PARIS, 14 juin (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse vendredi au lendemain des records en clôture du S&P 500 et du Nasdaq, les investisseurs optant pour des prises de bénéfice alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) a révisé à la baisse ses projections de réduction de taux cette année.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones perd 172,18 points, soit 0,45%, à 38.474,92 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,36% à 5.413,65 points.

Le Nasdaq Composite cède 0,35%, soit 61,50 points, à 17.606,05.

Le S&P 500 et le Nasdaq ont atteint jeudi des records de clôture pour une quatrième séance consécutive, sur fond de rallye des valeurs technologiques, dont l'indice sectoriel a également fini à un niveau inédit pour la quatrième fois de suite.

L'appétit pour les valeurs technologiques a été alimenté par les prévisions de Broadcom sur l'intelligence artificielle (IA) et la remontée d'Apple, redevenue la première capitalisation boursière mondiale, les investisseurs semblant faire fi des annonces de la Fed qui a ramené mercredi ses prévisions de trois réductions de taux cette année à une seule.

Le baromètre Fedwatch de CME group montre que les traders tablent toujours sur deux baisses des coûts d'emprunt d'ici la fin de l'année.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans se replie d'environ deux points de base, à 4,2286%, mais la remontée du dollar (+0,52%) à un sommet d'un mois face à un panier de devises internationales donne à penser que les taux d'intérêt aux Etats-Unis resteront durablement élevés.

Le marché sera à cet égard attentif aux propos du président de la Fed de Chicago, Austan Goolsbee, et de la gouverneure de la Fed, Lisa Cook, qui doivent s'exprimer dans le courant de la journée, ainsi qu'à l'enquête mensuelle sur le sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan.

Dans l'actualité des entreprises, Adobe grimpe de 14,94% à la faveur du relèvement de sa prévision de chiffre d'affaires annuel sur fond de forte demande pour ses outils d'édition reposant sur l'intelligence artificielle (IA).

Sirius Xm cède 0,98%, l'opérateur boursier Nasdaq ayant annoncé que le titre serait retiré de l'indice Nasdaq 100 pour être remplacé par Arm Holdings (+2,63%).

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Rédigé par Claude Chendjou, édité par Bertrand Boucey)