Wall Street devrait ouvrir sans grand changement jeudi matin, les investisseurs hésitant à s'engager à la veille de la publication des chiffres très attendus de l'emploi.

Une demi-heure avant l'ouverture, le contrat 'future' sur l'indice Dow Jones est stable, mais celui sur le Nasdaq avance de 0,5%, annonçant un début de séance autour de l'équilibre.

La statistique toujours très suivie des créations d'emplois renseignera demain sur l'état de santé de l'économie américaine et apportera peut-être des indications sur le moment que choisira la Fed pour abaisser ses taux.

Les économistes prévoient en moyenne 175.000 créations de postes en novembre, après les 150.000 annoncées pour octobre, et un taux de chômage stable à 3,9%.

Les derniers indicateurs mesurant le marché de l'emploi - que ce soit l'enquête ADP ou le rapport JOLTS - ont confirmé le scénario d'un ralentissement des embauches plaidant pour une modération de la politique monétaire de la Fed.

La probabilité d'une baisse des taux est aujourd'hui évaluée à près de 55% en mars mais, contre 22% il y a un mois, selon le baromètre FedWatch du CME Group.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage, publiées ce matin, sont quant à elles ressorties stables.

La tendance devrait néanmoins bénéficier de l'enthousiasme renouvelé des investisseurs pour les grandes valeurs technologiques et de l'engouement non démenti pour l'intelligence artificielle (IA).

Alphabet, la maison-mère de Google, est attendu en hausse de plus de 3% dans le sillage du lancement de son grand modèle de langage Gemini, destiné à concurrencer ChatGPT.

AMD devrait également démarrer la séance dans le vert suite à la présentation de sa nouvelle puce dédiée à l'IA, censée elle faire jeu égal avec les produits de Nvidia.

Copyright (c) 2023 CercleFinance.com. Tous droits réservés.