Zurich (awp) - La Bourse suisse a terminé sur une note positive mardi, interrompant une série de trois séances de repli d'affilée. Le SMI a connu un parcours en dents de scie avec un petit passage au rouge et sous les 12'000 points en matinée, freiné par ses poids lourds Nestlé et Novartis. Il a fini au-dessus de ce niveau, pas très loin du plus haut du jour.

A New York, Wall Street s'était mis à évoluer en ordre dispersé en matinée après une ouverture positive, grâce à un indicateur d'activité soutenu et à son statut de destination refuge pour les investisseurs.

"Ce n'est pas vendredi, mais cela y ressemble car le marché sera fermé mercredi pour la fête de Juneteenth", qui marque la fin effective de l'esclavage aux Etats-Unis, a expliqué, dans une note, Patrick O'Hare. "Les volumes pourraient être limités dans la mesure où les opérateurs réfléchissent davantage à ce qu'ils vont faire cet été" qu'au marché, a-t-il ajouté.

"Cela dit, l'appétit insatiable pour les capitalisations technologiques géantes et quelques +meme stocks+ (valeurs plébiscités par des boursicoteurs) fait que vous ne pouvez pas être certain que la journée va être calme."

Parmi les principales informations du jour, l'inflation en zone euro s'est maintenue à 2,6% au mois de mai, selon des données harmonisées. Un rebond du renchérissement aurait constitué un "cauchemar pour les 'colombes' de la Banque centrales européenne," rappelle Ipek Ozkardeskaya, analyste chez Swissquote.

En Suisse, le secteur de la parahôtellerie a enregistré une faible hausse du nombre de nuitées l'an dernier. La demande étrangère est restée soutenue, tandis que celle de la clientèle suisse a reculé, observe l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Le SMI a terminé en hausse de 0,36% à 12'046,61 points, avec un plus haut à 12'048,75 en ouverture et un plus bas à 11'996,51. Le SLI a gagné 0,43% à 1949,20 points et le SPI 0,38% à 16'007,00 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 23 ont progressé et 7 reculé.

Le bon Schindler (-1,4%) a fini lanterne rouge du petit groupe de perdants, derrière Richemont (-0,6%) et Novartis et Straumann (chacun -0,4%).

Le géant de Vevey Nestlé (-0,2%) a aussi pesé sur l'indice, alors que Roche (bon +1,0%, porteur +1,2%) l'a soutenu.

Roche a obtenu de l'Autorité américaine du médicament (FDA) l'autorisation de commercialiser un système de diagnostic par imagerie numérique. Le bâlois a par ailleurs passé un accord de licence avec l'entreprise américaine Ascidian Therapeutics pour l'utilisation de sa nouvelle technologie ARN. Cela lui donnera accès à des thérapies ciblant les maladies neurologiques.

Swatch Group (+3,6%) précède ABB (+1,7%) et Swiss Life (+1,5%) sur le podium du jour. L'horloger biennois a connu une évolution inverse à celle de son concurrent genevois Richemont.

Les autres financières ont, comme la veille, eu les faveurs de la cote. Partners Group a gagné 1,1%, Swiss Re 1,0%, Julius Bär 1,0% et Zurich 0,8%. UBS (+0,4%) est resté plus en retrait.

Sur le marché élargi, le constructeur de machines de câblage Komax (-2,9%) a prévenu que ses entrées de commandes ne suffiraient pas pour maintenir le niveau de ses recettes en 2024 et laissé augurer un résultat d'exploitation tout juste positif sur l'exercice. Face à un environnement hostile, l'industriel lucernois va généraliser le chômage partiel sur ses sites helvétiques, entre autres mesures de réduction de ses coûts.

Landis+Gyr (+0,7%) détient désormais la totalité du slovène Etrel. En 2021, le fabricant zougois de compteurs intelligents avait pris 75% du fournisseur de solutions de gestion de l'énergie, le quart restant étant alors détenu par la direction

Le constructeur de machines textiles Rieter (-1,8%) a décroché une commande pour des filatures à jet d'air en Chine. Le montant du contrat n'a pas été communiqué.

Le laboratoire Santhera (+1,2%) va obtenir jusqu'à 69 millions de francs suisses de redevances et de financement d'emprunt pour poursuivre ses activités jusqu'à atteindre le seuil de rentabilité, déjà prévu à la mi-2026.

La société immobilière Warteck Invest (inchangé) a récolté 94,7 millions de francs suisses avec son augmentation de capital, annoncée en mars.

vj/rp