Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Acheter au son du clairon ?

30/03/2022 | 09:03
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email

Les investisseurs retrouvent le goût du risque en achetant des actions dans l'espoir d'un cessez-le-feu en Ukraine, après un round de négociation qualifié de positif hier par les deux camps. En général, il faut acheter au son du canon et vendre au son du clairon. Mais le vieil adage boursier a du mal à trouver sa place dans le contexte actuel.

Les signaux positifs ou négatifs en provenance de la guerre en Ukraine continuent à déterminer la couleur des indices boursiers, et par ricochet d'un certain nombre d'autres actifs. Hier, les pourparlers entre représentants russes et ukrainiens ont semblé aboutir à des annonces constructives, en particulier parce que Moscou a laissé entendre que l'étau sur Kyiv allait se desserrer. Les deux camps ont semblé enclins aux concessions, entraînant un regain de confiance marqué des investisseurs, qui se sont rués sur les dossiers les plus cycliques.

La preuve avec l'automobile, sans doute le secteur le plus représentatif du grand bazar actuel. Les bénéfices des constructeurs et des équipementiers sont intimement liés aux courbes de croissance, c'est en ce sens que le secteur est considéré comme très cyclique. Mais malgré l'envolée des PIB post-premier confinement, les industriels ont peu profité de l'effet de levier en 2021. La première année de la pandémie, ils avaient des véhicules mais pas d'acheteurs. L'année suivante, les acheteurs sont revenus mais il n'y avait plus suffisamment de véhicules pour les satisfaire tous, à cause des pénuries d'approvisionnement, en particulier en semiconducteurs. En 2022, la production devait se normaliser. Mais les chaînes logistiques n'étaient pas encore tout à faire d'aplomb en début d'année. L'invasion russe de l'Ukraine a provoqué un nouveau choc, car le pays est le berceau productif de certains composants automobiles, par exemple les faisceaux de câbles. En cumulant la cyclicité et le risque de pénurie, le secteur était aux premières loges pour se faire découper : -12% pour le STOXX Europe 600 Automobile contre +2% pour le STOXX Europe 600 depuis le 24 février. Et -20% pour Renault, qui cumule cyclicité, pénurie, bêta élevé et exposition directe à la Russie via AvtoVAZ.

Hier, les nouvelles positives en provenance des négociations ont fait exploser à la hausse le secteur. Quand Renault gagne 12% sur une seule séance, c'est que quelque chose ne tourne pas rond l'appétit pour le risque est de retour. L'équipementier Faurecia s'est même enflammé de 17%. Globalement, tous les secteurs ont progressé, hormis l'énergie. Le STOXX Europe 600 a gagné 1,7%, pendant que le CAC40 français s'envolait de 3%, dopé au luxe (+5,7% pour LVMH), aux financières (+6,4% pour BNP Paribas) et aux industrielles cycliques donc (+6,6% pour Stellantis). Aux Etats-Unis, la hausse a atteint 1,2% sur le S&P500 et 1,7% sur le Nasdaq, nourris là aussi aux cycliques, aux technologiques et à l'immobilier.

Bon, tout le monde sait bien que les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. Promesse de Russe vaut-elle promesse de Gascon ? Telle est la question. Les Occidentaux se la posent. La présidence ukrainienne aussi. Précisément, Moscou a fait part de son intention de s'éloigner de Kyiv et de se concentrer sur le Donbass. Est-ce pour brouiller les pistes ? Quoi qu'il en soit, les marchés actions ultra-réactifs s'emparent goulûment de chaque nouvelle information, fût-elle sans lendemain. Difficile de savoir comment tout cela va tourner. Mais on peut affirmer sans trop de risque que tout ne redeviendra pas comme avant en un claquement de doigts et qu'une hypothétique fin des hostilités ne mettrait pas fin instantanément à la cascade de rétorsions qui ont été mises en place. Un brin de prudence paraît donc justifié.

