Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON
746
Abonnés
Du même auteur
Plus d'articles

Tout va bien, alors ?

share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
07/04/2020 | 09:04

Cette troisième crise économique depuis le tournant du millénaire sera-t-elle aussi brève que violente ou nous noiera-t-elle pour plusieurs trimestres ? Nul ne le sait, mais les marchés financiers ont l'air de pencher cette semaine pour la première solution. Pour ce que ça vaut puisqu'ils ont prouvé en 2000 / 2001 et en 2007 / 2008 qu'ils étaient capables de se fourrer profondément le doigt dans l'œil.

J'ai toutes les peines du monde à prendre de la hauteur vis-à-vis des événements actuels. J'imagine que vous aussi. Nous sommes bombardés de discours contradictoires, nous recevons des dizaines (euh, des centaines en fait) de messages qui nous expliquent pour les uns que nous allons tous mourir, pour les autres que la vie reprendra comme avant d'ici le début du mois de mai. Que l'on surestime la pandémie. Qu'on la sous-estime. Que les Etats-Unis vont s'effondrer. Que leur capacité de réaction va encore être démontrée. Que la Chine a menti sur la propagation du virus au sein de ses frontières. Mais qu'on est bien content qu'elle ait redémarré alors qu'on se fichait bien de son sort quand le Covid-19 ne frappait que Wuhan.

Les marchés financiers, eux, après avoir très tardivement pris la mesure des conséquences du coronavirus, ont plongé, rebondi, plongé encore plus bas et à nouveau rebondi de façon déroutante. De 7% hier pour les trois indices américains. Pendant que des "spécialistes" rivalisent de surperlatifs pour nous décrire l'apocalypse économique qui nous guette, d'autres "spécialistes" trouvent les bases d'une reprise en "V". Pendant ce temps, on meurt toujours à New York, à Mulhouse et à Londres, mais on parle déjà déconfinement. Cet après aura-t-il lieu dès le début du mois de mai ? En aura-t-on trop fait ou pas assez ? Qui aura eu la meilleure réponse face au Covid-19 ? Cela changera-t-il le destin politique de Donald Trump ? Des questions, encore des questions, et si peu de réponses.

Seules certitudes, "ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés", pour reprendre le célèbre vers de Jean de La Fontaine dans "Les animaux malades de la peste". Même le Premier ministre britannique, si réticent à l'origine à confiner sa population. Le pauvre Boris Johnson qui se retrouve en soins intensifs malgré les pirouettes du 10 Downing Street pour essayer de convaincre l'opinion publique que tout est sous contrôle. C'est le ministre des affaires étrangères Dominic Raab qui a revêtu le costume de capitaine.

Un capitaine, l'Opep+ en manque cruellement. Ou en a un de trop, c'est selon. Russie et Arabie Saoudite se chamaillent toujours et les rumeurs contradictoires se multiplient là aussi. Quand ils auront fini de se donner en spectacle, les deux Etats pourraient s'entendre sur les termes d'un armistice passant par une réduction de la production. Ils aimeraient que les Etats-Unis se joignent à l'effort, ce qui est loin d'être acquis. Cette affaire-là n'est pas encore réglée.

Le CAC40 gagnait 3,3% à 4485 points peu après l'ouverture (?!?). 

Les temps forts économiques du jour

La production industrielle allemande (8h00) et la balance commerciale française (8h45) précèderont deux statistiques américaines : l'étude JOLT sur les ouvertures de postes (15h00) et les chiffres mensuels du crédit à la consommation (20h00).

Calme plat ce matin sur la paire euro / dollar à 1,0807 USD. L'once d'or perd du terrain à 1656 USD. Le baril est ferme à 26,99 USD le WTI et 33,96 USD le Brent. Légère hausse à 0,69% pour le rendement de l'obligation d'Etat américaine à 10 ans. Le Bitcoin perd quelques cents à 7317 USD.

Les principaux changements de recommandations

  • Air liquide : Baader Helvea reste à alléger avec un objectif de cours réduit de 110 à 103 EUR.
  • Akzo Nobel : Baader Helvea passe d'accumuler à acheter en visant 75 EUR.
  • Amadeus : HSBC passe de conserver à acheter en visant 55 EUR.
  • BHP : Credit Suisse passe de neutre à surperformance en visant 39 AUD.
  • Clariant : Baader Helvea reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 31,50 à 29 CHF.
  • Covestro : Baader Helvea passe de conserver à acheter en visant 33 EUR.
  • Emmi : MainFirst passe d'acheter à conserver en visant 900 CHF.
  • Engie : HSBC passe d'acheter à conserver en visant 10,20 EUR.
  • ENI : Bernstein passe de neutre à surperformance en visant 13 EUR.
  • Equinor : Bernstein passe de neutre à surperformance en visant 170 NOK.
  • GEA Group : DZ Bank reste à la vente avec un objectif de cours réduit de 23 à 16 EUR.
  • Givaudan : Baader Helvea reste à accumuler avec un objectif de cours réduit de 3250 à 3070 CHF.
  • Grifols : Citigroup passe d'acheter à neutre en visant 19,72 EUR.
  • Heineken : Jefferies reste à l'achat avec un objectif de cours réduit de 100 à 90 EUR.
  • Lanxess : Baader Helvea passe de conserver à acheter en visant 46 EUR.
  • Michelin : AlphaValue passe d'acheter à accumuler avec un objectif de cours réduit de 108 à 87,10 EUR.
  • Proximus : Jefferies reste à sousperformance avec un objectif de cours réduit de 15,20 à 14,90 EUR.
  • Repsol : Bernstein passe de neutre à surperformance en visant 13 EUR.
  • Restaurant Group : HSBC passe de conserver à acheter en visant 80 GBp.
  • Saint-Gobain : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 24,50 à 23,80 EUR.
  • Sika : Baader Helvea reste à accumuler avec un objectif de cours réduit de 195 à 180 CHF.
  • Solvay : Baader Helvea reste à alléger avec un objectif de cours réduit de 95 à 65 CHF.
  • Ubisoft : Wells Fargo démarre le suivi à pondération en ligne en visant 80 EUR.
  • Wood Group : Jefferies reste à conserver avec un objectif de cours réduit de 350 à 200 GBp.

L’actualité des sociétés

Thales rejoint la liste des entreprises qui renoncent à leur dividende. "Le soutien des Etats français et néerlandais est absolument nécessaire pour passer le cap, nous sommes reconnaissants que les deux gouvernements nous aient promis de l'apporter", a déclaré Anne Rigail, la directrice générale d'Air France, au Figaro, confirmant les rumeurs de soutien des deux nations de tutelle d'Air France-KLM. L'agence Fitch place la notation crédit de Société Générale et BNP Paribas sous surveillance avec implications négatives. Sanofi et Regeneron ont amendé leurs accords concernant Praluent, le Français conservant la distribution internationale et l'Américain celle des Etats-Unis. La réflexion sur Kevzara est allongée, au regard des tests actuels contre le Covid-19. Air Liquide : entre en négociations exclusives avec EQT en vue d'une cession de schülke. Airbus a suspendu la production et l'assemblage sur ses sites de Brême et Stade (Allemagne) et de Mobile (Etats-Unis) en attendant des jours meilleurs. Ils communiquent sur le Covid-19 et ses conséquences : Verallia, Lagardère, NexityTeleperformance, Wavestone, Vinci, Medincell, Augros, Imerys, Alten, Mersen et Stef. Aperam change de directeur financier. Le sauvetage d'Europcar serait en cours, selon Le Monde. Tikehau Capital accroît sa participation dans IREIT Global. GTT - Gaztransport et Technigaz nomme Eric Dehouck directeur général adjoint et membre du comité exécutif. Akka détient plus de 99% de Data Respons. Onxeo reçoit 6,6 M$ en contrepartie de la concession de droits exclusifs additionnels sur belinostat à Acrotech Biopharma. I.Ceram obtient une publication dans une revue spécialisée. Amoeba annonce l'émission de la première tranche de 26 OCA. Pharmagest prend le contrôle de PandaLab. Carmat obtient la validation définitive de son dossier Forfait Innovation par la HAS. Verimatrix fait intégrer sa solution watermarking serveur à la plate-forme Akamai Intelligent Edge. GeNeuroBiosynex, Ober et Videlio ont publié leurs comptes.

Fiat Chrysler prolonge la fermeture de ses usines aux États-Unis et au Canada jusqu'au 4 mai, BMW jusqu'au 30 avril. Les autorités américaines commandent 167 millions de masques à 3M Company sur trois mois. Samsung va dépasser les attentes de chiffre d'affaires au 1er trimestre, grâce aux ventes de puces, qui ont compensé le déclin de la demande pour les smartphones et télévisions provoqué par l'épidémie du Covid-19. La fondation Visa mobilise 210 M$ pour aider les PME à faire face au Covid-19. Les actions Carnival ont bondi de 20% hier à l'annonce d'une entrée du fonds souverain saoudien à hauteur de 8,2% du capital. Godaddy acquiert l'activité Registry de Neustar. Lufthansa pourrait profiter de la crise actuelle pour fermer sa filiale à bas coûts Germanwings, selon des rumeurs qui circulent avant un conseil d'administration prévu aujourd'hui. Boeing suspend la production du 787 en Caroline-du-Sud. Pershing Square renforce ses positions dans Berkshire Hathaway et reprend position dans Starbucks. Silver Lake et Sixth Street Partners vont investir 1 Md$ dans Airbnb. Hier, un communiqué est parti par erreur sur Businesswire pour annoncer les résultats du 1er trimestre de JPMorgan Chase : heureusement, il était vide et la banque publiera bien ses trimestriels le 14 avril. Alcon renonce à son dividende et à ses objectifs.

