Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  LME Copper Cash       

LME COPPER CASH

SynthèseGraphiquesActualitésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAutres langues

Matières premières: l'or et le cuivre à la peine, record du coton

15/01/2021 | 18:35
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Londres (awp/afp) - Le cours de l'or, qui avait lourdement chuté vendredi dernier, n'a pas réussi à se relever pendant la semaine malgré des données américaines qui auraient pu lui profiter.

Plusieurs analystes ont en effet souligné que l'inflation monte aux Etats-Unis. Cela "devrait profiter à l'or, même si cela n'arrive pas aussi vite que nous l'avions prévu", a commenté Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

Le métal jaune, indépendant des banques centrales, est vu traditionnellement comme un investissement contre l'inflation.

Mais le taux obligataire américain et le dollar, dont les hausses pèsent sur l'or, ont fait pencher la balance de l'autre côté.

"Le futur président Joe Biden a dévoilé son plan à 1.900 milliards de dollars, les discussions sur les prévisions d'inflation vont aller bon train à Washington", ce qui promet de secouer le prix de l'or sur les prochaines semaines, a estimé Lukman Otunuga, analyste chez FXTM.

Vers 17H10 GMT (18H10 à Paris), l'once d'or s'échangeait 1.830,15 dollars, contre 1.849,01 dollars en fin de séance le vendredi précédent.

Le cuivre voit rouge

Le cours du cuivre a reculé cette semaine sur le London Metal Exchange (LME) mais restait à un niveau élevé, dans un marché attentif à la situation économique en Chine, qui consomme la moitié de la production mondiale de métal rouge.

Les douanes chinoises ont d'ailleurs publié jeudi les dernières données des importations pour décembre (en hausse de 6,5% sur un an), un chiffre "élevé qui se reflète également dans les produits de base", a constaté Daniel Briesemann, de Commerzbank.

"Bien que la Chine n'ait importé que 512.000 tonnes de cuivre brut en décembre - le chiffre le plus bas en sept mois - les importations de cuivre en 2020 dans leur ensemble ont atteint un niveau record de 6,68 millions de tonnes, soit une augmentation de 34% par rapport à l'année précédente", a poursuivi l'analyste.

Ce qui laisse penser "que la Chine a acheté plus de cuivre qu'elle n'en avait réellement besoin", selon lui, une situation qui contribue au retour en arrière des prix.

De plus, le géant asiatique a enregistré jeudi le premier décès dû au Covid-19 sur son territoire depuis huit mois, selon la Commission nationale de santé, signe que la pandémie n'est pas éradiquée dans le pays.

Le cuivre reste cependant à un niveau élevé proche des 8.000 dollars la tonne, après avoir battu vendredi dernier un nouveau record depuis début 2013 à 8.238,00 dollars la tonne.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 7.941,50 dollars vendredi à 17H10 GMT (18H10 à Paris), contre 8.131,00 dollars le vendredi précédent à la clôture.

Le coton file vers les sommets

Les cours du coton ont touché cette semaine des plus hauts depuis plus de deux ans, portés par la révision à la baisse de l'offre américaine face à une demande chinoise importante.

Le Département américain de l'Agriculture (USDA) "a encore baissé son chiffre pour la récolte 2020/21", a rapporté Michaela Helbing-Kuhl, analyste de Commerzbank.

"Ce volume a été continuellement ajusté à la baisse depuis l'été du fait de superficies de cultures moins grandes et de rendements moins importants que prévu", a-t-elle continué, or la demande, notamment chinoise, "est forte".

Le rapport a en effet souligné que la Chine a pesé pour la moitié des exportations américaines de coton ces cinq derniers mois.

La livre de coton pour livraison en mars à New York valait 81,03 cents vendredi vers 17H10 GMT (18H10 à Paris), contre 79,77 sept jours auparavant, et après avoir atteint mercredi 82,08 cents, un prix plus vu depuis septembre 2018.

bp-js/esp


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
BRITISH POUND / AUSTRALIAN DOLLAR (GBP/AUD) -0.44%1.77776 Cours en différé.0.11%
BRITISH POUND / CANADIAN DOLLAR (GBP/CAD) -0.57%1.76821 Cours en différé.2.08%
BRITISH POUND / JAPANESE YEN (GBP/JPY) 0.53%149.467 Cours en différé.4.70%
BRITISH POUND / NEW ZEALAND DOLLAR (GBP/NZD) -0.96%1.90561 Cours en différé.0.96%
BRITISH POUND / SWISS FRANC (GBP/CHF) 0.16%1.28041 Cours en différé.4.25%
BRITISH POUND / US DOLLAR (GBP/USD) -0.07%1.41134 Cours en différé.3.25%
EURO / BRITISH POUND (EUR/GBP) 0.00%0.86033 Cours en différé.-3.21%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) -0.06%1.2141 Cours en différé.-0.41%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur LME COPPER CASH
19/02ALIMENTAIRES : Matières premières: cuivre et sucre au sommet, l'or cale
AW
12/02ALIMENTAIRES : Matières premières: platine et cuivre au sommet, le cacao amer
AW
15/01MATIÈRES PREMIÈRES : l'or et le cuivre à la peine, record du coton
AW
08/01ALIMENTAIRES : Matières premières: platinoïdes, cuivre et sucre au sommet
AW
2020MATIÈRES PREMIÈRES : le cuivre dans le rouge, l'or erre
AW
2020ALIMENTAIRES : L'or se reprend, le cuivre étincelle, le cacao tangue
AW
2020Glencore prévoit d'accélérer l'extraction de cuivre et de cobalt
AW
2020Un marché en déficit pousse le cours du cuivre à son plus haut depuis 2014
AW
2020L’EDITO DES COMMO : Saudi Aramco subit une attaque, pétrole & backwardation et b..
2020MATIÈRES PREMIÈRES : le cuivre flambe, l'arabica suit et l'or attend
AW
Plus d'actualités
Graphique LME COPPER CASH
Durée : Période :
LME Copper Cash : Graphique analyse technique LME Copper Cash | Zone bourse
Graphique plein écran