Johannesburg (awp/afp) - Onze personnes sont mortes lundi accidentellement dans une mine de platine sud-africaine, dans la chute mystérieuse de l'ascenseur qui remontait des travailleurs à la fin de leur journée de travail, a-t-on appris mardi auprès de la société propriétaire de la mine, Impala Platinum.

"86 employés se tenaient debout dans cet ascenseur, onze ont perdu la vie, tous les autres ont été transférés vers des hôpitaux", a précisé à l'AFP un porte-parole de la société, précisant que certains d'entre eux étaient grièvement blessés.

Dans ce puits profond de mille mètres, à quelque 150 km au nord-ouest de Johannesburg, l'ascenseur est allé chercher des mineurs tout en bas et s'est arrêté plusieurs fois en remontant pour "collecter les mineurs à la fin de leur vacation", peu avant 17 heures lundi (15H00 GMT), a expliqué à l'AFP Johan Theron, porte-parole de la société minière.

Au troisième arrêt, "il s'est soudainement mis à redescendre", a-t-il ajouté, expliquant que le système était automatisé. Un opérateur a ensuite "appliqué les protocoles d'urgence" mais l'ascenseur a continué à descendre et ne s'est arrêté que tout en bas, quand le contre-poids est remonté à la surface, provoquant "un arrêt brutal".

"Certains sont morts, d'autres ont été grièvement blessés, d'autres s'en sont sortis avec des égratignures", a détaillé le porte-parole, précisant que parmi les blessés beaucoup avaient des fractures au niveau des chevilles et des jambes.

afp/jh