Zurich (awp) - La Bourse suisse s'orientait jeudi vers une ouverture dans le vert, après avoir terminé sur une note positive mercredi. Les données de l'inflation américaine semblent digérées, alors que la Réserve fédérale (Fed) appelle toujours les investisseurs à prendre leur mal en patience avant une éventuelle baisse des taux.

"Les principaux indices américains ont fini en hausse hier soir, rattrapant quelque peu la forte baisse de la vieille, le consensus digérant le fait que les taux d'intérêt américains ne baisseront pas le mois prochain. À noter que la séance a été perturbée par une étrange information (non identifiée) selon laquelle l'Amérique est confrontée à une 'grave menace pour la sécurité nationale'", a commenté John Plassard à la banque Mirabaud.

Un responsable de la Réserver fédérale américaine a de nouveau appelé les investisseurs à modérer leur impatience quant à une réduction du loyer de l'argent. "Nous avons besoin de continuer à observer des données favorables avant de pouvoir entamer le processus de réduction du taux des fonds fédéraux", a déclaré mercredi le vice-président de la Fed chargé de la régulation bancaire, Michael Barr.

Cet après-midi, les ventes au détail et la production industrielle en janvier aux Etats-Unis seront dévoilées. Dans la matinée, la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde sera auditionnée devant le Parlement européen, puis la Commission européenne livrera ses dernières prévisions économiques pour 2024.

A 08h10, le préSMI extrapolé par Julius Bär avançait de 0,3% à 11'247,75 points points. Toutes les principales valeurs évoluaient dans le vert.

Le géant du luxe Richemont prenait la tête (+0,7%), devant le logisticien Kühne+Nagel (+0,6%).

Kepler Cheuvreux a relevé l'objectif de cours du genevois à 150 francs suisses (contre 140 francs suisses) et maintenu la recommandation à "buy". L'analyste en charge salue la performance dans la joaillerie et estime que le propriétaire de Cartier devrait faire mieux que ses concurrents. Le biennois Swatch Group prenait 0,4%.

Les trois poids lourds de la cote Nestlé, Novartis et le bon Roche grappillaient chacun 0,2%.

Hors SMI, Huber&Suhner grimpait de 2,8%. le spécialiste appenzello-zurichois de la connectique a décroché mercredi un contrat-cadre avec la Deutsche Bahn (DB) pour l'internet dans ses trains ICE. Le contrat s'étend sur plusieurs années et représenterait une cinquantaine de millions de francs suisses.

Softwareone avançait de 1,8%. Le spécialiste nidwaldien des logiciels et des services a renoué avec les chiffres noirs l'an dernier. Le versement d'un dividende augmenté de 1 centime à 36 centimes par action est proposé.

ck/vj