Wall Street a certes inversé la vapeur à la hausse en début de séance mais le moteur semble avoir calé au bout d'une heure et les indices se sont contentés d'effacer les petites pertes de la veille (-0,2%) : le 'rallye' d'automne est toujours 'vivant' et après 4 semaines consécutives de hausse, une 5ème pourrait se matérialiser alors que les taux continuent de détendre.

Au final les 3 principaux indices new-yorkais affichent exactement les mêmes scores qu'à 16H45, 18H30, 21H avec +0,25% sur le Dow Jones, +0,1% sur le S&P 500 et +0,29% sur Nasdaq Composite.
Le Nasdaq-100 (+46% de gain annuel) grappille également +0,28% et en termine au-dessus du seuil des 16.000... tiré par Tesla +4,5%, Paypal +3,7%, illumina +2%.

Le Russell-2000 fait de nouveau cavalier seul à la baisse (-0,46%) et termine à 1.792, à une poigné de points de son score du 31/12/2022 : une année pour rien.
Inversement, le S&P500 affiche +18,5% depuis le 1er janvier et il s'est adjugé pas loin de 11% en ligne droite depuis le 27 octobre, grâce à une série historique de 17 séances de hausse sur 21.

Le 'S&P' engrange +8% sur novembre : c'est sa meilleure performance pour ce mois calendaire depuis 43 ans.

Et ce bond en avant s'est accompagné d'un écrasement de la volatilité: l'indice VIX - souvent surnommé le 'baromètre de la peur' - se détend de -0,5% pour terminer au contact des 12,6 points, confirmant l'enfoncement de ses plus bas niveaux de l'année (septembre) et inscrit son score le plus faible depuis le 15 janvier 2020.

Les bons du Trésor réalisent une excellente entame de semaine avec une nette détente des rendements suite aux déclarations de Christopher Waller, un membre de la FED qui évoque ce mardi une détente du loyer de l'argent 'si toutes les conditions sont réunies en 2024'... tout en rappelant que pour l'heure, 'l'inflation est encore trop haute'.

Suite à ces commentaires 'encourageants', les taux ont accéléré leur détente ce mardi en fin d'après-midi : les Treasuries à dix ans effacent -7Pts à 4,3240%, à un plus bas depuis le 20 septembre dernier.

Côté chiffres US, le prix des maisons individuelles ont continué d'augmenter en septembre aux Etats-Unis, quoiqu'à un rythme moins soutenu que prévu, montre l'indice S&P/Case-Shiller publié mardi.

Cet indice, qui mesure les variations de prix dans les 20 principales agglomérations urbaines du pays, a augmenté de 0,3% d'un mois sur l'autre, ce qui est inférieur au taux de 0,7% qui était attendu par les économistes.

Le baromètre très suivi de la 'confiance' du Conference Board a rebondi de +3Pts au mois de novembre (après 3 mois de repli) à la faveur d'une petite éclaircie au niveau des anticipations des ménages.

Selon l'enquête mensuelle de l'organisation patronale Conference Board, l'indice de confiance a atteint 102 ce mois-ci, contre 99,1 (révisé de 102,6) en octobre.

Le sous-indice des anticipations s'est amélioré pour atteindre 77,8 contre 72,7 le mois passé, tandis que celui de la situation actuelle s'est tassé à 138,2 après 138,6

Le sous-indice des anticipations ressort pour le 3ème mois consécutif en-dessous du seuil des 80 points, un niveau généralement annonciateur de la survenue d'une récession à un horizon d'un an, prévient le ConfBoard.

Peu après la clôture, les ultimes 'trimestriels' continuaient de tomber : Netapp bondissait de +9% vers 85$ : le titre rejoint ainsi le club très fermé des acteurs du 'cloud' qui inscrivent un record annuel en novembre.

Copyright (c) 2023 CercleFinance.com. Tous droits réservés.