Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Indices  >  USA  >  S&P 500    SP500

S&P 500

(SP500)
Cours en différé. Temps Différé USA - 15/04 23:07:01
4170.42 PTS   +1.11%
Pré-ouverture
-0.07%
4167.49 PTS
08:45Bourse Zurich: bonne humeur dans le sillage des données américaines favorables
AW
07:54Wall Street : pluie de records dans un scénario idéal
CF
15/04Wall Street : pluie de records, scénario idéal (baisse taux).
CF
SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunautéHeatmapComposition 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesActualités des composants de l'indiceAnalyses Zonebourse

Les banques centrales en quête de crédibilité, observe Auris Gestion

04/03/2021 | 11:29
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
La hausse des taux inquiète, tout du moins sa rapidité, et remet en question la plupart des scénarios d'investissement, que ce soit d'un point de vue sectoriel sur les marchés actions ou plus généralement sur l'arbitrage entre classes d'actifs, observe Auris Gestion. Sur ce dernier point, il est, par exemple, intéressant de comparer le taux de rendement des bons du Trésor (à 10 ou 30 ans) à celui du dividend yield du S&P 500 qui pourrait entraîner une réallocation vers la classe d'actifs obligataires, notamment de la part d'investisseurs institutionnels en mal de rendement.

Thomas Giudici, co-responsable de la gestion obligataire d'Auris, note par ailleurs que la remontée des taux ne provient pas tant de l'inflation que de la hausse des taux réels. Les anticipations d'inflation ont d'ailleurs plutôt tendance à être orientées à la baisse, notamment aux Etats-Unis.

Pour lui, difficile de dire si les messages martelés par les membres de la Fed sur le caractère transitoire de la hausse de l'inflation commencent à porter leurs fruits mais cette hausse des taux nominaux par la " composante réelle " est davantage, pour les investisseurs, le (bon) signe d'une reprise économique plus vigoureuse qu'initialement attendue qu'un dérapage inflationniste.

La Fed marche donc sur un fil dans sa communication car, si, d'un côté, Jerome Powell a continué de calmer le jeu devant le Congrès, rappelant que les taux resteront durablement bas avec une inflation sous contrôle, quoique volatile, il reste, d'un autre côté, optimiste sur la reprise économique américaine, souligne le gérant.

Et poursuit-il, comme l'a rappelé James B. Bullard, le président de la Fed de St Louis, la hausse des taux observée reste en lien avec les perspectives de reprise économique, avec des taux par ailleurs encore sous leurs niveaux pré-covid.

Selon Thomas Giudici,  la Fed tolère donc pour l'instant ce mouvement sur les taux (avec une contagion encore contenue aux actifs risqués), elle reste, avant tout, attentive aux conditions de financement et pourrait donc intervenir en cas de dérapage marqué des taux.

Si la notion d'un possible " yield curve control " semble faire son retour, difficile pour l'heure de dire à quel niveau la banque centrale serait prête à intervenir et sous quelle forme. Probablement par une augmentation de son QE, ne serait-ce que pour absorber le déficit budgétaire à venir et notamment le nouveau plan de relance voulu par Joe Biden.

Ce dernier a été approuvé par la Chambre des représentants et doit maintenant passer au Sénat où, pour passer à la majorité simple selon la procédure de réconciliation budgétaire, l'augmentation du salaire minimum devait notamment être enlevée du texte.
En Europe aussi, la hausse de taux va mettre à l'épreuve la communication de la BCE qui, contrairement à son homologue américaine, doit gérer une reprise moins dynamique et l'hétérogénéité des pays membres, souligne Auris Gestion.

Avec un endettement record, une dégradation des conditions de financement sur les pays périphériques serait en effet problématique. Le gouverneur de la banque de Grèce a d'ailleurs, d'ores et déjà, milité pour une augmentation du QE, conclut Thomas Giudici.



© AOF 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AUSTRALIAN DOLLAR / EURO (AUD/EUR) -0.15%0.64622 Cours en différé.2.33%
CANADIAN DOLLAR / EURO (CAD/EUR) 0.14%0.667058 Cours en différé.3.59%
DJ INDUSTRIAL 0.90%34035.99 Cours en différé.10.21%
NASDAQ 100 1.61%14026.194635 Cours en différé.7.10%
NASDAQ COMP. 1.31%14038.763174 Cours en différé.7.52%
S&P 500 1.11%4170.42 Cours en différé.9.81%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur S&P 500
08:45Bourse Zurich: bonne humeur dans le sillage des données américaines favorable..
AW
07:54Wall Street : pluie de records dans un scénario idéal
CF
15/04Wall Street : pluie de records, scénario idéal (baisse taux).
CF
15/04Records du Dow Jones et du S&P 500 après de bons résultats et des indicateurs
AW
15/04BOURSE DE WALL STREET : Wall Street finit en hausse avec les gains de la tech, r..
RE
15/04Les marchés boursiers soutenus par des données américaines radieuses
AW
15/04CAC40 : record battu, triple record à W-Street après 5 stats
CF
15/04Reprise et résultats favorisent les records en Bourse
RE
15/04CAC40 : record battu, triple record à W-Street après 5 stats
CF
15/04Wall Street : de nouveaux records, indicateurs tonitruants
CF
Plus d'actualités
Graphique S&P 500
Durée : Période :
S&P 500 : Graphique analyse technique S&P 500 | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique S&P 500
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière
Heatmap :