Tokyo (awp/afp) - La Bourse de Tokyo progressait mardi en début de séance, encouragée par la grande faiblesse du yen qui profite à ses valeurs exportatrices, malgré un nouveau décrochage de Nvidia et des autres valeurs de l'intelligence artificielle (IA) lundi à Wall Street.

L'indice vedette Nikkei gagnait 0,26% à 38.906,92 points vers 00H35 GMT et l'indice élargi Topix prenait 0,9% à 2.764,85 points.

Le dollar continue de flirter avec la barre des 160 yens, au-delà de laquelle le Japon était intervenu sur le marché des changes fin avril pour soutenir sa monnaie.

Mais malgré des avertissements à répétition du ministère japonais des Finances ces derniers jours, beaucoup d'analystes pensent que la prochaine intervention de Tokyo n'est pas si imminente que ça.

"Les autorités japonaises ne ciblent pas un niveau de cours particulier entre le dollar et le yen" mais veulent "empêcher une spéculation excessive et veiller à ce que les mouvements du yen ne soient pas déconnectés des fondamentaux économiques", rappelle dans une note Michael Brown, stratégiste chez Pepperstone.

En outre, pour tenter de maximiser l'impact d'une intervention, le Japon a tout intérêt à agir à un moment où le marché ne l'attend pas, ajoute M. Brown.

Le yen était stable par rapport au dollar, qui valait 159,62 yens vers 00H30 GMT, comme lundi à 21H00 GMT.

Le cours euro/yen était lui aussi quasi inchangé, à un euro pour 171,32 yens. Et la monnaie européenne cotait à 1,0733 dollar, un cours identique à celui de lundi 21H00 GMT.

Le pétrole avançait légèrement: vers 00H20 GMT le baril de WTI américain gagnait 0,13% à 81,74 dollars et le baril de Brent de la mer du Nord prenait 0,08% à 86,08 dollars.

etb/lpa