Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Matières premières  >  WTI       

PÉTROLE WTI (WTI)

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAnalyses Zonebourse

Le pétrole au plus haut depuis mars après la forte baisse des stocks américains

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
12/08/2020 | 21:17

New York (awp/afp) - Les cours du pétrole ont terminé mercredi à leur plus haut niveau depuis mars après un rapport montrant une forte baisse des réserves de brut aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a grimpé de 93 cents, ou 2,1%, pour finir à 45,43 dollars.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois de septembre s'est apprécié de 1,06 dollar, ou 2,5%, pour clôturer à 42,67 dollars.

Selon le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'Information sur l'Energie (EIA), les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont reculé plus fortement que prévu la semaine dernière, de 4,5 millions de barils, après avoir déjà chuté de 18 millions les deux semaines précédentes.

La production américaine de brut a encore diminué sur la période, les Etats-Unis extrayant en moyenne 10,7 millions de barils par jour (mbj) lors de la semaine se terminant le 7 août.

Et les raffineries ont accéléré la cadence en fonctionnant à 81% de leurs capacités contre 79,6% la semaine précédente.

Par ailleurs, "contrairement aux semaines précédentes, les stocks des principaux produits raffinés ont aussi baissé plus fortement que prévu", soulignent les analystes de TD : les réserves d'essence ont reculé de 700.000 barils et celles de produits distillés de 2,3 millions de barils.

Autre élément alimentant la hausse des prix du baril mercredi, les importations américaines de brut ont baissé tandis que les exportations ont augmenté.

La reprise des cours reste néanmoins fragile, remarque Bjarne Schieldrop, de SEB, en listant les facteurs baissiers planant toujours sur les cours du brut.

"Le risque d'une deuxième vague de Covid-19 à l'automne est élevé, la reprise de la demande d'essence aux États-Unis s'essouffle, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés (Opep+) augmentent leur production en août et plusieurs membres sont prêts à dépasser les limites en septembre", écrit-il dans une note.

Dans ce contexte, il sera probablement difficile pour le WTI de remonter durablement au-dessus de la barre des 45 dollars au cours des prochains mois, avancent les analystes de TD Securities.

bp-jum/dho/oaa

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL -0.37%43.06 Cours en différé.-34.44%
WTI 0.04%40.876 Cours en différé.-33.38%
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur WTI
18/09Wall Street : est passé très près d'un signal de retournement
CF
18/09BOURSE DE WALL STREET : Wall Street clôture en baisse, 3e semaine de repli pour ..
RE
18/09Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bonne note
AW
18/09LIBYE : Haftar annonce une levée du blocus sur la production pétrolière
RE
18/09Financements internationaux en vue pour un projet russe de GNL
RE
18/09Le pétrole poursuit sur la lancée après l'Opep+
AW
18/09Les Bourses asiatiques bouclent la semaine avec un regain d'optimisme
AW
18/09Tokyo clôture en légère hausse avant un long week-end
AW
18/09Tokyo prudente avant un week-end de quatre jours
AW
17/09L'Opep+ sermonne ses mauvais élèves et envisage une réponse plus poussée
AW
Plus d'actualités
Graphique WTI
Durée : Période :
WTI : Graphique analyse technique WTI | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique WTI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesBaissièreHaussièreNeutre