Connexion
E-mail
Mot de passe
Afficher le mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Anthony BONDAIN

Rédacteur en Chef
Suivre
Suivre sur
Parce que les informations financières se consomment comme les viennoiseries, chaudes et à l'heure du petit déjeuner, Anthony Bondain se lève à l'aube pour vous servir le Morning Meeting tous les matins.
Journaliste financier et boursier depuis plus de deux décennies, inimitable éditorialiste et leader flegmatique, il est rédacteur en chef de ZoneBourse.

Bourse de Paris : Business as usual

30/08/2021 | 09:02
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Recevoir par email

La plupart des indices actions ont gagné du terrain la semaine dernière, après la séquence hebdomadaire négative de la mi-août. Les craintes entourant les annonces de la banque centrale américaine, vendredi, se sont évaporées. Dans le même temps, les investisseurs continuent à s'accommoder des remous liés au coronavirus, à la géopolitique ou aux catastrophes naturelles. Quand un indice occidental ne signe pas un record, c'est qu'il s'apprête à le faire. Notez que la Bourse de Londres est fermée aujourd'hui.

Soyons francs, le monde financier en a fait des tonnes la semaine dernière sur l'importance du discours de Jerome Powell lors du symposium de Jackson Hole, mais il n'y aura finalement pas un avant et un après. En réalité, les marchés vont continuer à naviguer à vue en attendant le prochain couperet, ou pseudo-couperet. L'intervention du patron de la Fed mérite quelques explications. Ne serait-ce que parce qu'elle est tombée au milieu de l'après-midi d'un vendredi du mois d'août, autant dire à un moment où la politique monétaire n'a pas forcément la priorité sur l'organisation du weekend.

Les investisseurs s'attendaient à ce que Powell confirme l'enclenchement de la réduction du soutien économique de la banque centrale, en fournissant quelques détails calendaires. Certains de ses collègues les plus orthodoxes et les plus volubiles s'étaient employés sans finesse, au cours de la semaine précédente, à le pousser dans ce sens. Mais ils ont échoué à lui faire arrêter un planning. Le ton de Powell a donc été jugé un peu plus prudent que ce qui était prévu ce qui a permis aux indices de poursuivre leur ascension et au S&P500 de signer la première clôture de son histoire au-dessus des 4500 points. Les marchés actions préfèrent que l'on ne change pas d'un iota les recettes qui leur permettent de briller depuis des années.

Désormais, "l'annonce d'une réduction progressive du soutien en septembre reste possible, mais un bon chiffre sur l'emploi vendredi prochain est essentiel", note ING. Vous l'aurez compris, ce sont les chiffres de l'emploi au mois d'août aux Etats-Unis qui deviennent l'événement le plus attendu de la semaine. Verdict vendredi à 14h30. Des données solides pourraient confirmer que la Fed annoncera un calendrier de baisse de ses rachats d'actifs à l'issue de sa prochaine réunion le 22 septembre. Des données mitigées remettraient une pièce dans la machine à pronostics. L'intervention de Jerome Powell n'a pas vraiment fait dévier les prévisionnistes. La firme suisse Pictet pense toujours que la Fed va procéder à une première réduction d'achats de 15 Mds$ en novembre et que la première hausse de taux n'interviendra qu'à l'été 2023.

Mais malgré ces perspectives de resserrement monétaire, l'environnement accommodant est parti pour durer plusieurs années, presque par la force des choses. Alors, oui, il y aura un petit choc de réalité au moment de l'officialisation de ce que les américains appellent le "tapering", après tout il faut bien que le marché mette en scène ses moments importants, mais la toile de fond ne changera guère.

Parmi les informations qui dominent l'actualité ce matin : 

  • Les ravages de l'ouragan Ida à la Nouvelle Orléans.
  • Le compromis trouvé entre les Talibans et les occidentaux sur l'évacuation des afghans candidats à l'exil. 
  • Les publications trimestrielles de nombreuses entreprises chinoises.
  • Le pass sanitaire qui devient obligatoire pour certains salariés en France.

Le CAC40 démarre la séance en légère hausse à 6686 points. Les volumes pourraient pâtir de la fermeture de la Bourse de Londres pour un jour férié, fermeture déjà bien visible dans ma boîte mail, dépouillée ce matin des traditionnelles études et notes d'analystes en provenance de la City. Les marchés asiatiques démarrent la semaine en hausse modérée.

Les temps forts économiques du jour

Les chiffres de l'inflation d'août en Allemagne (14h00) précéderont les données sur l'immobilier ancien aux Etats-Unis en juillet (16h00).

L'euro est repassé très légèrement au-dessus de 1,18 USD. L'once d'or se négocie 1815 USD. Le pétrole perd de l'altitude, à 72,94 USD le Brent et à 68,61 USD le WTI. Le rendement du T-Bond recule à 1,31% sur 10 ans, tandis que celui du Bund est stable à -0,43%. Le Bitcoin évolue juste en dessous des 48 000 USD pièce.

Les principaux changements de recommandations

  • AMS : J.P. Morgan reste à surpondérer avec un objectif réduit de 26 à 23 CHF.
  • BMW : AlphaValue reste à accumuler avec un objectif relevé de 90,70 à 95,50 EUR.
  • Clariant : J.P. Morgan reste à souspondérer avec un objectif relevé de 17,20 à 18,80 CHF.
  • FACC : Kepler Cheuvreux reste à conserver avec un objectif ajusté de 9,30 à 9,40 EUR.
  • HighCo : Genesta reste à l'achat avec un objectif relevé de 7,35 à 7,50 EUR.
  • Quantum Genomics : Kepler Cheuvreux reste à l'achat avec un objectif de cours relevé de 8,70 à 10,20 EUR.
  • Saipem : AlphaValue reste à alléger avec un objectif réduit de 2,20 à 1,98 EUR.
  • Salmar : Arctic Securities passe de conserver à acheter en visant 670 NOK.

En France

Annonces importantes

  • Sanofi annonce que son Dupixent devient le premier médicament biologique permettant une réduction significative des signes et symptômes de la dermatite chez le petit enfant. Les données seront ajoutées aux demandes réglementaires en cours.
  • 51,6% des droits à dividende Alstom exercés en faveur du paiement en actions.
  • Electricité de France fait le point sur le parc éolien en mer de Saint-Nazaire, où les éoliennes seront installées à compter du printemps prochain. Par ailleurs, Moody's a relevé la perspective d'évolution de la notation crédit de négative à stable.
  • Olympique Lyonnais cède Maxwel Cornet pour 15 M€ à Burnley, dont 15% pour son ancien club, le FC Metz.
  • Innate Pharma organise des conférences investisseurs.
  • Skyrock rempile avec Targetspot (Audiovalley).
  • ADLPartner a publié ses comptes.

Dans le monde

Annonces importantes

  • Walt Disney est en discussion pour laisser des sociétés de paris sportifs utiliser sa marque ESPN en échange de 3 Mds$, selon Reuters.
  • Le Japon retire par précaution de nouveaux lots de vaccins Moderna produits en Europe par Rovi, après la découverte de contaminants.
  • Baxter négocierait le rachat d'Hill-Rom pour 10 Mds$, selon le Wall Street Journal.
  • Affirm Holding signe un gros contrat avec Amazon.
  • Roche a retiré son autorisation accélérée du Tecentriq pour le traitement d'une forme grave du cancer du sein aux Etats-Unis, après consultation avec la FDA.
  • Juventus Football Club vend Cristiano Ronaldo à Manchester United pour 25 M€.
  • LG Chem tranchera en octobre sur la mise en bourse de LG Energy Solutions.
  • Dormakaba vend son unité IGS à l'italien Aliante Equity Tre.
  • J Sainsbury songe à céder sa division bancaire à Centerbridge pour 200 M£, selon Sky News.
  • Flatexdegiro va procéder à un split par quatre de son action.
  • En Suisse Salt, Swiss Post Solutions ou Brusa Elektronic lorgneraient la bourse, selon Finanz und Wirtschaft.
  • Principales publications de résultats. Zoom Video Communications, Adevinta, Adesso

Lectures


© Zonebourse.com 2021
share with twitter
share with LinkedIn
share with facebook
2
Recevoir par email
Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
ADESSO SE 2.88%178.4 Cours en différé.78.76%
ADEVINTA ASA 1.40%148.3 Cours en temps réel.1.56%
ADLPARTNER 2.67%19.2 Cours en temps réel.25.93%
AFFIRM HOLDINGS, INC. 7.46%157.837 Cours en différé.0.00%
ALSTOM 0.35%31.36 Cours en temps réel.-32.95%
AMAZON.COM, INC. 0.29%3418.82 Cours en différé.4.67%
AMS AG 0.91%17.25 Cours en différé.-11.70%
AUDIOVALLEY -4.59%3.53 Cours en temps réel.0.54%
BAXTER INTERNATIONAL INC. -1.29%78.64 Cours en différé.-0.67%
BMW AG -1.36%86.37 Cours en différé.21.22%
CLARIANT AG -0.50%17.87 Cours en différé.-4.57%
DORMAKABA HOLDING AG 0.00%675.5 Cours en différé.34.43%
ELECTRICITÉ DE FRANCE -0.60%12.5 Cours en temps réel.-2.48%
FACC AG 0.11%9.19 Cours en différé.8.13%
FLATEXDEGIRO AG -0.26%18.93 Cours en différé.19.56%
HIGHCO -0.36%5.6 Cours en temps réel.17.33%
HILL-ROM HOLDINGS, INC. -0.03%150.93 Cours en différé.54.13%
INNATE PHARMA -3.84%4.904 Cours en temps réel.47.31%
J SAINSBURY PLC -0.64%294.7 Cours en différé.31.53%
JUVENTUS FOOTBALL CLUB S.P.A. 0.69%0.7245 Cours en différé.-11.67%
LG CHEM, LTD. -1.08%827000 Cours en clôture.0.36%
MANCHESTER UNITED PLC -0.36%16.55 Cours en différé.-0.78%
MODERNA, INC. 3.85%336.3867 Cours en différé.210.34%
OLYMPIQUE LYONNAIS GROUPE 0.00%2.23 Cours en temps réel.3.24%
QUANTUM GENOMICS -1.71%4.364 Cours en temps réel.-9.39%
ROCHE HOLDING AG 1.03%363.95 Cours en différé.16.59%
ROVIO ENTERTAINMENT OYJ 1.47%6.205 Cours en différé.-3.09%
SAIPEM S.P.A. -1.28%2.168 Cours en différé.-0.41%
SALMAR ASA 0.92%613 Cours en temps réel.20.61%
SANOFI -1.41%82.66 Cours en temps réel.6.53%
UBS GROUP AG 0.25%15.915 Cours en différé.27.31%
WALT DISNEY COMPANY (THE) -3.16%170.8041 Cours en différé.-2.61%
ZOOM VIDEO COMMUNICATIONS, INC. 1.39%270.04 Cours en différé.-21.05%
Réagir à cet article
ssylvain - Il y a 1 mois arrow option
"l'environnement accommodant est parti pour durer plusieurs années, presque par la force des choses. Alors, oui, il y aura un petit choc de réalité au moment de l'officialisation de ce que les américains appellent le "tapering", après tout il faut bien que le marché mette en scène ses moments importants, mais la toile de fond ne changera guère".
Je partage ce point de vue. Plusieurs années peut-être pas, mais 2022 au moins, voire une partie 2023 ( ce qui fait plusieurs années :o) )
  
  
ssylvain - Il y a 1 mois arrow option
Je vois....je vois...que nous sommes dans un cycle d'environnement haussier !
Je vois....je vois....que ça va durer....merde, je vois rien !
  
  
  • Publier
    loader