Londres (awp/afp) - Les cours du brut rebondissaient légèrement vendredi, après une rencontre du président russe Vladimir Poutine et du prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane avec des discussions portant sur le pétrole.

Vers 12H10 GMT (13H10 HEC), le prix du baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en février, prenait 1,61% à 75,24 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en janvier, gagnait 1,59% à 70,44 dollars, remontant au-dessus des 70 dollars le baril.

"Les prix ont augmenté vendredi à la suite des interventions de la Russie et de l'Arabie saoudite pour que les membres de l'Opep+ (l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés, ndlr) respectent les réductions de production convenues", explique Stephen Innes, analyste chez SPI AM.

Le léger rebond du pétrole intervient en effet après une rare rencontre en tête-à-tête à Ryad entre le président russe Vladimir Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane.

Ils ont souligné "l'importance de la coopération en matière d'énergie et la nécessité pour tous les pays d'adhérer à l'accord de l'Opep+, de manière à servir les intérêts des producteurs et des consommateurs et à soutenir la croissance de l'économie mondiale", selon un communiqué commun publié jeudi.

Jusque-là, le marché s'était montré plutôt sceptique quant aux coupes de production supplémentaires annoncées par certains membres de l'Opep+ fin novembre, en plus de la prolongation de celles de l'Arabie saoudite et de la Russie - un supplément d'environ 900.000 barils par jour de brut devrait être retiré de la production jusqu'en mars 2024.

Ces annonces n'avaient pas convaincu les investisseurs, les cours chutant jusqu'à leur plus bas niveau en 5 mois.

emb/ode/rhl