Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
1 0
MessagesAbonnés
Inscrit depuis le 22-08-2017
Nbr de réac. publiés 1
Nbr de reco. reçues 0
Nbr de reco. données 1
Qui le recommande le +
Qui lui répond le +
Il recommande le + Charlie Bobillier
Il répond le + à letsar
Adresser un message à SynTrader
Publier
loader
Il y a 2 ans
Fiscalité boursière : Les changements prévus pour 2018
Le 27 septembre, le Gouvernement a dévoilé son projet de loi de finances pour 2018. Attendu de pied ferme, ce projet dévoile le volet fiscal de la révolution économique et sociale promise par Emmanuel Macron. Premier décryptage des dispositions spécifiques aux investissements financiers, en attendant la version finale de la loi de finances, qui ne sera pas connue avant le mois de décembre.
letsar - Il y a 2 ans arrow option
Merci pour ces éclaircissements.
  
  
fucius 1 - Il y a 2 ans arrow option
Gains sur PEA +1.7% de CSG , ça reste raisonnable.
1
  
rosbif - Il y a 2 ans arrow option
Merci
Il ne reste plus qu'à avoir quelque chose à déclarer ;)
3
  
Charlie Bobillier - Il y a 2 ans arrow option
Fucius : en effet, la hausse de la CSG a un impact assez minime sur le PEA. Attention néanmoins : le PLFSS 2018 (Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale) présenté la semaine dernière a réservé une petite surprise désagréable...

Aujourd'hui, les PEA sont soumis aux prélèvements sociaux (PS) selon le système dit des "taux historiques" : lors du retrait, les gains sont soumis aux PS au taux en vigueur le jour où le gain a été réalisé. Toujours dans son souci de simplifier l'imposition, le Gouvernement a proposé de revenir sur ce régime et d'appliquer tout simplement le taux en vigueur au jour du rachat... Sachant qu'il y a seulement 20 ans, le taux des PS étaient inférieurs à 5%, la différence pourrait ne pas être négligeable !

Rosbif : au pire, vous pouvez toujours déclarer vos moins-values de cession, elles sont imputables pendant 10 ans sur vos plus-values ;)
5
  
fucius 1 - Il y a 2 ans arrow option
En résumé : au pire , on paiera environ 17% de CSG. C'est correct .
  
  
jacaas - Il y a 2 ans arrow option
Qu'en est -il des revenus fonciers ? 17,2% plus 45% pour la tranche maximale ou 30% au total (flat tax) ?
  
  
Charlie Bobillier - Il y a 2 ans arrow option
Jacass, le PFU ne concerne que les revenus de capitaux mobiliers (dividendes + intérêts) et les plus-values mobilières.

Les revenus fonciers sont pour leur part simplement soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu. Leur fiscalité ne devrait a priori pas évoluer en 2018, à part de manière indirecte : ils subiront en effet, comme tous les autres revenus, la hausse de la CSG.
Ils restent donc imposés aux prélèvements sociaux + TMI, soit effectivement 17,2% + 45% pour la tranche la plus élevée
1
  
JG85 - Il y a 2 ans arrow option
Bonjour
comment sera calculée la fiscalité d'une assurance vie ayant plusieurs supports
par exemple un support euros et un support actions européennes , voir étrangères ?
  
  
Voir les 8 réponses précédentes
SynTrader - Il y a 2 ans arrow option
Merci pour cet article. Les plus-values sur forex, cfd et dérivés centralisés sont aussi éligibles au PFU ?
  
  
Charlie Bobillier - Il y a 2 ans arrow option
SynTrader
L'assiette ne change pas : vos plus-values sur Forex, CFD, etc seront soumises au PFU au même titre que celles réalisées sur actions.

JG85
Hormis les taux, la fiscalité de l'assurance-vie reste inchangée. Or, la seule particularité des supports euros est l'imposition dite "au fil de l'eau" des prélèvements sociaux.
Pour le reste, les supports euros génèrent une plus-value, certes inférieure en principe à celle des supports en unités de compte (contrepartie de la sécurité) et seront donc soumis à l'ancien prélèvement forfaitaire ou au PFU selon le montant total de vos encours placés en assurance-vie.
S'agissant des supports en UC, peu importe qu'ils soient libellés en euros ou dans une autre devise, la fiscalité est la même (ceci vaut d'ailleurs en dehors de l'assurance-vie).
2
  
JACHEN - Il y a 2 ans arrow option
Merci pour ces infos indispensables sur la loi de finances.
1
  
artefact65 - Il y a 1 an arrow option
dividendes d'actions allemandes
Bonjour,

Le PFU de 30% incluera-t-il l'imposition à la source des dividendes d'actions européennes, ou américaines, ou bien s'y rajoutera-t-il ?
Dans ce dernier cas, ce PFU à 30 % sera-t-il calculé sur le montant brut des dividendes étrangers , ou uniquement sur leur montant net versé, cad après imposition préalable à la source par la société étrangère ?
Merci pour toute précision utile
1
  
YosraR - Il y a 10 mois arrow option
Bonjour,
Votre article est vraiment très intéressant, un simple ajout sur ce sujet dans cet article trouvé :https://blog.legalvision.fr/2018/04/23/fiscalite-vente-actions/
Cordialement,
1
  
Voir les 4 réponses suivantes
  • Publier
    loader
Voir la suite