Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
2 0
MessagesAbonnés
Inscrit depuis le 07-04-2019
Nbr de réac. publiés 2
Nbr de reco. reçues 0
Nbr de reco. données 0
Qui le recommande le +
Qui lui répond le +
Il recommande le +
Il répond le + à MYCKEL
Adresser un message à Serapis
Publier
loader
Il y a 1 an
L'île de Mayotte est française, réaffirme Macron
serapis et 4 autres membres participent à cette discussion
altertrade - Il y a 1 an arrow option
refilez leur ..... c est l aubaine
2
  
Voir la réponse précédente
serapis - Il y a 1 an arrow option
quelle erreur.. il s'agit du président comorien...franchement nulle
  
  
mirinn77 - Il y a 1 an arrow option
Mayotte ne nous attire que des problèmes. Séparons nous en oui. Toute façon on en fait rien.
2
  
tadoshy - Il y a 1 an arrow option
au moins cette fois il ne s'est pas trompé, c'est bel et bien une ile... pas comme la guyane
  
  
letsar - Il y a 1 an arrow option
Mayotte, première maternité de France.....
1
  
Voir les 3 réponses suivantes
  • Publier
    loader
Il y a 1 an
Brexit : que devient votre PEA ?
Voté par référendum du 23 juin 2016, le Brexit était supposé intervenir le 29 mars prochain. La date butoir a été hier soir décalée au 12 avril, pour donner une dernière chance à Theresa May de faire voter le projet négocié avec l'UE avant le 31 mars. Si elle y parvient, le Brexit effectif aura lieu le 22 mai. Un peu plus de 1 000 jours après le referendum, et aussi incroyable que cela puisse paraître, tous les scénarios sont encore sur la table. Et mon PEA dans tout ça, qu'est-ce qu'il devient ?
serapis et 2 autres membres participent à cette discussion
MYCKEL - Il y a 1 an arrow option
Pourtant dans l'accord dit "ordonné" on estime que le Royaume unis reste dans l'espace économique européen au même titre que l'Islande ou la Norvège….donc peut rester dans un PEA.
  
  
Charlie Bobillier - Il y a 1 an arrow option
A partir de l'entrée en vigueur de l'accord de sortie (soit, initialement, le 30 mars à minuit), le Royaume-Uni deviendra un pays tiers à l'UE. Par là même, il deviendra tiers à l'Espace Economique Européen, auquel il n'appartient aujourd'hui qu'en tant qu'Etat membre de l'UE.

L'accord de sortie organise une période de transition, jusqu'en décembre 2020, afin de permettre au Royaume-Uni et à l'UE de se mettre d'accord sur leurs relations futures, ce que n'organise pas l'accord de sortie qui est au cœur du débat ces dernières semaines (mois).
Pendant cette période de transition, le Royaume-Uni restera certes membre du marché unique de l'UE mais il ne sera plus membre de l'UE, ne siégera plus dans les institutions européennes et devra en contrepartie appliquer ce qu'on appelle les "4 libertés", à savoir la libre circulation des services, des capitaux, des biens et des personnes.
Pour une explication en détails mais synthétique, claire et en français de l'accord de retrait, vous pouvez consulter ce document de la commission européenne : https://ec.europa.eu/commission/sites/beta-political/files/the_withdrawal_agreement_explained_fr.pdf

La situation du Royaume-Uni avec l'UE pendant cette période de transition sera donc en effet fort similaire à celle de la Norvège, qui est membre de l'EEE. Mais il ne faut pas s'y méprendre : le Royaume-Uni sera bel et bien sorti de l'UE, et de l'EEE.
Or l'article L 221-31 du Comofi conditionne l'éligibilité au PEA au fait que la société ait son siège en France ou "dans un autre Etat membre de l'Union Européenne ou dans un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace Economique Européen". Le maintien temporaire du Royaume-Uni dans le marché unique ne permettra donc pas le maintien de l'éligibilité au PEA.
2
  
Voir les 2 réponses précédentes
serapis - Il y a 1 an arrow option
Bonjour, petite précision, vous évoquez Royal Dutch Shell dans cet article. Si je ne me trompe pas, cette société ne devrait pas être concernée car le siège sociale est à la Haye
  
  
  • Publier
    loader
Voir la suite