Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

PÉTROLE WTI (WTI)

SynthèseCotationsGraphiquesActualitésDérivésCommunauté 
SynthèseToute l'actualitéAutres languesAnalyses Zonebourse

Le pétrole recule après la réunion de l'Opep+

20/08/2020 | 21:23
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook

New York (awp/afp) - Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi, au lendemain d'une réunion de l'Opep+ sans surprise et d'une baisse des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis moins prononcée que prévu.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre a lâché 47 cents, ou 1,0%, pour finir à 44,90 dollars.

A New York, le baril américain de WTI pour le mois de septembre a cédé 35 cents, ou 0,8%, pour clôturer à 42,58 dollars.

Les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix pays producteurs alliés ont maintenu mercredi leur accord de baisse de production lors de leur réunion de suivi désormais mensuelle.

"Comme prévu, le groupe a souligné l'urgence du respect des coupes" par chacun des membres, a noté Tamas Varga, analyste de PVM.

Le fait que le ministre saoudien de l'Energie, Abdel Aziz ben Salmane, "ouvre la possibilité à des coupes au-delà d'avril 2022 est important et de nature à rassurer le marché sur la politique de long terme" du cartel, a complété Michael Haigh, analyste de Société Générale, auprès de l'AFP.

"La baisse des cours est mesurée", a-t-il relativisé, ce qui témoigne selon lui d'un accueil plutôt positif par le marché de la réunion Opep+.

L'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) a de son coté annoncé mercredi que les réserves de pétrole brut avaient reculé, mais moins que prévu, pour la quatrième semaine de suite aux Etats-Unis. Les réserves d'essence ont également baissé et la production s'est maintenue au même niveau.

Toutefois, le rapport a aussi montré que la demande pour les produits pétroliers "(continuait) de fluctuer, ce qui pourrait s'avérer être un obstacle persistant à la hausse des prix du pétrole", remarque Robbie Fraser de Schneider Electric.

Le récent rebond des cas de Covid-19 dans plusieurs régions du monde assombrit encore un peu plus la perspective pour la demande en or noir, ajoute-t-il.

bp-jum/dga


© AWP 2020
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
LONDON BRENT OIL -0.07%68.2 Cours en différé.32.01%
S&P GSCI CRUDE OIL INDEX -0.39%355.6724 Cours en différé.34.28%
SCHNEIDER ELECTRIC SE 0.58%134.96 Cours en temps réel.14.08%
WTI -0.07%64.833 Cours en différé.34.68%
Réagir à cet article
Réagir le premier
Publier
loader
Toute l'actualité sur WTI
07/05Wall Street : clôture sur 5 records absolus malgré le NFP
CF
07/05Le pétrole en modeste hausse après l'emploi américain pourtant décevant
AW
07/05L'Europe boursière au plus haut après l'emploi aux États-Unis
RE
07/05Le point hebdo de l'investisseur : Des vents toujours porteurs
07/05La hausse des actions se poursuit avant l'emploi US
RE
07/05Le pétrole aborde la fin de semaine à l'équilibre
AW
07/05Les Bourses européennes en ordre dispersé vendredi
AW
07/05Tokyo a repris son souffle
AW
07/05BOURSE DE PARIS : Si tu relèves pas tes objectifs 2021, t'as raté ton année
07/05Tokyo reprend son souffle
AW
Plus d'actualités
Graphique WTI
Durée : Période :
WTI : Graphique analyse technique WTI | Zone bourse
Graphique plein écran
Tendances analyse technique WTI
Court TermeMoyen TermeLong Terme
TendancesHaussièreHaussièreHaussière