Valeurs citées dans l'article
Varia.DernierVar. 1janv
3M COMPANY -0.24%156.44 Cours en différé.-11.33%
AIR FRANCE-KLM -5.77%4.063 Cours en temps réel.-59.06%
AIR LIQUIDE 1.37%122.1 Cours en temps réel.-3.25%
AIRBUS SE -5.69%56.7 Cours en temps réel.-56.55%
ALTEN -1.63%72.2 Cours en temps réel.-35.82%
AMADEUS IT GROUP, S.A. -2.96%46.94 Cours en clôture.-35.52%
AMOÉBA 2.35%3.48 Cours en temps réel.562.86%
BERKSHIRE HATHAWAY INC. 0.58%278640 Cours en différé.-17.95%
BHP GROUP -0.54%1581.2 Cours en différé.-11.01%
BNP PARIBAS -4.27%32.255 Cours en temps réel.-38.95%
BOEING COMPANY (THE) -2.65%145.85 Cours en différé.-54.01%
CAC 40 -1.59%4695.44 Cours en temps réel.-20.19%
COVESTRO AG -4.91%33.29 Cours en différé.-19.69%
DEUTSCHE LUFTHANSA AG -6.43%9.142 Cours en différé.-44.29%
ENGIE -2.03%10.635 Cours en temps réel.-26.15%
ENI SPA -4.35%8.123 Cours en différé.-41.33%
EQUINOR ASA -4.56%141.15 Cours en différé.-19.57%
EURO / US DOLLAR (EUR/USD) 0.04%1.11069 Cours en différé.-1.21%
EUROPCAR MOBILITY GROUP -4.50%1.548 Cours en temps réel.-64.28%
FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES N.V. -3.73%7.942 Cours en différé.-39.81%
GEA GROUP AG -1.07%26.79 Cours en différé.-9.12%
GENEURO -0.76%2.6 Cours en temps réel.-29.73%
GIVAUDAN 0.50%3447 Cours en différé.13.72%
GODADDY INC. 0.98%77.25 Cours en différé.13.74%
GRIFOLS 2.52%28.12 Cours en clôture.-10.53%
GTT - GAZTRANSPORT ET TECHNIGAZ -2.63%66.6 Cours en temps réel.-22.01%
I.CERAM 0.40%1.24 Cours en temps réel.-38.61%
IMERYS -0.70%31.04 Cours en temps réel.-17.62%
JOHN WOOD GROUP -10.87%192.25 Cours en différé.-51.76%
JPMORGAN CHASE & CO. -2.55%97.31 Cours en différé.-30.19%
LAGARDÈRE SCA -5.82%12.62 Cours en temps réel.-35.05%
LANXESS AG -3.71%46.48 Cours en différé.-22.30%
MEDINCELL -4.44%8.6 Cours en temps réel.25.00%
MICHELIN SCA -3.53%90.86 Cours en temps réel.-16.72%
MK RESTAURANT GROUP 1.79%57 Cours en clôture.-19.15%
NEXITY -0.58%27.54 Cours en temps réel.-38.50%
ONXEO 11.55%0.84 Cours en temps réel.51.35%
PHARMAGEST INTERACTIVE 0.15%67.6 Cours en temps réel.11.55%
REGENERON PHARMACEUTICALS 5.98%612.81 Cours en différé.63.21%
SAINT-GOBAIN 0.80%29.07 Cours en temps réel.-20.36%
SANOFI SA -1.11%87.53 Cours en temps réel.-2.33%
SIKA AG -1.91%164.5 Cours en différé.-9.54%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE -4.92%13.232 Cours en temps réel.-57.34%
STARBUCKS CORPORATION -0.70%77.99 Cours en différé.-10.67%
TELEPERFORMANCE -5.08%213.1 Cours en temps réel.-1.98%
THALES -3.13%68.78 Cours en temps réel.-25.66%
TIKEHAU CAPITAL 0.80%25.1 Cours en temps réel.14.09%
UBISOFT ENTERTAINMENT 2.74%69.66 Cours en temps réel.13.12%
VIDELIO S.A. 0.00%1.58 Cours en temps réel.-16.84%
VINCI -1.10%83.04 Cours en temps réel.-16.12%
VISA 0.50%195.24 Cours en différé.3.91%
WAVESTONE 4.66%20.2 Cours en temps réel.-22.31%

Anthony Bondain
© Zonebourse.com 2020
share with twitter share with LinkedIn share with facebook
share via e-mail
Réagir à cet article
VONMISES - Il y a 1 mois arrow option
Quand la Fed injecte 2000 milliards sur les marchés, ça ne peut que provoquer un rebond ! La suite sera la confrontation avec le réel sauf si la Fed réinjecte 2000 milliards...
4
  
TITUS1 - Il y a 1 mois arrow option
Jusqu'aux élections US, on peut penser que Trump fera le maximum, jusqu'à des mesures démagogiques, pour que les marchés US et par entrainement, les autres, ne plongent pas. Mais après??
  
  
  • Publier
    loader