Sur le marché de la dette, c'est toujours la zizanie sur les taux américains, avec des échéances à 2, 5, 10 et 30 ans qui sont rémunérées sur des niveaux très proches, signe d'une certaine confusion dans les trajectoires économiques attendues par les investisseurs. Le principal indicateur macroéconomique du jour est le rapport ADP sur l'emploi aux Etats-Unis (14h15).

Les marchés européens sont attendus en légère baisse à l'ouverture ce matin. En Asie, le rebond du yen contrarie les indices japonais, en particulier le Topix qui perd 1,87%. En Chine en revanche, le vert foncé domine. Les "futures" américains sont pour l'heure positionnés en repli modéré. Le CAC40 perdait 0,5% à 6752 points peu après l'ouverture.

Les temps forts économiques du jour

L'inflation allemand de mars sera connue à 14h00, juste avant l'étude ADP sur l'emploi aux Etats-Unis (14h15) et la dernière estimation du PIB américain du T4 2021 (14h30). Tout l'agenda macro ici.

L'euro remonte à 1,111 USD ce matin. L'once d'or se stabilise à 1924 USD. Le pétrole perd du terrain mais revient sur ses cours d'hier matin, avec un Brent de Mer du Nord à 111 USD et un brut léger américain WTI à 104,94 USD. Le rendement de la dette américaine décroît à 2,35% sur 10 ans, en-deçà du 5 ans (2,45%) et non loin du 2 ans (2,32%). Pendant ce temps, la dette allemande remonte à 0,63% sur la même durée et l'OAT française accélère à 1,05%. Le bitcoin se hisse sur les 47 500 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Antofagasta : RBC passe de performance sectorielle à sousperformance en visant 1350 GBp.
  • ASM International : Aletheia Capital démarre le suivi à l'achat en visant 500 EUR.
  • Civitanavi : Berenberg démarre le suivi à l'achat en visant 6 EUR.
  • Compleo Charging Solutions : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 100 à 90 EUR.
  • Crédit Suisse : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 10 à 7,40 CHF.
  • Danone : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 64 à 58,50 EUR.
  • Dermapharm : Berenberg reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 105 à 97 EUR.
  • Deutsche Euroshop : Oddo BHF reprend le suivi à neutre en visant 18 EUR.
  • Experian : Citigroup passe d'acheter à neutre en visant 3146 GBp.
  • Henkel : Bankhaus Metzler passe d'acheter à conserver en visant 73 EUR.
  • Huhtamaki : Inderes passe d'accumuler à acheter en visant 39 EUR.
  • Kion : Société Générale passe d'acheter à conserver en visant 67,50 EUR.
  • Lanxess : Bankhaus Metzler passe de conserver à acheter en visant 57 EUR.
  • Logitech : Exane BNP Paribas reprend le suivi à neutre en visant 80 CHF.
  • Nokian Renkaat : SEB passe de conserver à vendre en visant 13 EUR.
  • Novozymes : riche banque passe de conserver un achat en visant 500 DKK.
  • Technip Energies : AlphaValue reste acheteur avec un objectif réduit de 18,70 à 17,70 EUR.
  • UBS : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 23 à 22 CHF.
  • Vesuvius : Barclays passe de pondération en ligne à souspondérer en visant 375 GBp.
  • Zur Rose : Baader Helvea reste à accumuler avec un objectif réduit de 300 à 140 CHF.

En France

Annonces importantes (et moins importantes)

  • Unibail tient une journée investisseurs aujourd'hui, avec de nouveaux objectifs, notamment la reprise du versement d'un dividende en 2024.
  • Les banques françaises sont les "premiers financeurs européens des énergies fossiles", selon Reclaim Finance.
  • Suez chercherait à reprendre IWS à Veolia, selon La Lettre A.
  • Havas (Vivendi) acquiert le chinois Front Networks.
  • Le gouvernement va publier le rapport d'enquête d'ici "quelques jours" sur Orpéa.
  • Rémy Cointreau renforce son comité exécutif.
  • GPA (groupe Casino) noue un partenariat avec Magalu, l'une des principales plateformes e-commerce du Brésil.
  • Gaztransport & Technigaz va concevoir les cuves de trois nouveaux méthaniers.
  • Manitou inaugure une nouvelle usine de nacelles à Candé.
  • AB Science pourrait faire appel de la sanction de l'AMF.
  • Groupe Pizzorno plus optimiste sur son excédent brut d'exploitation 2021.
  • BOA Concept signe un contrat historique de plus de 10 M€.
  • L’EMA et la FDA acceptent d’évaluer les dossiers de demande d’AMM sur le marché de Gadopiclenol de Guerbet.
  • Prologue sera transféré sur Euronext Growth le 31 mars.
  • La Française de l'Energie communique sur l'élimination du CO2.
  • Lexibook renforce son contrat avec Disney.
  • Le Groupe LDLC lance sa fondation.
  • Park Partners rachète 31,8% de Madvertise à 0,58 EUR l'action.
  • Planet Media devient Erold.
  • La FDA a accordé la désignation de médicament orphelin au CER-001 d'Abionyx pour le traitement du déficit en LCAT.
  • Herige, Exclusive Networks, Visiomed, Ceram et Toosla ont publié leurs comptes.

Dans le monde

Annonces importantes (et autres)

  • UBS lance un gros programme de rachat d'actions.
  • Crédit Suisse veut faire appel d'une décision judiciaire à 500 M$.
  • Adecco confirme ses objectifs financiers à moyen terme.
  • Lululemon gagne 8 % hors séance après la publication de ses trimestriels.
  • L'action Nintendo chute de 5% à cause du retard de "Legend of Zelda".
  • Kinepolis annonce le départ de son directeur financier.
  • Roche essuie un revers d'étude en phase III pour un cocktail expérimental dans le cancer du poumon.
  • China Evergrande Group va vendre sa participation dans le projet Crystal City pour environ 575 M$. Le géant chinoise de l'immobilier, en grandes difficultés, va en parallèle sortir… sa première voiture électrique, via sa filiale China Evergrande New Energy.
  • Les principales publications du jour : CNOOC, Paychex, BioNtech, Cosco Shipping, Haier, Exor, SixtTout l'agenda ici.

