Connexion
E-mail
Mot de passe
Retenir
Mot de passe oublié ?
Devenir membre gratuitement
Inscription
Inscription
Devenir membre
Inscription gratuite
Devenir client
Découvrez nos services
Paramètres
Paramètres
Cotations dynamiques 
OFFON

Accueil Zonebourse  >  Analyses  >  Briefings quotidiens  >  Clôture de la Bourse de Paris

Analyses : Briefings quotidiens

Tous les articlesDécryptagesIndicesTrading ActionsProduits DérivésMatières PremièresDevisesBriefings quotidiensInterviews 
Clôture de TokyoMorning MeetingBriefing de midiPré-ouverture de WallstreetClôture de la Bourse de ParisClôture de Wallstreet

LA CLÔTURE À PARIS

20/09/2019 | 18:10
Paris se hisse à un nouveau sommet
CAC 40
Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a fini à un nouveau plus haut annuel (+0,56%) vendredi, portée tant par la décision de la Fed la veille que par des facteurs techniques, dans un marché qui gardait un oeil sur le dossier commercial sino-américain.

L'indice CAC 40 a pris 31,70 points pour terminer à 5.690,78 points, également un record depuis décembre 2007, dans un volume d'échanges important de 3,9 milliards d'euros. La veille, il avait fini en hausse de 0,68%.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a pris 0,62%. Il affiche une hausse de 20,29% depuis le 1er janvier.

Le marché Parisien a ouvert à l'équilibre avant de gagner en assurance au cours de la séance, montant jusqu'à 5.696,25 points, un nouveau plus haut annuel lors de la cotation.

La séance a été "plutôt bonne avec de nouveaux pics annuels sur le CAC 40" avec "un soutien technique dû à la séance dite des +quatre sorcières+, soit l'expiration simultanée des contrats à terme et options sur les principaux indices", a observé auprès de l'AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

Par ailleurs, "la réunion de la Fed a continué à faire progresser les marchés", a-t-il complété.

La Banque centrale américaine a annoncé mercredi une modeste baisse des taux d'intérêt, de 25 points de base, la deuxième en deux mois, soucieuse de protéger la première économie mondiale des incertitudes pesant sur le commerce et l'économie mondiale.

"Maintenant, nous allons surveiller les avancées dans les négociations entre les Etats-Unis et la Chine, qui va redevenir le sujet de préoccupation numéro un pour les investisseurs", même si "les sons de cloche sont assez contradictoires" à ce sujet, a estimé M. Tuéni.

Une réunion technique s'est tenue jeudi à Washington entre négociateurs chinois et américains en vue de préparer les pourparlers bilatéraux prévus début octobre. Un deuxième rendez-vous devait avoir lieu dans la matinée de vendredi.

La macroéconomie sera aussi scrutée de près, selon M. Tuéni, car il s'agit d'une variable très surveillée par la Fed.

"Dans l'état actuel des choses, nous avons des banques centrales qui soutiennent (les marchés) et une situation macroéconomique qui n'est pas si dramatique que cela", a résumé l'analyste.

Quant aux éclaircies sur le front du Brexit, elles n'ont "pas vraiment eu d'impact", a-t-il poursuivi, quoique cela "puisse contribuer à la bonne humeur ambiante et à l'optimisme".

Le ministre britannique du Brexit, Stephen Barclay, a estimé vendredi qu'il y avait un "élan" dans les discussions avec l'Union européenne pour arriver à un accord sur le départ du Royaume-Uni, à l'issue d'une rencontre avec le négociateur de l'UE Michel Barnier à Bruxelles.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson doit quant à lui rencontrer le président du Conseil européen, Donald Tusk, lundi après-midi, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies à New York.

Sur le plan des indicateurs, la séance a été particulièrement dégarnie.

Korian et Alten mènent la danse

Côté valeurs, Alten a terminé en tête du SBF 120 (+4,06% à 107,60 euros), dopé par un bénéfice net et un chiffre d'affaires en hausse au premier semestre 2019 ainsi que par un relèvement de recommandation à "acheter" par Société Générale, contre "détenir" auparavant.

Korian l'a talonné de près (+3,83% à 37,44 euros), profitant d'un relèvement de son objectif de cash-flow libre opérationnel à 300 millions d'euros à l'horizon 2021, contre 225 millions d'euros auparavant, dans le cadre de son son plan K-2020.

Casino a progressé de 3,79% à 45,49 euros après avoir annoncé officiellement être entré "en discussions" avec le groupe allemand Aldi pour lui céder son enseigne Leader Price, dans le but de poursuivre son désendettement.

Les valeurs pétrolières ont de nouveau été recherchées, les cours restant soutenus en raison des inquiétudes concernant l'offre au Moyen-Orient. Total a gagné 2,73% à 49,48 euros, TechnipFMC 0,86% à 22,17 euros et GTT 0,94% à 85,85 euros.

