAX | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique DAX
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreNeutreNeutre
Palmarès DAX
MTU AERO ENGINES AG190.475 Cours estimé en temps réel.1.32%
SARTORIUS AG378.25 Cours estimé en temps réel.1.14%
INFINEON TECHNOLOGIES AG35.078 Cours estimé en temps réel.1.09%
CONTINENTAL AG86.25 Cours estimé en temps réel.1.02%
COVESTRO AG51.42 Cours estimé en temps réel.0.98%
VONOVIA SE47.4 Cours estimé en temps réel.-0.19%
HENKEL AG & CO. KGAA77.56 Cours estimé en temps réel.-0.21%
DEUTSCHE BÖRSE AG154.875 Cours estimé en temps réel.-0.53%
SIEMENS ENERGY AG18.555 Cours estimé en temps réel.-0.62%
QIAGEN N.V.47.79 Cours en différé.-2.09%
Heatmap :