PARIS/LONDRES (Agefi-Dow Jones)--Les principaux contrats à terme sur les indices de la Bourse de New York s'inscrivent en baisse vendredi en préouverture, alors que les investisseurs semblent enclins à marquer une pause après les records enregistrés cette semaine à la faveur de l'espoir d'une détente monétaire.

A 12h55, le contrat à terme sur l'indice Dow Jones (DJIA) cédait 0,5%, à 38.473 points, tandis que celui sur l'indice élargi S&P 500 perdait 0,5%, à 5.410 points. Dans le même temps, le contrat sur le Nasdaq 100, riche en valeurs technologiques, perdait 0,3%, à 19.546 points.

Le Nasdaq et le S&P 500 ont volé de record en record depuis lundi, soutenus par la détente des taux et la publication de bons résultats et prévisions de géants technologiques tels qu'Oracle et Broadcom ainsi que la présentation de nouveaux produits dédiés à l'intelligence artificielle (IA) d'Apple.

Les taux se sont nettement détendus après de bons indicateurs sur l'inflation et malgré la prudence de la Réserve fédérale (Fed) et de son président Jerome Powell qui n'envisagent qu'un abaissement de 0,25 point de pourcentage du taux des fonds fédéraux en fin d'année.

"Prendre plus de risques en prévision d'une réduction des coûts d'emprunt d'un quart de point de pourcentage pourrait s'avérer être une erreur si les taux sont réduits en raison de la détérioration des conditions économiques", a déclaré Adam Hetts, responsable mondial des investissements chez le gestionnaire de fonds Janus Henderson. Ce ne sera peut-être pas le festin annoncé et "les investisseurs jouent avec le feu", a-t-il estimé.

"Nous sommes tous trop obsédés par les 25 points de base", a renchéri Sébastien Page, le directeur des investissements du groupe T.Rowe Price, soulignant que les bénéfices des entreprises, l'essor de l'IA et la liquidité du marché étaient des facteurs tout aussi importants pour ses investissements.

Les investisseurs seront attentifs dans ce cadre à 16h00 (heures de Paris) à la publication de la confiance des ménages aux Etats-Unis par l'Université du Michigan alors que la consommation, principal pilier de l'économie américaine, a montré des signes d'essoufflement récemment.

Sur le marché obligataire, le taux de l'emprunt du Trésor américain à dix ans recule de 3 points de base jeudi, à 4,207%. Le taux du titre à deux ans est stable, à 4,683%.

Sur le marché des changes, l'indice DXY, qui mesure l'évolution du dollar face à un panier de devises, gagne 0,1%, à 104,78 points.

VALEURS A SUIVRE, variations en préouverture:

-Adobe (+15%) a publié des résultats bien meilleurs que prévu au dernier trimestre et relevé ses prévisions pour l'exercice clos en novembre, tiré par ses ventes de logiciels dans le cloud.

-Apple (-0,4%) et Microsoft (-1%) reculent alors que le fabricant de l'iPhone a ravi jeudi au géant des logiciels la place de première capitalisation américaine pour la première fois depuis le mois de janvier. Apple affiche une capitalisation boursière de 3.285 milliards de dollars contre 3.282 milliards de dollars à Microsoft.

-Boeing (-1%) pourrait poursuivre sa mauvaise série cette semaine alors que l'avionneur a annoncé vendredi enquêter sur un problème de qualité concernant ses avions 787 Dreamliner non livrés, après avoir découvert que certaines fixations avaient été mal installées sur le fuselage des appareils.

-Tesla monte de 1,3%. Les actionnaires du groupe automobile ont approuvé jeudi en assemblée générale le plan de rémunération d'Elon Musk, qui avait été rejeté par la justice en janvier. Le mandat d'administrateur d'Elon Musk a également été renouvelé pour trois ans.

-La justice américaine pourrait rejeter l'accord conclu par Visa (-0,6%) et Mastercard (-0,7%) visant à résoudre le conflit vieux de près de deux décennies avec les commerçants concernant les commissions versées sur les paiements par carte. Une juge fédérale a jugé que l'accord conclu en mars, dans lequel Visa et Mastercard s'engageaient à baisser leurs commissions et à ne plus les augmenter pendant 5 ans, semblaient insuffisants, selon une personne présente au tribunal.

-L'assemblée générale du distributeur de jeux Gamestop (-2%), qui devait se tenir jeudi soir, a été reportée à lundi en raison d'un problème technique qui a empêché des actionnaires de se connecter à la réunion en streaming.

-L'action RH plonge de 12% après que la chaîne d'ameublement a fait part de pertes plus élevées que prévu au premier trimestre et prévu des ventes inférieures aux attentes au deuxième trimestre.

EVENEMENTS A VENIR

-16h00 : Enquête de confiance des ménages du Michigan pour juin

-Bureau de New York, The Wall Street Journal (Version française Jérôme Batteau) ed: VCA

Agefi-Dow Jones The financial newswire


(END) Dow Jones Newswires

June 14, 2024 07:03 ET (11:03 GMT)