Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

PÉTROLE WTI (WTI)

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesAnalyses Zonebourse

Le pétrole partagé entre les perturbations de l'offre et de la demande

23/04/2021 | 11:40
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

Londres (awp/afp) - Les cours du pétrole étaient proches de l'équilibre vendredi, partagés entre les effets dévastateurs sur la demande de la propagation du Covid-19 notamment en Inde et les perturbations de l'offre libyenne.

Vers 09H25 GMT (11H25 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 65,36 dollars à Londres, en baisse de 0,06% par rapport à la clôture de la veille.

A New York, le baril américain de WTI pour le même mois avançait d'un maigre 0,11%, à 61,50 dollars.

"Prenez une aggravation de la situation sanitaire en Inde. Ajoutez-y un soupçon de perturbations de l'approvisionnement en provenance de Libye et un lot de données économiques américaines robustes et vous aurez un véritable bras de fer entre les partisans de la hausse et de la baisse" des cours du brut, a commenté Stephen Brennock, analyste de PVM.

L'Inde, troisième consommateur d'or noir au monde, subit de plein fouet une nouvelle vague de Covid-19. Au cours des dernières 24 heures, 330.000 nouvelles contaminations et 2.000 décès ont été recensés.

En réaction depuis lundi soir Delhi est confinée pour une semaine, tous les magasins non essentiels ont été fermés dans le Maharashtra, et l'État d'Uttar Pradesh, qui compte 200 millions d'habitants, impose un confinement pendant le week-end.

Si cette situation affecte la demande, l'offre se trouve cette semaine également perturbée en Libye.

La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a décrété en début de semaine l'état de force majeure sur l'un des principaux terminaux pétroliers en Libye, interrompant ses exportations, en raison du non-transfert de son budget par la Banque centrale, malgré de récents progrès politiques dans le pays.

Le WTI et le Brent sont quelque peu à la peine depuis mardi, après avoir franchi respectivement les barres de 64 et 68 dollars, une première depuis le 18 mars.

bp/js/zl


© AWP 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL -0.07%68.2 Cours en différé.32.01%
WTI -0.07%64.833 Cours en différé.34.68%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur WTI
07/05Wall Street : clôture sur 5 records absolus malgré le NFP
CF
07/05Le pétrole en modeste hausse après l'emploi américain pourtant décevant
AW
07/05L'Europe boursière au plus haut après l'emploi aux États-Unis
RE
07/05Le point hebdo de l'investisseur : Des vents toujours porteurs
07/05La hausse des actions se poursuit avant l'emploi US
RE
07/05Le pétrole aborde la fin de semaine à l'équilibre
AW
07/05Les Bourses européennes en ordre dispersé vendredi
AW
07/05Tokyo a repris son souffle
AW
07/05BOURSE DE PARIS : Si tu relèves pas tes objectifs 2021, t'as raté ton année
07/05Tokyo reprend son souffle
AW
Plus d'actualités
Graphique WTI
Durée : Période :
WTI : Graphique analyse technique WTI | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique WTI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière