La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi pour la première séance du mois de mars, inscrivant au passage de nouveaux records dans le sillage d'indicateurs économiques plaidant pour un assouplissement monétaire.

En fin de matinée, le Dow Jones avance de 0,2% à 39.059,6 points tandis que le Nasdaq Composite prend 0,6% à 16.193 points, après avoir inscrit un nouveau plus haut historique à 16.209,6 points il y a quelques instants.

Après un début de séance hésitant, Wall Street s'est orientée à la hausse en début de matinée suite à la publication d'un indice ISM manufacturier très inférieur aux attentes.

Alors que les économistes l'attendaient à 49,5, l'ISM est ressorti en baisse à 47,8 en février, contre 49,1 en janvier, plombé par le repli du sous-indice des nouvelles commandes qui indique un fléchissement de la demande.

'Ce rapport ISM ne correspond pas à l'image de 'croissance étonnamment positive' qui se dégageait des rapports sur les bénéfices, ce qui jette un doute sur la solidité de l'industrie manufacturière et du cycle qui l'accompagne', réagit Florian Ielpo, responsable de la recherche macroéconomique chez Lombard Odier Investment Managers.

Cette statistique moins bonne que prévu a renforcé le scénario d'une première baisse de taux en juin, qui tient désormais la corde avec une probabilité estimée à 54,6% selon le baromètre FedWatch du CME.

Les valeurs des semi-conducteurs s'inscrivent toujours aux avant-postes du marché, dopées par Dell Technologies qui revendique un carnet de commandes de 2,9 milliards de dollars dans les serveurs dédiés à l'IA.

Micron (+5,5%), Nvidia (+3,5%) et AMD (+3,4%) figurent parmi les principaux catalyseurs du S&P 500.

Si la saison des résultats touche désormais à sa fin, les comptes meilleurs que prévu de Dell soutiennent la cote, le titre du constructeur informatique explosant de 25% suite à l'annonce de ventes et de profits supérieurs aux attentes.

Copyright (c) 2024 CercleFinance.com. Tous droits réservés.