Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

PÉTROLE WTI (WTI)

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesAnalyses Zonebourse

Le pétrole lesté par les nouvelles prévisions de l'AIE sur la demande

13/08/2020 | 21:45
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

New York (awp/afp) - Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé ses prévisions de la demande mondiale de pétrole pour 2020 et 2021.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre s'est replié de 47 cents, ou 1%, pour terminer à 44,96 dollars à Londres.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois de septembre a lâché 43 cents, ou 1%, à 42,24 dollars.

Ils avaient grimpé mercredi à leur plus haut niveau depuis mars.

L'AIE prévoit que la demande de brut chute cette année à 91,9 millions de barils par jour (mb/j), soit 140.000 de moins que prévu jusqu'alors, avant de rebondir à 97,1 mb/j en 2021, soit 240.000 de moins que prévu.

Elle impute ce repli à la faiblesse persistante du secteur des transports, notamment aérien, avec la crise sanitaire.

"L'incertitude actuelle concernant la demande, à cause du Covid-19, avec la possibilité d'une production en hausse, signifie que le rééquilibrage du marché reste délicat", met en garde l'AIE.

"Ces prévisions pèsent un peu sur le marché", remarque Phil Flynn de Price Futures Group. Toutefois, ajoute-t-il, "l'AIE est connue pour sous-estimer la demande".

Le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie diffusé mercredi avait lui montré des signes d'un regain de la demande, fait remarquer l'expert, avec une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis plus forte que prévu la semaine dernière. Ils avaient déjà chuté de 18 millions les deux semaines précédentes.

Mercredi, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) avait cependant légèrement abaissé son estimation de la demande mondiale de pétrole en 2020.

Le cartel avait parallèlement indiqué que sa production était repartie à la hausse en juillet, principalement en lien avec une augmentation de la production de l'Arabie saoudite.

"Mais le rapport a également cherché à calmer les craintes que l'Opep+ n'aille trop vite dans l'augmentation de sa production", a retenu Neil Wilson, de Markets.com, "en soulignant la nécessité de +poursuivre les efforts pour soutenir le rééquilibrage du marché+".

bp-jum/dho/dga


© AWP 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL -0.07%68.2 Cours en différé.32.01%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX -0.39%355.6724 Cours en différé.34.28%
WTI -0.07%64.833 Cours en différé.34.68%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur WTI
01:01Une cyberattaque provoque la fermeture du plus grand oléoduc d'essence aux
AW
07/05Wall Street : clôture sur 5 records absolus malgré le NFP
CF
07/05Le pétrole en modeste hausse après l'emploi américain pourtant décevant
AW
07/05L'Europe boursière au plus haut après l'emploi aux États-Unis
RE
07/05Le point hebdo de l'investisseur : Des vents toujours porteurs
07/05La hausse des actions se poursuit avant l'emploi US
RE
07/05Le pétrole aborde la fin de semaine à l'équilibre
AW
07/05Les Bourses européennes en ordre dispersé vendredi
AW
07/05Tokyo a repris son souffle
AW
07/05BOURSE DE PARIS : Si tu relèves pas tes objectifs 2021, t'as raté ton année
Plus d'actualités
Graphique WTI
Durée : Période :
WTI : Graphique analyse technique WTI | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique WTI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière