Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  ZB Campus  >  Espace pédagogique

ZB Campus

SAVOIR INVESTIR
3.4 - Les ratios économiques

Soyons honnêtes : hormis les analystes, peu d'investisseurs vont lire les comptes des sociétés afin de mener une recherche approfondie.

Pour l’investisseur, l’essentiel est donc d’avoir une vue globale de la santé de l’entreprise et de pouvoir interpréter les chiffres et les commentaires que les analystes diffusent régulièrement. Comprendre les ratios, ce qu’ils signifient, ce qu’ils sous-entendent, ce qu’ils impliquent est bien plus essentiel que d’éplucher les documents comptables.
 
L’objectif des ratios est d’estimer la rentabilité d'une entreprise et de mesurer l'efficacité de la politique menée. Ils n’ont de sens que s’ils sont comparés dans le temps (d’un exercice à un autre) et par rapport aux concurrents d’un même secteur.  En effet, une entreprise peut très bien être rentable, mais révéler un niveau de rentabilité inférieur à celui de son secteur d'activité, ce qui tendrait à démontrer un manque de compétitivité.
 
Il existe un nombre très élevé de ratios, près de 300 recensés dans la littérature financière dont l’utilité est parfois discutable.
 
On se contentera ici d’exposer les principaux ratios permettant d’apprécier la rentabilité et la solidité financière.
 
 
 
 

SOMMAIRE
1- Les ratios de rentabilité
 
La rentabilité traduit l'aptitude de l’entreprise à produire un profit. Elle résulte de la comparaison entre un résultat obtenu et les moyens mis en œuvre pour l'obtenir.
Les paramètres généralement utilisés pour définir le résultat obtenu sont le résultat net, le résultat d’exploitation, l’EBE, la valeur ajoutée ou encore la capacité d’autofinancement.
Les moyens mis en œuvre sont couramment exprimés par le volume du chiffre d’affaires, les capitaux investis ou les capitaux propres
 
 
Rentabilité commerciale (Return on sales) = Résultat Net / Chiffres d’affaires
 
Ce ratio exprime la rentabilité de l'entreprise en fonction de son volume d'activité.
Toutefois, compte tenu des éléments financiers et exceptionnels qui peuvent avoir une incidence non négligeable dans le calcul du résultat net, il est préférable d'analyser la rentabilité d'une entreprise avec des indicateurs plus économiques.
 
EBE / chiffre d’affaires
Ainsi, le rapport de l'excédent brut d'exploitation sur le chiffre d'affaires sera un meilleur indicateur pour déterminer la marge obtenue dans la mesure où il ne tient pas compte de la politique financière, de la politique d’amortissement, de provision et de distribution de l’entreprise et des évènements exceptionnels.
 
Marge opérationnelle (ou marge d’exploitation) = Résultat d’exploitation / Chiffre d’affaires
 
Mesure la rentabilité uniquement à partir de son activité.
 
Rentabilité financière (Return on equity) = Résultat Net / Fonds Propres
 
Ce ratio mesure la rentabilité exprimée par rapport aux capitaux investis dans l'entreprise ; il détermine le rendement des capitaux propres, l'aptitude de l'entreprise à rentabiliser les capitaux ainsi engagés par les actionnaires, et indirectement à les rémunérer. C'est aussi ce que l'on appelle le taux de profit.
Le ROE doit être suffisamment élevé pour séduire les investisseurs. Au point que certaines sociétés procèdent à des rachats d’actions dans le seul but d’améliorer le rendement de ses fonds propres.
Attention, un taux faible peut correspondre à une phase d'investissement important ; a contrario, un taux élevé peut aussi bien provenir d’une bonne gestion que d’une insuffisance relative des fonds propres.
 
Rentabilité économique = Résultat net / Investissement total.
 
Ce ratio est en indicateur pertinent de la rentabilité mesurée en termes d'efficacité du processus productif.

2- Les ratios de structure financière
Ils sont destinés à mettre en évidence la politique de financement de l’entreprise sous les angles de la trésorerie, de la capacité d’endettement et de l’autonomie financière.

 
Ratio d’indépendance = Capitaux propres/Capitaux permanents
 
Il permet de connaître la capacité de l’entreprise à se financer par ses propres moyens (capital social, réserves). Pour être jugé acceptable, ce ratio doit être supérieur à 50 %.
 
Ratio de remboursement des dettes = Dettes financières / CAF
 
Ce taux mesure le rapport entre le niveau d'endettement de l'entreprise et le montant de sa
CAF. Il permet d’estimer en nombre d’années, la capacité de la société à dégager des ressources en interne pour faire face à ses échéances.
Un multiple égal à 3 ou 4 signifie que 3 ou 4 années de résultat de l’entreprise (CAF) seront nécessaires pour rembourser les dettes à long terme.
 
Structure financière ( Gearing) = dettes financières / capitaux propres.
 
Ce ratio apprécie la capacité d'endettement de l'entreprise et permet de vérifier que le montant des dettes de l'entreprise n’est pas trop important par rapport au montant des capitaux propres. Plus il est élevé, plus l’entreprise est endettée.
Si le ratio est supérieur à 1, alors l'entreprise n'a plus de marge de manœuvre en termes de recours à un financement externe.





Nous vous accompagnons dans vos investissements.