Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  Gold       XAUUSD

OR (GOLD)

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAnalyses Zonebourse

Les clefs pour comprendre la hausse de l'Or

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
23/07/2020 | 11:22

On a beaucoup parlé de l’or ces derniers mois, particulièrement dans cette rubrique, et la trajectoire des cours du métal doré nous incite à réaliser une piqure de rappel sur ses catalyseurs pour mieux apprécier la puissance du mouvement en cours.

L’or n’a jamais eu autant la cote. Enfin, ce ne pas vraiment exact pour l’or libellé en dollar, qui évolue à quelques encablures de son record historique, mais ça l’est pour l’or en euro, en livre sterling, en dollar canadien, en franc suisse, en roupie, en rouble etc. Le parcours réalisé depuis le début de l’année est ainsi remarquable, l’or s’appréciant de près de 22% depuis le 1er janvier et d’environ 30% sur un an glissant.

Bien que l’année soit loin d’être terminée, la relique barbare s’impose comme l’un des gagnants de 2020. Une célébrité qui a d’ailleurs débuté fin 2018, comme en atteste le graphique ci-dessous.

Le métal doré réalise l’une des meilleures performances en deux ans, toute classe d’actifs confondues, devant les indices de Wall Street, le Stoxx Europe 600 Net Return et le Nikkei, et loin, très loin devant le pétrole. Il peut être d’ailleurs perturbant de constater que l’or surperforme le Nasdaq Composite (on parle bien de l’indice des Tech US, invulnérable et indépassable). Ce constat réalisé, passons aux choses sérieuses pour tenter d'éclaircir l’engouement des marchés pour l’or.

Cette performance est évidemment à mettre au crédit de la chute des rendements obligataires, causée par l’assouplissement démesuré des politiques monétaires des principales banques centrales du globe : Fed, BCE et BoJ. Ces dernières sont engagés dans un processus de soutien monétaire afin d’endiguer les effets économiques du coronavirus. Par conséquence, le rendement des obligations "Investment grade" (qui ne présentent pas de risque) se contracte, et plus encore, les rendements réels (tenant compte de l’inflation) évoluent dans la très grande majorité des cas en territoire négatif. Autrement dit, les investisseurs dépensent de l’argent pour détenir des bons du trésor américain, le prix à payer pour acquérir un actif sans risque et liquide. Ce phénomène rend la relique barbare mécaniquement plus attractive, puisqu'elle ne délivre par définition, aucun rendement, aucun coupon, et présente en plus l’avantage de n’être adossée à la dette d’aucun Etat.

L’or et le rendement réel des obligations de grande signature ont ainsi une corrélation négative, une relation mise en lumière avec le graphique suivant.

Evolution du cours de l’or (échelle de gauche) et du taux réel du 10 ans US (échelle de droite) – source : Trésor Américain, World Gold Council

Abordons désormais la spécificité "refuge" de l’or. Ce n’est pas cette caractéristique qui explique l’engouement des marchés pour le métal doré puisqu'ils ont fortement rebondi sur les derniers mois, en même temps que l’or. En revanche, la crise du Covid-19 a renforcé un phénomène déjà bien présent, celui de la diversification des allocations d’actifs, dont profite pleinement l’or en raison de ses vertus soulignées précédemment. Dit plus simplement, les investisseurs intègrent davantage de métaux précieux en portefeuille pour avancer couverts tout en restant bien exposés sur les marchés actions.

Conséquence visible, les ETF adossés à l’or ont enregistré leur septième mois consécutifs d’entrées nettes, ajoutant ainsi 104 tonnes d’or sur le mois de juin.

Flux positifs et négatifs (en tonnes d’or) enregistrés sur les ETF adossés à l’or – source : World Gold Council

Enfin, le dernier levier de croissance du marché de l’or est lié à l’appétit grandissant des banques centrales, particulièrement celles des pays émergents menant une politique de diversification des réserves de changes. Les banques centrales ont acheté 650,3 tonnes d'or en 2019, un niveau proche des records de 2018 (656.2 tonnes). Cette tendance pourrait perdurer cette année,  c’est du moins ce que conclut une enquête du World Gold Council, puisque 20% des banques centrales envisageraient d’acheter de l’or d’ici la fin de l’année.

En somme, crise pandémique et économique, politiques monétaires écrasant les rendements obligataires et appétit des banques centrales toujours intact, tel est le cocktail qui propulse les cours de l’or à la hausse malgré l’avancée inconditionnelle des indices boursiers. Concluons ce papier par une parenthèse record et performance. La relique barbare n’évolue qu’à quelques encablures de son sommet historique datant de 2011 à 1921 USD. Encore un effort d’un peu moins de 2% pour rallier ce niveau.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
DJ INDUSTRIAL -0.88%27657.42 Cours en différé.-3.09%
GOLD 0.19%1952.3 Cours en différé.28.55%
NASDAQ 100 -1.30%10936.982393 Cours en différé.26.88%
NASDAQ COMP. -1.07%10793.28193 Cours en différé.20.29%
NIKKEI 225 0.18%23360.3 Cours en temps réel.-1.25%
S&P 500 -1.12%3319.47 Cours en différé.2.75%

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
VONMISES - Il y a 1 mois arrow option
Face à la destruction barbare de la monnaie, l'or redevient un refuge civilisé.
3
  
  • Publier
    loader
Toute l'actualité sur GOLD
18/09ALIMENTAIRES : Matières premières: cuivre au sommet, or stable et café à la
AW
06/09Une cité russe promise au bouleversement grâce à son horizon chinois
AW
28/08BOURSE DE PARIS : Les valeurs à suivre à Paris et en Europe
RE
27/08PRESSE : Glencore préfère une vente de Mopani à une participation minoritaire
AW
27/08TOUR D’HORIZON DES MATIÈRES PREMIÈRE : Pétrole & Ouragan, Gaz naturel et demande..
17/08LA VALEUR DU JOUR À WALL STREET - BA : un nouvel investisseurs en or
AO
17/08BERKSHIRE HATHAWAY s'allège sur les banques pour entrer sur les mines d'or
AO
29/07GOLD : quatre minières européennes exposées à l'or
28/07RESTRUCTURATION DE LA DETTE ARGENTIN : nouveau refus des créanciers
AW
28/07POLOGNE : le groupe minier PGG entame des négociations sur sa restructuration
AW
Plus d'actualités
Graphique GOLD
Durée : Période :
Gold : Graphique analyse technique Gold | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique GOLD
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière