Zurich (awp) - La Bourse suisse étouffait dès les premiers échanges vendredi les espoirs préalables d'un rebond. Les indices reprenaient le chemin de la cave moins d'une demi-heure après avoir ouvert dans le vert, nonobstant une résistance remarquable des poids lourds pharmaceutiques.

Sur le front conjoncturel, la Banque du Japon a indiqué dans la nuit qu'elle allait réduire ses achats massifs d'obligations publiques autochtones, sans s'avancer pour l'heure sur l'ampleur de la mesure ni retoquer son taux directeur, maintenu depuis mars entre 0,0% et 0,1%.

La journée s'annonce calme sous nos latitudes, les agendas conjoncturel comme d'entreprises cotées étant pratiquement vierges de toute entrée.

A 09h15, le Swiss Market Index (SMI) cédait 0,09% à 12'085,01 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,16% à 1960,12 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,05% à 160'060,51 points. Sur les trente principales valorisations, seules cinq se paraient encore de vert, quand trois orbitaient autour du plot de départ.

Les poids lourds pharmaceutiques atténuaient le mouvement de repli, Novartis s'enrobant de 0,3% quand le bon Roche grappillait 0,2% et la porteur homonyme 0,7%. La multinationale à l'hexagone bleu profitait visiblement du relèvement de son objectif de cours par Bernstein.

Au bénéfice du même traitement, le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Lonza (+1,0) caracolait en tête d'indice.

Zurich Insurance (inchangé) a avancé au 17 juin la date pour le lancement de son prochain programme de rachat d'actions, doté de 1,1 milliard de francs suisses.

Sur le marché élargi, Molecular Partners s'envolait de 21%, après avoir revendiqué un succès préclinique sur des souris. Idorsia prenait 4,6%, au lendemain de son assemblée générale.

jh/fr