Wall Street évolue sans tendance claire jeudi matin, ce qui n'empêche pas le Nasdaq d'établir de nouveaux records à la faveur de la vigueur non démentie des 'Sept Magnifiques'.

En fin de matinée, le Dow Jones recule de 0,4% à 38.493,7 points, mais le Nasdaq Composite s'adjuge 0,3% à 17.654,4 points, après avoir signé un nouveau pic à 17.741,8 points.

Les indices affichent des scores limités alors que les investisseurs continuent de digérer les annonces prudentes de la Réserve fédérale, ainsi que les derniers chiffres meilleurs que prévu de l'inflation.

Après les prix à la consommation moins élevés que prévu publiés la veille, les statistiques du jour n'ont fait que renforcer la confiance des investisseurs dans le processus de désinflation

Les prix à la production ont ainsi accusé une baisse inattendue de 0,2% en mai sous l'effet du recul des prix de l'énergie, selon les statistiques publiées ce matin par le Département du Travail.

Ces données plaidant plutôt en faveur d'un assouplissement monétaire, le marché estime à plus de 61% la probabilité d'une baisse de taux de 25 points de base en septembre, selon le baromètre FedWatch du CME.

Au niveau des valeurs, les investisseurs continuent de se tourner pour l'essentiel vers les grosses capitalisations technologiques, et vers les 'Sept Magnifiques' en particulier.

'Dans un contexte d'incertitude accrue, de tensions géopolitiques, de signaux économiques contrastés avec des rendements obligataires élevés et des perspectives de réduction des taux repoussées, ces entreprises représentent un refuge attrayant pour les investisseurs en attendant des temps meilleurs', expliquent Alexandre Zilliox et Karen Kharmandarian chez Thematics Asset Management.

Tesla grimpe ainsi de plus de 6% alors que son son directeur général Elon Musk affirme sur X que les actionnaires du groupe ont fini par approuver, 'à une large majorité', son plan de rémunération très controversé.

Le titre Nvidia (+2,8%) a entamé la journée sur de nouveaux records, toujours porté par des rumeurs d'entrée sur le Dow Jones suite à la division de son nominal.

En hausse de 0,3%, Apple poursuit sa dynamique favorable et pourrait ravir à Microsoft, à 15 milliards de dollars près, la première place du classement des plus grandes capitalisations mondiales.

Copyright (c) 2024 CercleFinance.com. Tous droits réservés.