Zurich (awp) - La Bourse suisse a entamé la séance de jeudi dans le vert, après avoir terminé sur une note positive mercredi. Les données de l'inflation américaine semblent digérées, alors que la Réserve fédérale (Fed) appelle toujours les investisseurs à prendre leur mal en patience avant une éventuelle baisse des taux.

Au vu de la croissance économique robuste aux Etats-Unis, "presque plus personne ne craint une récession", a souligné CMCMarkets dans un commentaire. Cet après-midi seront dévoilées les ventes au détail. "Après un mois de décembre fort, les attentes pour janvier sont faibles". Si jamais les chiffres devaient être soutenus, il y aurait d'abord "un choc", la Fed se voyant confortée dans sa politique "stoïque" vu que les consommateurs dépensent de l'argent, ce qui revient aux entreprises.

Les investisseurs se concentreraient plutôt sur la croissance et les bénéfices des entreprises, plutôt que sur les considérations de politique monétaire, "qui ont perdu leur force de frappe sur les marchés boursiers".

La production industrielle en janvier aux Etats-Unis sera aussi connue cet après-midi.

En Suisse, l'indice des prix à la production et à l'importation a poursuivi son recul en janvier, soutenu par les baisses de tarifs des hydrocarbures.

A 9h15, le SMI prenait 0,31% à 11'248,87 points, le SLI 0,49% à 1829,73 points et le SPI 0,39% à 14'741,45 points. Sur les trente principales valeurs, 27 évoluaient dans le vert et trois dans le rouge, dont le bon Roche (-0,2%) et Novartis (-0,3%).

Sur le podium, Julius Bär gagnait 2,5%, VAT 1,5% et le bon Schindler 1,2% au lendemain de sa copie annuelle. Les recettes et les marges du constructeur d'ascenseurs et d'escaliers mécaniques se sont améliorées l'an dernier, lui permettant de dégager un bénéfice en hausse de plus de 40%. Dans la foulée, Barclays, Oddo BHF et UBS ont relevé leur objectif de cours.

Juste derrière, le géant du luxe Richemont prenait 1%. Kepler Cheuvreux a relevé l'objectif de cours du genevois à 150 francs suisses (contre 140 francs suisses) et maintenu la recommandation à "buy". L'analyste en charge salue la performance dans la joaillerie et estime que le propriétaire de Cartier devrait faire mieux que ses concurrents. Le biennois Swatch Group grimpait de 0,6%.

Seul rescapé des poids lourds de la cote, Nestlé grappillait 0,3%.

Sur le marché élargi, Huber&Suhner s'envolait de 2,4%. Le spécialiste appenzello-zurichois de la connectique a décroché mercredi un contrat-cadre avec la Deutsche Bahn (DB) pour l'internet dans ses trains ICE. Le contrat s'étend sur plusieurs années et représenterait une cinquantaine de millions de francs suisses.

La BC de Bâle perdait 0,6%, malgré de solides résultats l'année dernière et un dividende relevé. La Banque cantonale de Thurgovie (TKB) (stable) a aussi profité du relèvement des taux d'intérêts et propose d'augmenter la redistribution aux actionnaires.

Softwareone reculait de 0,7%. Le spécialiste nidwaldien des logiciels et des services a renoué avec les chiffres noirs l'an dernier. Le versement d'un dividende augmenté de 1 centime à 36 centimes par action est proposé.

ck/vj/rr