Wall Street évolue sans grand changement lundi, les investisseurs hésitant à pousser plus en avant la récente séquence haussière qui a permis aux indices d'enchaîner les records la semaine passée.

En fin de matinée, le Dow Jones grappille moins de 0,1% à 39.145,7 points, tandis que le Nasdaq Composite grignote environ 0,1% à 16.018,5 points.

Beaucoup d'investisseurs préfèrent rester sur la touche dans l'attente de la parution, jeudi, de l'indice des prix à la consommation dit 'PCE'.

Cette mesure de l'inflation, l'une des statistiques les plus regardées par la Fed, risque bien d'influencer les prochaines décisions de politique monétaire de la banque centrale.

Alors que le S&P 500 a grimpé de presque 7% depuis le début de l'année, les stratèges estiment qu'il est parfaitement normal de voir le marché faire une petite pause afin de digérer ce puissant mouvement de hausse.

Les valeurs liées aux services collectifs (-1,8%), aux communications (-1,4%) et à l'immobilier (-0,8%) pèsent tout particulièrement sur la tendance, tandis que l'énergie et la consommation figurent aux avant-postes du marché, avec des gains de l'ordre de 0,5%.

Contre la tendance, Salesforce se replie de 0,2% à deux jours de sa publication de résultats.

Sur le front du pétrole, les cours du brut progressent un peu malgré l'apparente accalmie au Proche-Orient et les inquiétudes entourant la reprise économique en Chine.

Le baril de brut léger américain (WTI) avance actuellement de 0,8% à 77,1 dollars.

Les rendements des Treasuries, qui s'étaient récemment stabilisés, reprennent leur trajectoire ascendante, celui des notes à 10 ans remontant à près de 4,28%.

En dehors des chiffres de l'inflation, les investisseurs prendront connaissance cette semaine de plusieurs d'indicateurs, notamment une deuxième estimation de la croissance du produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis au quatrième trimestre.

Copyright (c) 2024 CercleFinance.com. Tous droits réservés.