Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait une nouvelle fois démarrer sur une note indécise, alors que Wall Street a clôturé mardi en hausse, à la faveur de commentaires de plusieurs membres de la Réserve fédérale américaine (Fed) jugés rassurants. Alors que le flux de nouvelles d'entreprises se tarit de plus en plus, les investisseurs attendent désormais avec impatience les chiffres de l'inflation américaine qui seront dévoilés jeudi.

Les principaux indices américains ont fini en légère hausse hier soir dans le sillage de commentaires de deux responsables de la banque centrale américaine, qui ont été à " l'origine " de la hausse des taux d'intérêt pour freiner l'inflation l'année dernière, observe John Plassard, de Mirabaud Banque. Ces derniers ont indiqué qu'ils pourraient se contenter de maintenir les taux stables pour le moment, renforçant ainsi les attentes selon lesquelles le cycle actuel de hausse des taux de la Fed est terminé.

Bien que les remarques ne modifient pas fondamentalement les attentes pour la réunion de décembre de la Fed, les commentaires suggèrent que les responsables sont de plus en plus favorables à une pause prolongée de la politique monétaire, compte tenu des signes de refroidissement de l'activité économique, de l'inflation et du marché de l'emploi.

Ce mercredi, marchés et investisseurs se focaliseront sur l'inflation de novembre en Allemagne et en Espagne ainsi que la confiance du consommateur en zone euro en novembre.

Vers 08h05, le SMI notait à 10'764,77 points, soit une légère hausse de 0,04%, selon les données avant-Bourse de la banque Julius Bär. Sur les vingt valeurs constitutives de l'indice phare, seule l'action Richemont (-0,9%) perdait du terrain, les 19 autres en gagnant.

Le géant genevois du luxe n'envisage pas de prêter ou d'investir dans la plateforme de ventes en ligne Farfetch faisant face actuellement à des difficultés financières. Farfetch avait, selon des médias, annoncé mardi vouloir se retirer de la Bourse à New York, notamment en raison de la chute du cours de l'action depuis 2018. Richemont a cédé en 2022 au britannique une participation de 47,5% dans son unité de commerce en ligne Yoox Net-a-Porter (Ynap). Farfetch, spécialisé dans les produits de luxe, enregistre cependant depuis plusieurs trimestres des résultats en nette baisse.

Hors SMI, l'horloger biennois Swatch (-0,6%), était également entraîné dans le rouge. Les trois poids lourds de la cote Nestlé, Novartis et Roche se montraient à peine plus ferme que le SMI, tous trois prenant 0,08%.

En haut de tableau, UBS (+0,1%) s'installait en première position, devant ABB (+0,1%) et Holcim (+0,1%), les variations demeurant minimes.

vj/lk