Marie Brizard Wine and Spirits (MBWS) a bénéficié (+2,33% à 2,20 euros) d'une réduction de ses pertes nettes de près d'un tiers au premier semestre 2019, même si le groupe reste dans le rouge depuis plus de deux ans.

Derichebourg a bondi de 8,70% à 3,75 euros. Le groupe de recyclage souhaite racheter la société Lyrsa, leader espagnol du recyclage de déchets métalliques.

jra/tq/eb


L'OUVERTURE À WALL STREET

20/09/2019 | 17:48
se rapproche un peu plus de ses records
DOW JONES
NASDAQ
La Bourse de New York a ouvert en hausse vendredi matin, soutenue par la perspective d'avancées dans les négociations entre la Chine et les Etats-Unis sur les questions commerciales.

Une heure après l'ouverture, le Dow Jones avance de 0,2% à 27.163,1 points et inscrit une 13ème séance de hausse sur une série de 16. Le S&P 500 progresse de son côté de 0,3% à 3015 points, c'est-à-dire à moins de 0,4% de son record absolu de fin juillet.

Wall Street se rapproche de ses records malgré les commentaires prudents émis par deux membres éminents de la Fed.

Eric Rosengren et Richard Clarida, deux dirigeants de la Réserve fédérale américaine, estiment en effet que beaucoup a déjà été fait pour soutenir la croissance cet été et que la baisse des taux soutient surtout la hausse des actifs financiers.

Cette séance des '4 sorcières' avait débuté de façon soporifique mais les marchés ont été ranimés - et les acheteurs remotivés - par une proposition de Trump de reporter l'application de surtaxes douanières sur 400 produits chinois ('pour ne pas pénaliser les ménages américains') avant même la reprise des négociations début octobre.

Comble de bonheur, Mike Pompeo, en visite en Arabie Saoudite - et qui voulait 'punir sévèrement' Téhéran au lendemain des attaques qui ont fait flamber le pétrole de 15% lundi - déclare qu'il souhaite 'une solution pacifique' avec l'Iran.

Sur le marché de l'énergie, le pétrole devrait terminer la semaine en légère hausse (+1,1% à 58,8 dollars sur le NYMEX) et sur un gain hebdomadaire de 8%.

Côté valeurs, Apple progresse de 0,5% en ce jour de lancement du nouvel iPhone 11 et d'une nouvelle montre connectée.

McDonald's s'octroie de son côté une progression de 0,4% dans le sillage du relèvement de 8% de son dividende trimestriel.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés


AGENDA DE LA PROCHAINE SÉANCE

STATISTIQUES ÉCONOMIQUES DU JOUR


- Pas de Statistiques économiques aujourd'hui -

PALMARÈS SRD - 20/09/2019

TIKEHAU CAPITAL22 10.55%
DERICHEBOURG3.748 8.70%
TRANSGENE1.948 7.98%
AVENIR TELECOM S.A.0.0211 7.11%
ALTEN107.6 4.06%
ONXEO0.623 -5.03%
SYNERGIE25.6 -5.88%
BOURBON CORPORATION4.255 -5.97%
REXEL10.055 -6.07%
AMPLITUDE SURGICAL1.66 -6.74%

ACTUALITÉS QUI IMPACTENT


ALTEN

107.6 EUR 4.06%
(AOF) - Alten a enregistré au premier semestre une hausse de 1,9% du résultat net part du groupe à 76,4 millions d’euros et une progression de 13,5% du résultat opérationnel d’activité à 116,6 millions d’euros. Ce dernier a représenté 9% des revenus contre 9,3%, un an auparavant. Le spécialiste de...

Lire la suite



DERICHEBOURG

3.75 EUR 8.7%
(CercleFinance.com) - Derichebourg Environnement annonce avoir signé avec la société Layro un contrat en vue de l'acquisition du groupe Lyrsa, leader espagnol du recyclage de déchets métalliques.

Le contrat d'acquisition prévoit l'acquisition des participations détenues par Layro dans les...

Lire la suite



THOMAS COOK GROUP

3.45 GBp -22.78%
(CercleFinance.com) - A Londres, l'action du voyagiste en difficulté financière Thomas Cook Group chutait encore de plus de 20%, à 3,4 pence.

Commentant des informations de presse, le groupe confirme qu'il continue à discuter de sa recapitalisation avec son principal actionnaire, le...

Lire la suite



Avertissement : Les informations, graphiques, chiffres, opinions ou commentaires mis à disposition par SURPERFORMANCE SAS s'adressent à des investisseurs disposant des connaissances et expériences nécessaires pour comprendre et apprécier les informations développées. Ces informations sont données à titre informatif et ne représentent en aucun cas une obligation d'investissement ni une offre ou sollicitation d'acquérir ou de vendre des produits ou services financiers. Elles ne constituent par ailleurs pas un conseil en investissement.
L'investisseur est seul responsable de l'utilisation de l'information fournie, sans recours contre SURPERFORMANCE SAS, qui n'est pas responsable en cas d'erreur, d'omission, d'investissement inopportun ou d'évolution du marché défavorable aux opérations réalisées.