Lectures


© Zonebourse.com 2022
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
AB SCIENCE -0.66%8.315 Cours en temps réel.-30.71%
ABIONYX PHARMA 5.71%2.13 Cours en temps réel.-12.88%
ADECCO GROUP AG -1.54%33.35 Cours en différé.-27.32%
ANTOFAGASTA PLC -1.22%1130.5 Cours en différé.-15.54%
ASM INTERNATIONAL N.V. 1.27%304 Cours en temps réel.-21.79%
BIONTECH SE 1.33%162.48 Cours en différé.-36.97%
BNP PARIBAS -0.69%50.08 Cours en temps réel.-17.59%
BOA CONCEPT -2.05%33.5 Cours en temps réel.55.81%
CASINO, GUICHARD-PERRACHON SA 2.06%13.9 Cours en temps réel.-39.96%
CERAMICA CARABOBO, S.A.C.A. 0.00%100 Cours en clôture.138.15%
CHINA EVERGRANDE GROUP 8.55%1.65 Cours en différé.3.77%
CHINA EVERGRANDE NEW ENERGY VEHICLE GROUP LIMITED 1.91%3.2 Cours en différé.-9.09%
CIVITANAVI SYSTEMS S.P.A. 0.96%4.19 Cours en différé.0.00%
CNOOC LIMITED -1.52%9.7 Cours en différé.24.53%
COMPLEO CHARGING SOLUTIONS AG 2.76%22.35 Cours en différé.-61.60%
COSCO SHIPPING HOLDINGS CO., LTD. -0.53%11.24 Cours en différé.-22.22%
CREDIT SUISSE GROUP AG -1.13%5.42 Cours en différé.-38.21%
DANONE 1.86%53.68 Cours en temps réel.-1.67%
DERMAPHARM HOLDING SE 0.37%54.45 Cours en différé.-39.03%
DEUTSCHE EUROSHOP AG 4.60%26.38 Cours en différé.80.19%
EROLD 3.52%0.764 Cours en temps réel.-40.31%
EXCLUSIVE NETWORKS S.A. 0.88%16.08 Cours en temps réel.-14.73%
EXOR N.V. -0.36%65.88 Cours en différé.-16.57%
EXPERIAN PLC 0.69%2939 Cours en différé.-19.08%
FAURECIA SE -2.23%17.3 Cours en temps réel.-54.37%
GAZTRANSPORT & TECHNIGAZ 0.69%132.2 Cours en temps réel.60.73%
GROUPE LDLC 0.67%30.25 Cours en temps réel.-46.84%
GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT -2.03%38.7 Cours en temps réel.33.45%
HAIER SMART HOME CO., LTD. -0.30%23.61 Cours en clôture.-21.01%
HENKEL AG & CO. KGAA 0.52%65.12 Cours en différé.-8.46%
HERIGE -0.78%38.1 Cours en temps réel.-16.26%
HUHTAMAKI INDIA LIMITED -0.53%188.25 Cours en clôture.-17.36%
KINEPOLIS GROUP NV -1.08%50.25 Cours en temps réel.-8.30%
KION GROUP AG -0.07%43.97 Cours en différé.-54.43%
LA FRANÇAISE DE L'ENERGIE 0.32%62.9 Cours en temps réel.116.15%
LANXESS AG -1.22%36.36 Cours en différé.-33.28%
LEXIBOOK LINGUISTIQUE ELECTRONIC SYSTEM -0.79%3.155 Cours en temps réel.-26.54%
LOGITECH INTERNATIONAL S.A. -0.58%54.96 Cours en différé.-28.10%
LULULEMON ATHLETICA INC. 2.69%330.34 Cours en différé.-15.61%
LVMH MOËT HENNESSY LOUIS VUITTON SE 0.72%699.5 Cours en temps réel.-3.78%
MANITOU GROUP -0.97%18.32 Cours en temps réel.-33.50%
METADVERTISE 1.29%0.394 Cours en temps réel.-4.48%
NINTENDO CO., LTD. 0.48%58110 Cours en différé.6.77%
NOKIAN RENKAAT OYJ -4.12%10.925 Cours en différé.-65.78%
NOVOZYMES A/S 1.94%462.8 Cours en différé.-15.49%
ORPEA 0.23%25.7 Cours en temps réel.-70.83%
PAYCHEX, INC. 1.87%138.15 Cours en différé.1.21%
PROLOGUE 3.00%0.275 Cours en temps réel.-20.29%
RENAULT -0.44%30.57 Cours en temps réel.0.08%
ROCHE HOLDING AG 0.92%317.9 Cours en différé.-16.91%
RÉMY COINTREAU 1.44%190.3 Cours en temps réel.-11.07%
SIXT SE -3.11%112.2 Cours en différé.-27.89%
STELLANTIS N.V. 0.99%14.832 Cours en différé.-11.11%
TECHNIP ENERGIES N.V. -2.87%12.17 Cours en temps réel.-5.07%
TOOSLA -2.35%2.49 Cours en temps réel.-15.88%
UBS GROUP AG -0.34%16.03 Cours en différé.-2.04%
UNIBAIL-RODAMCO-WESTFIELD SE -0.03%60.8 Cours en temps réel.-1.33%
VEOLIA ENVIRONNEMENT -2.03%25.05 Cours en temps réel.-22.35%
VESUVIUS PLC 2.59%364.6 Cours en différé.-19.01%
VISIOMED GROUP SA 8.47%0.3905 Cours en temps réel.314.54%
VIVENDI SE -0.53%9.366 Cours en temps réel.-21.23%
ZUR ROSE GROUP AG -0.74%60.4 Cours en différé.-74.16%
Plus d'actualités
Le consommateur américain sur le gril
Le consommateur américain sur le gril
Petit manque d'énergie sur le marché
Petit manque d'énergie sur le marché
C'est toujours ça de prix
C'est toujours ça de prix