Wall Street semble continuer de bénéficier d'un flux acheteur qui ne connaît aucun moment de faiblesse depuis le 30 mai dernier.
Ce flux vient d'être renforcé par un phénomène de 'vases communicants' au detriment de la zone Euro depuis le 7 juin dernier.

Malgré les niveaux de valorisation stratosphériques atteints mi-juin, Wall Street redouble d'audace : après 5 séances consécutives de hausse et un gain cumulé de +3% la semaine passée, les indices US poursuivent leur progression pour une 6ème séance consécutive, avec une détermination redoublée.
Le S&P500 et le Nasdaq inscrivent des 'doublés intraday/clôture'.

Le S&P 500 grimpe de 0,77% à 5.473 mais le nouveau zénith historique est de 5.488, le Nasdaq s'envole de près de 1% à 17.857 (après un zénith à 17.935), le Nasdaq-100 se surpasse avec +1,23% (à 19.901, soit +18% annuel) et semble filer tout vers les 20.000Pts... dont le test ne semble plus constituer qu'une formalité d'ici 24 ou 48H.
Il est difficile d'imaginer que les 20.000Pts ne seront pas affichés avant ce vendredi 21 juin qui marquera la fin du 1er semestre pour la plupart des gérants.
Le Dow Jones a gagné 0,5% à 38.778 points... il ne lui manque pas grand chose pour aller chercher les 40.000 : encore 3 séances avant celle des '4 sorcière' (en effet ce 19 juin sera férié du 19 juin pour cause de 'Juneteenth', célébration de l'abolition de l'esclavage aux Etats-Unis).

Les 3 indices ont été dopés par les hausses de Microsoft et Apple (+2%) et Microsoft (+1,3%).
Côté chiffres, l'activité manufacturière diminue légèrement en juin dans la région de New York, selon l'enquête 'Empire State' de la Fed locale.
Les nouvelles commandes sont restées stables, tandis que les livraisons ont légèrement augmenté. Les conditions du marché du travail sont restées faibles, l'emploi et les heures travaillées continuant de se contracter.

Le rythme des hausses des prix des intrants et de vente s'est légèrement ralenti pour un deuxième mois consécutif. Bien que l'activité actuelle reste faible, l'optimisme quant aux perspectives à six mois a atteint son plus haut niveau en plus de deux ans.
Seul motif de satisfaction : l'indice des 'conditions générales' a gagné dix points mais est resté inférieur à zéro, s'établissant à -6,0.

Les T-Bonds se dégradent nettement ce lundi avec +8Pts à 4,2920%, ce qui soutient le Dollar qui reprend sa progression avec +0,25% vers 1,0715/E, le '$ Index' reste complètement stable à 105,55.

Copyright (c) 2024 CercleFinance.com. Tous droits réservés.